Reconstitution du meurtre de la jeune israélienne de 19 ans assassinée jeudi dans la banlieue de Jérusalem

Le corps sans vie d’Ori Ansbacher a été retrouvé présentant des « traces de violences »,  dans la soirée de jeudi dernier à Ein Yael, dans le sud de Jérusalem.  Ori Ansbacher était portée disparue depuis le matin. La jeune fille de 19 ans, originaire de la ville de Tekoa, en Judée Samarie, a été violée et torturée. Très vite,  le Shin Bet  a réussi  à mettre la main sur l’assassin présumé du nom d’Arafat Arfaya. Ce matin il a participé à la reconstitution du meurtre…

Photo famille

Ori Ansbacher, âgée de seulement 19 ans, israélienne juive de Tekoa a été assassinée dans la forêt de Jérusalem avec une sauvagerie inimaginable. Violée, démembrée et décapitée. Rapidement, grâce  notamment  à des traces d’ADN trouvées sur le lieu du crime, les forces de sécurité israéliennes ont identifié vendredi son meurtrier: un palestinien du nom d’Arafat  Arfaya, âgé de 29 ans, appartenant au Hamas, connu des services de police, résident d’Hevron et qui était à Jérusalem sans permis. Il a été capturé dans un bâtiment abandonné près de Ramallah, après s’être réfugié  dans une mosquée, le vendredi après le meurtre.

Pour recevoir nos articles au quotidien, cliquez ici

Jeudi matin dernier, le terroriste aurait quitté sa maison de Hévron avec un couteau et se serait dirigé vers le village de Beit Jala près de Jérusalem. Puis il aurait repéré Ori dans la forêt. Le reste des détails de l’enquête n’a pas été divulgué.

.

.

La jeune fille a été enterrée vendredi matin au cimetière de Tekoa. Des centaines de personnes se sont rassemblées samedi soir pour une veillée aux chandelles sur la place Rabin à Tel-Aviv. Dans sa ville natale des dizaines de résidents  ont également assisté à un mémorial sur la place principale de la ville.

Des Israéliens allument des bougies à la mémoire d’Ori Ans Anscher, 19 ans, sur la place Sion à Jérusalem, le 9 février 2019.  Photo Yonatan Sindel / Flash90

Sur la place Sion à Jérusalem, une centaine de personnes se sont rassemblées pour allumer des bougies. Certains ont appelé le gouvernement à venger le meurtre. « Nous sommes venus ici pour exprimer notre douleur. Le meurtre est choquant et le pays tout entier doit trembler à la lumière de cette atrocité », a déclaré Yamit Abramov, un ami de la famille. Des dizaines de manifestants ont également bloqué l’entrée de Jérusalem, en scandant: «Le peuple demande vengeance. »

Tel-Avivre –

Print Friendly

7 Responses to Reconstitution du meurtre de la jeune israélienne de 19 ans assassinée jeudi dans la banlieue de Jérusalem

  1. Il faut le juger et le condamner à mort avec effet immédiat il ne va pas encore se faire nourrir par Israël ou soigner que cela serve une fois pour toute de leçon Quand aux parents ils sont heureux ils reçoivent une pension C’ES UN DRAME

  2. Pas de pardon à ce terroriste , il mérite la mort avec les mêmes conditions qu’il à fait à ORI Que « D » repose son ame .
    Tous mes condoléances à sa famille ,je leurs souhaite beaucoup de courages.

  3. C’est un Malheur. RIP.

  4. Bernard d’Ormale

    C’esr Horrible ! Cette si jolie jeune fille pleine de vie. Quelle terrible douleur pour sa famille et ces proches.
    La haine fanatique islamiste est monstrueuse. Pas de pitié pour ces assassins sataniques.
    Bernard d’Ormale

  5. Pingback: Reconstitution du meurtre de la jeune israélienne de 19 ans assassinée jeudi dans la banlieue de Jérusalem | Coolamnews

  6. Que l’âme de l’innommable assassin,ne trouve jamais le repos et tous les membres de sa famille maudite avec!😈.Qu’ils périssent tous par le Bras Vengeur de Hachem!

  7. Ori ,cette belle jeune fille massacrée ;mon coeur de maman pleure , je prie pour elle pour sa famille . elle est désormais prés de HaChem ; que cet assassin ,dont je ne peux supporter de voir le visage ! soit puni et qu’il ne puisse revoir la lumière du jour , qu’il finisse dans les ténèbres .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *