Le vote de la loi sur « la loyauté culturelle » reporté

C’était  à prévoir et ce n’est qu’un début. Combien de temps encore cette coalition pourra-telle fonctionner?

Le projet de loi visant à supprimer le financement des artistes antisionistes a été retiré de l’agenda parlementaire pour cause de non obtention d’une majorité du gouvernement à la Knesset…

des Israéliens  manifestent contre le « projet de loi sur la loyauté culturelle » proposée par la ministre de la Culture, Miri Regev, devant le parlement israélien à Jérusalem le 26 novembre 2018. Photo de Yonatan Sindel / Flash90

Le vote sur le projet de loi supposé sucrer le financement public des artistes et des spectacles jugés «déloyaux» ou antisionistes par le gouvernement a été retiré de l’agenda de la Knesset lundi, après que les dirigeants de la coalition n’aient pas réussi à obtenir la majorité.

Ce projet de loi avait été initié et rédigé par la ministre de la Culture et du Sport, Miri Regev issue du Likoud et approuvé par Moshe Kahlon, ministre des Finances et chef du parti centre droit  Koulanou.

Surnommé  «loi sur la loyauté culturelle», le projet s’il avait été voté, aurait habilité la ministre de la Culture et des Sports à supprimer le financement public des théâtres, des musiciens ou encore d’une façon générale de tous les artistes du spectacle qui proclament publiquement rejeter Israël en tant qu’État démocratique et juif., tous ceux aussi qui marquent le jour de l’indépendance israélienne comme un jour de deuil ou profane et détruisent les symboles nationaux israéliens comme le drapeau et ceux qui, pire encore,  expriment leur solidarité avec le terrorisme islamique.

Le vote de lundi devait être un premier test sur la capacité du gouvernement de coalition  à fonctionner avec une majorité de seulement deux sièges.

L’ex-ministre de la Défense, Avigdor Lieberman a voté contre la loi et a déclaré que son parti ne votera plus aucune loi proposée par la majorité et même si Moshe Kahlon a soutenu le projet de loi,  il n’a cependant donné aucune consigne de vote. Résultat, le projet de loi n’a pas trouvé de majorité.

Le groupe parlementaire Meretz (extreme gauche) prévoit de déposer une motion de censure contre le gouvernement pour le faire tomber…

Tel-Avivre –

 

Print Friendly

5 Responses to Le vote de la loi sur « la loyauté culturelle » reporté

  1. Les plus dangereux ennemis d’Israël sont des juifs à l’intérieur même de notre terre sainte. A l’image des nazis, vos enfants auront honte de vous, et vous les verrez de vos yeux…..

  2. Pingback: Le vote de la loi sur « la loyauté culturelle » reporté | Coolamnews

  3. Oui, Robert Daniel. Israël sera toujours un Etat démocratique, parce qu’on ne peut pas interdire à un juif de parler. Le Talmud est un livre démocratique par excellence, puisque toutes les opinions, même les plus opposées s’y côtoient, et cela dans le respect mutuel. Mais le danger, avec ces gauchistes laïques, antisionistes et ouverts à toutes les influences du monde extérieur, c’est qu’Israël devient — comme c’est manifeste dans certains quartiers de certaines villes de notre beau pays — de plus en plus « moins juif », et osons le mot : carrément goy. Robert Daniel a raison quand il dit que nos pires ennemis sont issus de notre peuple. Hachem Tichlakh bé tchouva shlema col smolanim !!

  4. Nicéphore Rontudju

    QUELLE POURRITURE CES GROUPES D EXTREME GAUCHE /MERETZ
    que font ils en Israel?
    qu’ils aillent vivre en Jordanie ou parmi ceux qu’ils aiment tant;
    Nous, nous ne les aimons pas;
    Notre Terre d’Israel n’a pas besoin de cette lie;
    Am Israel Haï

  5. Nicéphore Rontudju

    pardonnez moi, mais j’aime tant rappeler ces quelques mots que j’ai copiés sur mon PC et que je relis avec plaisir

    7 QUESTIONS POSÉES A UN MILITANT PRO PALESTINIEN.

    1) Explique-moi pourquoi tu considères que c’est Israël qui a pris la terre aux Palestiniens, alors que c’est la Jordanie qui occupe 80% de la Palestine ?

    2) Explique-moi pourquoi tu considères logique que la Palestine soit aux Palestiniens, alors qu’il ne t’est jamais venu à l’esprit que la Judée puisse être aux Juifs ?

    3) Explique-moi pourquoi, tandis qu’un Arabe peut se promener tranquillement à Tel-Aviv et à Haïfa alors qu’un Juif qui s’égare à Ramallah ou à Shehem (Naplouse) fait l’objet d’un lynchage, c’est Israël que tu accuses d’apartheid ?

    4) Explique-moi pourquoi tu trouves normal qu’il y ait des Arabes vivant en Israël mais qu’il t’est impensable qu’un seul Juif puisse vivre dans un état palestinien ?

    5) Explique-moi pourquoi c’est seulement après qu’Israël ait pris Gaza à l’Egypte et la Judée-Samarie à la Jordanie, que tu as commencé à les appeler « les territoires palestiniens » ?

    6) Explique-moi pourquoi les Palestiniens n’ont jamais cherché à créer un état dans ces fameux territoires tout le temps qu’ils étaient sous domination arabe ?

    7) Explique-moi enfin pourquoi tu dédaignes de répondre à ces questions de peur de comprendre que ton soutien indéfectible à la cause palestinienne contre Israël n’est rien d’autre que l’expression humaniste de ton antisémitisme déguisé?

    Alain Legaret.

    Le nom « Palestine », dérivé de celui des Philistins, vient de l’hébreu peleshet (????), qui signifie « envahisseurs »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *