Le maire de la ville d’Alost défend un « antisémitisme folklorique »

Le Carnaval d’Alost, en Belgique, a rassemblé plus de 80 000 visiteurs dimanche dernier selon le maire (le bourgmestre N-VA Christoph D’Haese). Parmi les chars qui ont défilé dans les rues de la commune flamande, se trouvait un char  du nom de «Année du Shabbat» sur lequel deux marionnettes géantes représentants des juifs orthodoxes trônent, avec, à leurs pieds, de l’or et des sacs d’argent, et sur l’épaule, un rat….

Pour tout commentaire, le maire d’Alost, Christoph D’Haese a défendu le droit à un « antisémitisme folklorique »…

.

Les marionnettes géantes sont habillées en costume rose, avec rat blanc sur l’épaule, affublées de péops et de streimels (chapeaux des Juifs orthodoxes). Elles se tiennent debout sur des pièces d’or avec des sacs d’argent à leurs pieds. Derrière le char, plusieurs dizaines de personnes sur un petit char déguisées de la même manière chantent des chansons sur le thème de l’opulence juive.

Pour recevoir nos articles au quotidien, cliquez ici

Le bourgmestre D’Haese a déclaré au journal belge « Het Laatste Nieuws » qu’il « n’appartient pas au maire d’interdire de telles représentations et que » les participants au carnaval n’étaient pas mal intentionnés ».

Qui a dit que l'association Juif + argent n'était plus de mise en Europe ?

Publiée par Victor Perez sur Mercredi 6 mars 2019

.

La CCOJB (le Comité de Coordination des Organisations Juives de Belgique) et le FJO (Forum der Joodse Organisaties) ont  dénoncé la présence de ces marionnettes juives au nez crochus et aux coffres remplis d’argent : « Au mieux c’est un manque de discernement condamnable, particulièrement au vu du contexte de la montée de l’antisémitisme dans notre pays et dans le monde, au pire la reproduction de caricatures antisémites dignes de l’époque nazie »

La Commission européenne a également fermement condamné ces représentations antisémites, demandant à la Belgique de « prendre les mesures qui s’imposent ». « Il devrait être évident pour tous que faire défiler des représentations de ce type dans des rues d’Europe est absolument impensable, 74 ans après la Shoah », a affirmé le porte-parole en chef de la Commission européenne, Margaritis Schinas.

Tel-Avivre –

 

 

Print Friendly

11 Responses to Le maire de la ville d’Alost défend un « antisémitisme folklorique »

  1. Pingback: Le maire de la ville d’Alost défend un « antisémitisme folklorique » - LPH INFO

  2. Pitoyable l’attitude de ce maire anti

    Juif

  3. suzanne Bonmarchand

    La NV-A est un parti d’extrême droite. Tout ce qui n’est pas pur flamand et parlant flamand est suspect (au minimum). Malheureusement, ce parti est en tête en Flandre et, à cause de l’organisation politique du pays, sa voix est prépondérante au gouvernement. Un tiers des Flamands votent pour lui.

  4. Pitoyable l’attitude de ce maire islamo gauchiste

  5. Pitoyable l’attitude de ce maire islamo gauchiste

  6. Les histoires et les comportements belges n’ont pas fini de nous surprendre..
    On ne badine pas avec ds sujets sérieux………….

  7. Qu’ils fassent la même chose avec les musulmans
    Les réactions ne se feront pas attendre
    Qu’ils essaient mais jamais ils n’oseront.

  8. Ces manifestations antijuifs sont pitoyables et montre l’etat d’esprit mesquin et la jalousie des promoteurs.

  9. LES BELGES SONT LES RÉPLIQUES AUJOURD HUI DE CEUX QUI ÉTAIENT EN 40. DES MINABLES ANTISEMITES

  10. Pingback: Le maire de la ville d’Alost défend un « antisémitisme folklorique » | Coolamnews

Répondre à Hubert Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *