Mahmoud Abbas rejette les accords d’Oslo et ne reconnaît plus l’Etat d’Israël!!

le Conseil central de l’OLP a décidé lundi soir, lors d’une session à Ramallah, d’annuler les accords d’Oslo, dont la reconnaissance d’Israël, jusqu’à la reconnaissance de l’État palestinien dans les frontières de 1967….

.

Le Conseil central de l’OLP a, en outre, demandé a Abbas l’exécution immédiate de cette décision qui mettra fin aux traités signés avec Israël notamment sur la coopération sécuritaire et économique, issue des Accords de Paris d’avril 1994.

«Étant donné que Israël refuse toujours les accords signés, le Conseil central palestinien a décidé de suspendre les engagements de l’OLP et de l’Autorité palestinienne à l’égard des accords conclus avec la puissance occupante [Israël] jusqu’à ce qu’Israël reconnaisse l’État de Palestine à l’intérieur des frontières de 1967 avec Jérusalem-Est comme capitale », a déclaré le Conseil central de l’OLP dans un communiqué de presse.

Précisons ici que lors des accords d’Oslo, l’OLP reconnaissait Israël sans lui reconnaître le droit d’exister en tant que nation du peuple juif.

Les accords d’Oslo ont été signés en 1993 et ​​1995 et sont considérés comme la pierre angulaire de la paix entre Israéliens et Palestiniens. Le protocole de Paris, qui définit les relations économiques entre les parties, a été signé en 1994.

Tel-Avivre –

Print Friendly

6 Responses to Mahmoud Abbas rejette les accords d’Oslo et ne reconnaît plus l’Etat d’Israël!!

  1. « jusqu’à la reconnaissance de l’État palestinien dans les frontières de 1967 » … Il vaudrait mieux mettre cette phrase entre guillemets car ce sont les mots de l’OLP. Dans la réalité, il ne s’agit pas de frontières mais de la ligne verte qui correspond à la ligne de cessez-le-feu (ou d’armistice) signé avec les pays agresseurs (Jordanie, Egypte, Irak, Syrie, Liban). L’accord signé stipule explicitement qu’il ne s’agit en aucun cas de frontières.

  2. Très bien, l’OLP annule les accords d’Oslo, Israël n’y est donc plus tenu.

    La seule solution pour qu’Israël connaisse la paix et la sécurité est qu’il reprenne le contrôle de tous ses territoires abandonnés depuis les accords d’Oslo. Car tous ces territoires sont devenus Judenrein et dans tous ces territoires s’est diffusée une forte propagande antisémite et se sont développées des cellules terroristes. Se retirer de ces territoires n’a pas rapprocher Israël de la paix ni de la sécurité. Beaucoup de personnes aujourd’hui, même dans les rangs de la gauche israélienne, reconnaissent que ces accords étaient une erreur stratégique majeure.

    D’ailleurs ces accords ont été violés depuis le début par l’OLP et par l’AP. Bien qu’Arafat ait prétendu que l’OLP reconnaissait Israël (attention, en tant qu’Etat seulement, pas en tant qu’Etat juif), il n’a jamais retiré de la charte de l’OLP les appels à la destruction d’Israël et la négation des liens entre le peuple juif et cette terre. Tout en disant verbalement que cette charte était caduque, il a déclaré « Je ne peux pas modifier cette charte, personne ne le peut », et depuis ces accords, cette charte est toujours en vigueur.

    Ma’hmoud Abbas, lui, forme des terroristes à la chaîne : il éduque les enfants avec des émissions télévisées sur les chaînes télévisées de l’AP « pour enfants » où l’on apprend la haine du Juif et où l’on martèle qu’il faut les tuer pour « libérer la Palestine », il conditionne les étudiants avec des manuels scolaires prônant la shehida (la mort pour la « Palestine » au court d’un attentat contre l’Etat juif et sa population juive), il verse aux terroristes une rémunération à vie proportionnelle au nombre de Juifs tués dans un attentat qu’ils auraient commis ou à leurs familles s’ils se font tuer dans le cadre de cet attentat (et, après que ce financement ait été publiquement mis à jour, il refuse catégoriquement de mettre fin à ces rémunérations !), il organise des célébrations en mémoire des terroristes qu’il présente comme des héros, il nomme des rues, des places et érige des stèles en leurs noms.

    L’objectif d’Abbas ou d’Arafat n’a jamais été la paix avec Israël…

    Est-ce qu’Abbas ou Arafat a déjà condamné le moindre attentat perpétré contre Israël ou sa population ?

    A-t-il condamné les actions meurtrières de l’OLP, celles qu’a fait Yasser Arafat, ou même celles du ‘Hamas (groupe pourtant estampillé « ennemi juré de l’AP »), les attaques des 5 armées arabes régulières contre Israël en 1948 et en 1967 ?

    A-t-il publiquement ou secrètement, condamné les massacres qui ont visé les Juifs avant la renaissance de l’Etat d’Israël, ceux qu’Amin al-‘Husseini a ordonné ?

    A-t-il seulement déjà appelé à l’apaisement ? A ma connaissance, jamais !

    Par contre le parti d’Abbas, le Fata’h, a célébré le massacre des athlète israéliens à Munich par Septembre noir.

    Il appelle continuellement à la guerre, au soulèvement, au terrorisme, mais jamais à la paix ! Jamais à l’accalmie ! Jamais à la conciliation !

  3. Je viens d’entendre que France 2 diffusera demain soir dans Envoyé Spécial ENCORE UN REPORTAGE SUR LES ‘PAUVRES PALESTINIENS’ ESTROPIES PAR LES SOLDATS ISRAÉLIENS ….. encore et encore de l’eau apportée a ces hommes désespérément hostiles a la paix comme l’est Mahmoud Abbas. Bravo Mr Artsi pour votre commentaire ; je voudrais que tous les juifs d’Israël et du monde reconnaissent enfin que nous sommes passés de l’étoile jaune a l’étoile bleue.

  4. Très bien Mahmoud le nazi.
    On éteint la lumière et on part, laisse nous juste le temps de trouver la valise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *