Plan Trump: Mark Zell veut rassurer les Israéliens

Le représentant du Parti républicain en Israël, Mark Zell, proche du président américain, a tenu à rassurer le public israélien à propos du fameux Plan Trump qui devrait être publié juste après les élections en Israël. Les responsables américains ont dit à plusieurs reprises que des “concessions difficiles” seront demandées aux deux parties, ce qui inquiète pas mal de monde en Israël, surtout venant de l’Administration américaine la plus pro-israélienne qui ait jamais eu. Le président de la Nouvelle Droite Naftali Benett est allé jusqu’à affirmer que Binyamin Netanyahou se serait déjà mis d’accord secrètement avec Donald Trump pour la création d’un Etat palestinien, notamment en créant un gouvernement d’union avec Benny Gantz après les élections. Affirmation catégoriquement démentie par le Likoud et le Premier ministre lui-même.

Marc Zell, le responsable de la branche républicaine   a prié devant le Mur des Lamentations de la vieille ville de Jérusalem le 9 novembre 2016, un jour après la victoire de l’élection présidentielle américaine Dondald Trump, candidat à la présidence des États-Unis. Photo de Yonatan Sindel / Flash90

Mark Zell a d’abord recommandé de ne pas prêter attention à tous les “bruits et rumeurs” qui circulent depuis des mois quant à ce plan. Ensuite, il a rappelé que contrairement à tous les présidents précédents, Donald Trump a indiqué qu’il respectera toutes les décisions israéliennes prises en fonction des intérêts politiques et sécuritaires de l’Etat d’Israël. “Dès lors, même si ce plan comporte des points moins agréables pour Israël, Donald Trump et son Administration ne forceront jamais Israël à accepter des points de ce plan qui seraient contre sa volonté” a-t-il insisté.

Binyamin Netanyahou se sentira-t-il obligé d’accepter ce plan ou certaines parties problématiques au vu de tous les “cadeaux” reçus par Israël de la part de cette Administration? Non, répond Mark Zell, affirmant que selon lui, Binyamin Netanyahou ne prendra pas de décision qui ne correspond pas aux intérêts majeurs de l’Etat d’Israël selon sa vision. L’avocat a toutefois précisé que cela dépendra aussi de l’issue du scrutin en Israël. Un autre gouvernement pourrait être plus enclin à accepter ‘in globo’ le plan américain. “L’Administration américaine respectera toute décision d’un gouvernement israélien”, a répété Mark Zell.

En conclusion, le représentant du Parti républicain a rappelé que pour les Américains, ce plan est un outil pour tenter de relancer les pourparlers entre Israël et l’Autorité Palestinienne et non une “feuille de route” qui s’imposerait aux parties. Il se dit convaincu qu’il n’y aura pas de pressions américaines sur Israël pour forcer le gouvernement à accepter des concessions qui seraient contre sa volonté.

Quant aux propos de Naftali Benett, il a estimé qu’ils sont d’ordres politiciens et font partie de la campagne électrale du président de la Nouvelle Droite.

LPH Info

Print Friendly

2 Responses to Plan Trump: Mark Zell veut rassurer les Israéliens

  1. Dans toute l’histoire du monde, AUCUN pays n’a cédé son territoire ou une parcelle de son territoire en échange de la PAIX!!!!! Que ceux qui veulent la paix la fassent SANS EXIGER AUCUNE CONCESSION DE TERRITOIRE car cela vient d’un esprit PERVERS et TORDU. Et D’ ne le permettra PAS.

  2. ISRAEL n’a que trop donné et au lieu d’apporter la paix, cela a excité les  » palos » à en vouloir toujours davantage, en voyant la faiblesse des ISRAELIENS !!!
    Et c’est sans doute ce qui arrivera !! ISRAEL devrait dire :  » on n’a plus rien à donner , point  » Même POUTINE a dit que c’était un péché ( écrit dans la TORAH « ) de donner fût-ce 1 M2 de la Terre d’ISRAEL à l’ennemi !!!
    POUTINE est du côté d’ABBAS : dites lui qu’ISRAEL va considérer la question Palo quand il aura rendu la Crimée à l’Ukraine !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *