Lors d’une conférence de presse, le Premier ministre et chef du gouvernement Scott Morrison s’est dit « ouvert » au transfert de l’ambassade australienne de Tel Aviv à Jérusalem et à la reconnaissance de la ville sainte comme capitale d’Israël. A l’instar des Etats-Unis, l’Australie pourrait donc décider prochainement de transférer son ambassade, a annoncé de manière plutôt inattendue ce mardi 16 octobre le premier ministre australien…

Scott Morisson

« Nous sommes engagés dans  une solution à deux Etats  mais franchement ça ne se passe très bien, peu de progrès ont été réalisés, et il ne faut pas continuer à faire la même chose et s’attendre à des résultats différents », a expliqué  Morrison aux journalistes convoqués en conférence de presse.

Leader du Parti libéral, Morrison est devenu chef du gouvernement le mois dernier  après  le départ de  Malcolm Turnbull qui s’était opposé a la décision américaine de transférer son ambassade en décembre 2016, estimant qu’elle ne contribuait pas au processus de paix entre Israël et les Palestiniens.

D’aucun disent que Morrison aurait confié avoir été influencé par Dave Sharma, l’ancien ambassadeur d’Australie en Israël, qui se présente au Parlement australien pour le compte du Parti libéral dans le district de Wentworth, où 12% des électeurs sont juifs mais le poulain serait en retard dans les intentions de vote selon des sondages.

Morrison doit prononcer un discours sur la politique étrangère ce mardi, au cours duquel il devrait clarifier la question.

Tel-Avivre –

Print Friendly, PDF & Email

3 COMMENTS

  1. Qu’elle soit dictée par des convictions profondes ou par des jeux politiques ponctuels,peu importe ce qui sera à l’origine des transferts d’ambassades à Jérusalem. Et bravo à Bibi pour sa réaction brutale envers le Paraguay qui a décidé de retirer son ambassade de Jérusalem. Nous sommes une nation forte, et D.ieu nous protège.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here