Un bébé arabe palestinien de Ramallah sauvé par le cœur d’un bébé israélien au centre médical de Tel Hashomer à Tel Aviv

Le cœur d’un bébé israélien décédé d’une maladie chronique a été transplanté avec succès chez un bébé arabe palestinien au centre médical Sheba (Tel Hashomer) à Tel Aviv, cependant, le petit palestinien, toujours dans un état critique, lutte encore pour sa vie. 

Selon le Dr David Mishaly, le fait que le bébé palestinien ai pu bénéficier d’un petit cœur d’un enfant Juif israélien décédé la semaine dernière au centre médical Sheba, relève du miracle à plus d’un titre…

Wikipedia Tel Hashomer

C’est la première fois qu’un bébé arabe palestinien reçoit une greffe du cœur d’un bébé juif israélien, a déclaré, dans un communiqué, le Dr David Mishaly, chirurgien en chef de l’unité de chirurgie cardiaque et pédiatrique de Sheba.

C’est déjà tout simplement miraculeux que le petit bébé palestinien du nom de Musa ai survécu à la chirurgie de greffe compte tenu de la gravité de son état et des nombreuses complications qui en ont résultées, a confié le Dr David Mishaly à Ynet.

C’est encore un miracle qu’il ai pu recevoir le petit cœur d’un bébé Juif israélien. En effet, les palestiniens ne figurent pas sur les listes d’attente d’organes en Israël, mais comme il n’y avait aucun bébé israélien sur la liste d’attente pour recevoir l’organe, le petit Musa, qui, envoyé par l’hôpital de Ramallah, venait d’arriver  aux urgences  à Sheba dans un état très critique, a immédiatement pu recevoir le cœur de l’enfant juif, dont les parents avaient accepté quelques heures plus tôt de faire don.

Pour le docteur Mishaly, le centre médical Sheba est « une île. une oasis de paix  où la guérison est la priorité et où chacun, quel que soit son identité, est traité sur un pied d’égalité, avec dignité et respect ».

La grand-mère du petit Musa a déclaré dans un communiqué que sa famille « aimerait rencontrer la famille de l’enfant juif dans un proche avenir pour les remercier de leur générosité ».

Tel-Avivre –

Print Friendly

10 Responses to Un bébé arabe palestinien de Ramallah sauvé par le cœur d’un bébé israélien au centre médical de Tel Hashomer à Tel Aviv

  1. Bien sur que c’est bien genereux de la part de la famille juive mais avoir sauve un petit palestinien ( bombe a retardement ) qui risque par la suite une fois adulte de tuer des juifs……( je n’oublie pas le drame qui s’etait passe a itamar , famille vogiel (?) ou le BB a ete egorge…et j’oublierai jamais les atrocites dont sont capables ces barbares )

  2. Pingback: Un bébé arabe palestinien de Ramallah sauvé par le cœur d’un bébé israélien au centre médical de Tel Hashomer à Tel Aviv | Coolamnews

  3. Il aurait fallu le laisser mourir

  4. Pingback: Un bébé arabe palestinien de Ramallah sauvé par le cœur d’un bébé israélien | LPH INFO

  5. Bravo aux médecins qui ont réussi ce geste technique fabuleux.
    Bravo à la famille israélienne généreuse et à la famille palestinienne qui a donné la priorité à la vie de son enfant. Cet état d’esprit c’est l’avenir pour tous.
    Cela implique naturellement d’infliger des défaites militaires, politiques, morales et idéologiques à tous les courants du jihad armé.

  6. Bentata c est honteux de part de faire cette toi orine marocain

  7. Dommage, ce n’est pas avec certains commentaires que nous aurons un jour la paix avec les arabes…
    Beaucoup de familles arabes n’aspirent qu’à vivre en paix avec les Juifs, il faut se montrer plus humain que certains arabes certes nombreux. Naturellement, nous devons toujours rester sur nos gardes, mais cela ne doit pas nous empêcher de rester humains.

  8. « Qui sauve une vie sauve l humanité ». C est une des règles fondamentales de la Loi Sainte du Judaisme (Torah), Religion de paix et de vie. Cet acte en est la parfaite démonstration.

  9. L’inverse est absolument IMPENSABLE !
    Et pourtant tous les salopards de gauchos de France et d’ ailleurs en Europe , ne cessent de vouloir démolir , anéantir notre merveilleuse nation .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *