La cérémonie commémorative à la mémoire d’Yitzhak Rabin a tourné au pugilat politique

Des milliers de personnes s’étaient rassemblées samedi soir sur la place Rabin de Tel-Aviv pour commémorer la mémoire d’Yitzhak Rabin, l’ancien Premier ministre, assassiné le 4 novembre 1995 lors d’un rassemblement pour la paix sur la même place mais qui portaient alors le nom de Place des Rois d’Israël. Loin de rassembler et d’apaiser les esprits comme l’avait promis le mouvement Darkenou, organisateur de l’événement, le mémorial s’est transformé en une bataille droite-gauche…

Rassemblement célébrant les 23 ans de l’assassinat de l’ancien Premier ministre israélien Yitzhak Rabin sur la place Tel Avivs Rabin le 3 novembre 2018. Yitzhak Rabin a été assassiné le 4 novembre 1995 par un extrémiste israélien. Photo de Miriam Alster / Flash90

Quelque milliers de participants, et semble-t-il bien moins que les années précédentes, s’étaient déplacés pour cette soirée de la mémoire qui se déroulait à l’endroit meme où l’ancien Premier ministre israélien Yitzhak Rabin avait été assassiné, sur la place de Tel-Aviv qui porte désormais son nom. Le rassemblement  réunissait des personnalités politiques de gauche comme de droite, comme le ministre de la Coopération régionale, Tzachi Hanegbi du Likoud ou encore Tzipi Livni une des leader de l’opposition présente avec Avi Gabbay,  sans oublier Tamar Zandberg, la députée du parti d’extreme gauche Meretz.

Mais lors de son discours. Tzachi Hanegbi,  a été hué, chahuté et insulté par le public de gauche.

Les huées, qui ont duré tout au long du discours ministre de la Coopération régionale, ont été accompagnées d’appels du type « Descends (de la scène), excuse-toi! »

«Il est regrettable que la cérémonie à la mémoire du défunt Premier ministre Yitzhak Rabin soit devenue une bataille politique. Ceux qui défendent la liberté d’expression essaient de faire taire tous ceux qui ne sont pas d’accord avec eux » a tweeté le Premier ministre Benjamin Netanyahou.

Le responsable du parti nationaliste de droite, Bait Hayehoudi, Naftali Bennett, a qualifié le rassemblement  de « manifestation honteuse de gauche ».

« C »est Yigal Amir qui a assassiné Rabin, ce n’est pas la droite » a déclaré Bennett avant d’ajouter  « En tant que dirigeant de droite qui s’oppose à un Etat palestinien, je suis fatigué des fausses accusations annuelles de la gauche« .

Tel-Avivre –

Print Friendly

5 Responses to La cérémonie commémorative à la mémoire d’Yitzhak Rabin a tourné au pugilat politique

  1. Le cancer incurable de l’état d’Israël c’est sa gauche, et ce depuis toujours et si nous ne réagissons pas pour très longtemps encore ! ! !

  2. Malheureusement la gauche est en majorité composée d’aschkénazes et tous les maux d’Israël viennent de ces élites de gauche qui pourtant ont été les fondateurs d’Israë surtout la cour suprême l mais leurs descendants n’ont plus les mêmes valeurs que les fondateurs.
    Rabin a été un héros militaire Mais un piètre politique se faisant rouler môme Peres par Arafat et on voit que pour les arabes les accords d’Oslo sont des torchons pour s’essuyer….
    Les Aschkénazes sont naïfs et la victoire de 1967 aurait dû permettre à israel d’avoir enfin leurs terres en totalité
    Mais non ils ont jouré aux grands démocrates: stupides et utopistes
    Que le pouvoir soit donné à ceux qui viennent des pays arabes et Il n’y aura plus de problème arabe

  3. Pingback: La cérémonie commémorative à la mémoire d’Yitzhak Rabin a tourné au pugilat politique | Coolamnews

  4. Un beau jour, les seuls représentant de la gauche seront les listes arabes, les adhérents LGBT, les vieux Achkénazes encore traumatisés par la Shoa et les journalistes qui feront des articles que seuls les palestiniens liront.
    Les infos, les vrais seront diffusés par Whats’app et autres sites gérés par des sépharades. D’ailleurs, ce ne sont que les sepharades qui font les enfants dans ce pays.

  5. Pingback: La cérémonie commémorative à la mémoire d'Yitzhak Rabin a tourné au pugilat politique – News

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *