Le Top 10 des découvertes archéologiques bibliques de l’année 2018

Cette année 2018 a été riche en découvertes archéologiques bibliques. Chaque fouille vient confirmer les récits de la Bible. Nous pouvons ainsi mieux comprendre les écrits de l’Ancien et du Nouveau Testament et nous immerger dans leur culture. Grâce à leurs recherches, les archéologues remettent en lumière les personnages, les monuments et les événements bibliques. Info Chrétienne dresse ici le palmarès des 10 découvertes archéologiques qu’il ne fallait pas manquer cette année.


.

Le plus ancien portrait de Jésus

Dans le désert du Néguev, sur un site du patrimoine mondial de l’UNESCO, ce qui pourrait être le premier portrait de Jésus a été découvert dans un baptistère : « des cheveux bouclés, un visage allongé, de grands yeux et un nez allongé ». Ce portrait fait vraisemblablement partie d’une large fresque représentant le baptême de Jésus, puisque sur la gauche de cette fresque, on remarque le portrait de Jean-Baptiste.

 


.

La plus ancienne pierre portant l’inscription « Jérusalem »

Cette découverte est la plus ancienne inscription complète du mot Jérusalem. Cette pierre serait une partie d’une colonne du second temple. Elle a été découverte lors de travaux sur la route.


Le palais et le sceau de Joseph 

Le sceau de Joseph a été retrouvé dans les ruines de son palais à Tell ed-Daba. Le palais de Joseph, situé à Goshen, a été bâti sur les ruines de la maison de son père Jacob. Sur place, un sceau a été retrouvé. Il porte chacun des symboles attribués par Jacob lors de la bénédiction de ses fils, et est « la première preuve archéologique indirecte de la vie des 12 pères fondateurs des tribus d’Israël ».


Une masse utilisée dans le premier temple

Cette petite masse portant une inscription hébraïque servait à peser l’offrande d’un demi-sicle apportée au Temple pendant la période du premier Temple. Elle a été trouvée à proximité du mur des Lamentations.
Selon Doron Spielman, vice-président de la Fondation Cité de David, cette découverte est fondamentale en ce qu’elle « ancre de nouveau le lien historique profond entre le peuple juif et Jérusalem ».


Le sceau d’Esaïe

Un sceau en argile a été découvert à 3 mètres du sceau d’Ezéchias. Il permettait d’authentifier des documents.
Le morceau d’argile d’un centimètre de large et de forme ovale, porte le nom de Yesha’yah, [Isaïe] dans une ancienne écriture hébraïque.
Mais la fin est endommagée, ce qui laisse planer le doute sur le propriétaire du sceau.


Le nom du roi Esar-Haddon trouvé dans le palais de Jonas

Le roi Esar-Haddon avait régné à la suite de son père Sanchérib, roi d’Assyrie. La Bible en fait mention en Esaïe 37:38.
Le nom de ce roi est mentionné à l’entrée de tunnels découverts dans des circonstances étonnantes.
La BBC raconte en effet comment l’État Islamique a mis au jour le palais vieux de 3000 ans en voulant détruire une mosquée.
Les images de l’explosion avaient été diffusées dans le monde entier en 2014. Mais au printemps 2018, des archéologues ont pu fouiller ces tunnels. Cette découverte devrait bientôt nous apporter plus d’informations sur la vie au temps de Jonas.


Premières traces écrites de l’alphabet sémitique

Un morceau de calcaire avait été retrouvé dans une tombe d’un notable égyptien.
Il s’agit d’une translittération, c’est à dire, de la transcription signe par signe d’un système d’écriture en un autre système. Vieux de 3400 ans, soit à l’époque de Moïse selon la chronologie biblique, il serait la première preuve écrite de l’alphabet sémitique.
Cette découverte nous rappelle que « Moïse écriv[a]it toutes les Paroles de Dieu ».


Une grenade du tabernacle

Une petite grenade en céramique a été découverte à Shiloh. Ces grenades servaient de décorations dans le temple comme l’indique 2 Rois 25:17. Il s’agit d’une découverte fondamentale pour le Dr Scott Stripling Associates, directeur des fouilles à Shiloh pour la recherche biblique, en ce qu’elle constitue « une autre preuve que Shiloh était un lieu sacré pour le peuple juif à ses débuts ».


Une chambre funéraire secrète des rois cananéens

Cette découverte, vieille de 3700 ans, a été faite à Meggido. Dans la tombe, intacte, les archéologues ont découvert 3 corps ornés de bijoux en or et en argent, un homme, une femme et un enfant, membres de la famille royale. Selon Israel Finkelstein, directeur de la fouille, « ces études pourraient potentiellement révolutionner ce que nous savons sur la population de Canaan avant l’ascension du monde biblique ».


La sculpture d’un roi biblique

Cette minuscule sculpture très bien conservée, représentant la tête d’un roi biblique, est un exemple très rare de l’art figuratif de la Terre Sainte au 9ème siècle avant Jésus, soit l’époque des rois.
Elle a été trouvée à Abel-Beth-Maaca, ville citée en 1 Rois 15:20, dans la liste des villes attaquées par le roi Ben-Hadad.

Source –

Print Friendly

5 Responses to Le Top 10 des découvertes archéologiques bibliques de l’année 2018

  1. Pour ceux qui ne croient pas en l’authenticité du texte biblique, il y a cette fois de quoi réfléchir…

  2. excellente rétrospéctive
    il faut croire que l’Etat islamique a eu aussi du bon! quelque chose de Jonas pourra s’écrire

    Bravo!

  3. Superbe de vérité !!!! « Ils » ne pourront plus dire que la bible est un mite 🙂

  4. Pingback: Le Top 10 des découvertes archéologiques bibliques de l’année 2018 - קונטרס

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *