Tel Aviv paralysée par la manifestation des Éthiopiens contre les brutalités policières

Suite au décès de Yehuda Biadga, âgé de 24 ans, tué par balle par un policier à Bat Yam il y a deux semaines, la communauté éthiopienne en Israël a manifesté ce mercredi après-midi contre les violences policières à leur encontre. La manifestation a eu lieu à Tel Aviv, la ville a été paralysée par les embouteillages.

Des Israéliens éthiopiens protestent contre les violences policières contre des Éthiopiens à Tel-Aviv le 30 janvier 2019. Photo de Tomer Neuberg / Flash90

Des milliers de manifestants de la communauté éthiopienne portant  des drapeaux israéliens et brandissant des pancartes « La police assassine nos enfants« , ont défilé dans les rues de Tel Aviv pour protester contre les brutalités policières mercredi après-midi.

Des Israéliens éthiopiens protestent contre les violences policières contre des Ethiopiens à Tel-Aviv le 30 janvier 2019. Photo de Tomer Neuberg / Flash90

Cette manifestation a été essentiellement déclenchée par la mort de Yehuda Biadga, âgé de seulement 24 ans tué par un officier de police il y a deux semaines. L’incident fait toujours l’objet d’une enquête.

Pour recevoir nos articles au quotidien, cliquez ici

Il était 15h30 le vendredi 18 janvier après-midi, rue Balfour, dans le centre de la ville de Bat Yam, près de Tel-Aviv lorsque Yehouda Biadga, un ancien soldat de Tsahal d’origine éthiopienne, brandissant un couteau a été abattu dans la rue par la police. Il s’est avéré que le jeune homme avait des problèmes de santé mentale. Sa famille a accusé la police de racisme et le policier d’avoir eu « la main facile sur la gâchette ». « C’est un meurtre », avait déclaré Zehava Adina, la tante de Biadga. « Juste parce qu’il est éthiopien, un policier descend sa moto et lui tire dessus. Qu’est-ce que c’est si ce n’est pas un meurtre? Nous ne sommes pas venus en Israël pour que nos enfants soient assassinés.«

Photo de Tomer Neuberg / Flash90

Les manifestants ont bloqué la jonction Azrieli et ont poursuivi leur protestations sur l’autoroute Ayalon, bloquant ainsi toute la circulation du périphérique de Tel Aviv. Beaucoup d’autres rues de Tel-Aviv  ont également été bloquées, ce qui a provoqué d’énormes embouteillages.

 

Photo de Tomer Neuberg / Flash90

Photo de Tomer Neuberg / Flash90

Tel Avivre

Print Friendly

2 Responses to Tel Aviv paralysée par la manifestation des Éthiopiens contre les brutalités policières

  1. Pingback: Tel Aviv paralysée par la manifestation des Éthiopiens contre les brutalités policières | Coolamnews

  2. Il faisait quoi avec un couteau ? facilement prit pour un terroriste dommage pour lui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *