Un employé du consulat français condamné à sept ans de prison pour contrebande d’armes

Un tribunal israélien a condamné lundi un  ancien  employé  du consulat français à sept ans de prison pour contrebande d’armes  en provenance de la bande de Gaza. L’affaire était embarrassante pour la diplomatie française en Israël. Romain Franck, agent du consulat général de France à Jérusalem, avait fourni en contrebande des armes à des Palestiniens (environ 70 pistolets et deux fusils automatiques) de la bande de Gaza vers la Judée-Samarie. 

Romain Frank

Romain Franck a été arrêté en février 2018 et son procès a commencé le mois suivant devant le tribunal du district de Beer Sheva, dans le sud d’Israël. Chauffeur du Consulat général de France à Jérusalem et résident de Jérusalem-Est mais aussi employé comme gardien de sécurité dans le même consulat, Romain Franck, a été condamné par la justice israélienne pour avoir utilisé un véhicule diplomatique dans un trafic d’armes depuis la Bande Gaza tenue par le Hamas vers la Judée-Samarie. Il a également été condamné à une amende de 30 000 shekels (environ 7 500 euros).

Pour recevoir nos articles au quotidien, cliquez ici

Romain Frank a effectué le transfert par le passage d’Erez, sans être inquiété car exempté de sécurité accordée au véhicule consulaire. Interpellé le 19 février alors qu’il quittait la bande de Gaza, Romain Franck âgé de 24 ans aurait agi par appât du gain. Il accomplissait diverses tâches, dont celle de conducteur, pour le consulat général français, effectuant par exemple des navettes entre Jérusalem et la bande de Gaza.

Son avocat, Kenneth Mann, a déclaré qu’il avait l’intention de demander que son client puisse purger sa peine en France. Selon son avocat, le juge aurait prononcé une peine plus légère que celle qui aurait du être infligée, en raison des remords exprimés par le prévenu qui, dans cette affaire, toujours selon son avocat, n’était motivé que par l’argent  et pas par la solidarité avec des terroristes arabes palestiniens.

Par ailleurs, des responsables israéliens ont déclaré qu’il avait agit seul à l’insu du consulat et que les relations diplomatiques avec la France n’étaient pas affectées.

Tel-Avivre –

 

Print Friendly

2 Responses to Un employé du consulat français condamné à sept ans de prison pour contrebande d’armes

  1. C’est un cadeau, il mérite la Perpette!

  2. Les officiels employees tous representant de ce pays debauchery France doit etr juges par court martial , deporte du consul au petits employees Dan’s leur pays d origine qui n est pa la France puis qu ils sont tous arabes , exiles Dan’s un pays arabe eternellement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *