Le conseiller américain à la sécurité nationale: « La Palestine n’est pas un Etat »

Fin septembre, l’autorité palestinienne avait demandé à  la cour internationale de Justice d’affirmer que le transfert de l’ambassade américaine à Jérusalem constituait une violation de la convention de Vienne. En outre, les autorités palestiniennes ont exigé que la Cour enjoigne « aux États-Unis d’Amérique de retirer la mission diplomatique de la ville sainte de Jérusalem et de se conformer aux obligations internationales qui découlent de la convention de Vienne ». La réponse américaine ne s’est pas fait attendre…

.

Dans sa plainte, l’Autorité palestinienne a demandé à la CIJ de déclarer que le transfert de l’ambassade « constituait une violation de la Convention de Vienne » et d’ordonner à Washington de retirer sa mission diplomatique de Jérusalem, selon l’agence Wafa.

En réponse à la plainte devant la CIJ, Washington vient de sanctionner immédiatement la mission palestinienne de façon inédite. En effet,par la voix de John Bolton, le conseiller à la sécurité nationale de la Maison-Blanche, a tout simplement, annoncé se retirer de la Convention de Vienne sur les relations diplomatiques. Une decision qui rend caduc le projet palestinien de remettre en cause le transfert, « de la part de ceux qui se prétendent Etat de Palestine a déclaré John Bolton.

Créée en 1946 et basée à La Haye, la CIJ statue sur les différends entre pays, mais elle peut également donner des avis consultatifs non contraignants à des organes de l’ONU. La convention de Vienne sur les relations diplomatiques est un traité international réglant les rapports diplomatiques entre États, l’immunité du personnel diplomatique et l’inviolabilité des ambassades. Elle a été adoptée le 18 avril 1961 à Vienne (Autriche) et est entrée en vigueur le 24 avril 1964. Elle a été complétée en 1963 par la convention de Vienne sur les relations consulaires.

“La Palestine n’est pas un Etat » a expliqué Bolton, « car elle ne répond pas aux critères pertinents et  au test international habituel d’un État », a-t-il souligné. «Elle ne contrôle pas les frontières définies et ne remplit pas les fonctions normales d’un gouvernement. Il y a toute une flopée de raisons pour lesquelles ce n’est pas un État » a ajouté le conseiller américain à la sécurité nationale.

« Ces territoires pourraient devenir un État, comme l’a dit le président [Trump], mais cela nécessite des négociations diplomatiques avec Israël……….Nous nous sommes toujours opposés à l’admission de la » Palestine « à l’ONU en tant qu’État, car ce n’est pas un État », a conclu Bolton.

Tel-Avivre –

Print Friendly

14 Responses to Le conseiller américain à la sécurité nationale: « La Palestine n’est pas un Etat »

  1. Ce n’ est pas un état et ça ne le sera jamais. La Jordanie ou même la Suède et tant d’autres
    pourraient convenir et même l’Angleterre de corbin avec l’Irlande qui ne demandentque ça
    Si Melanchon devait prendre le règne de cette Francia ça pourrait bien faire leur bonheur.
    Mais dégager d’ICI que l’on respire bien sainement.

  2. La Paestine n’a jamais été un état, n’est pas un etat, et ne sera jamais un etat

    • Nadine Otchakovsky

      A HULAK

      Je me permets de faire une petite correction à savoir que la Palestine a existé SOUS MANDAT BRITANNIQUE jusqu’à ce que l’ONU vote à l’unanimité pour un foyer pour le peuple juif en Palestine. Puis, à partir de 1948 (mai) l’Etat d’Israël, indépendant et souverain a été proclamé par David Ben Gourion.
      A noter qu’il y a toujours eu des Juifs dans cette région.

  3. les sois disant palestiniens d’aujourd’hui n’ont jamais faire partie des palestiniens comme on appelaient a cette époque les juifs de pPalestine.de toute façon c’est un peuple vue de tous les pays arabes ,sevsont installés dans cette terre que jadis les hébreux ont habités, ils ne sont même pas un peuple, les jordaniens, les syriens voir même les libanais les ont exécutés(septembre noir)etr;;;ce que n’a jamais fait le peuple juif en leur égard.

  4. et bravo pour celui qui a enfin révélé le mensonge de cet état et peuple inexistant dans l’histoire de l’humanité.

    • Macron doit se retourner la tete sous l’oreiller n’arrivant pas a croire de ce quil lui arrive. Son toquard la bete l’a ABBASourdi. Macron n’est pas doue pour les courses a betes. Et a bien d’autres choses. Pauvre France doux pays de mon enfance,

  5. c est palestinniens n ont aucune face et n ont aucune retenue etat de palestine moi je dis que la Lune m appartient je vais ajouter une Sourat au coran en ce sens …..ah non elle s y trouve sous un aurre nom HILAL….i decidement il ne peut avoir de lune de miel avec les palos

  6. Il n’y a jamais eu de royaume, nation, état ou souveraineté du nom de « Palestine » au cours de l’histoire ni d’ailleurs de race ou groupse ethnique spécifique du nom de « Palestiniens ». Pas un seul des innombrables envahisseurs, conquerants et occupants occasionnels de cette terre mentionnent des « Palestiniens »alors que tous ont fait mention des juifs.

  7. Pingback: Le conseiller américain à la sécurité nationale: « La Palestine n’est pas un Etat » | Coolamnews

  8. Enfin quelqu’un qui dit les choses clairement. Un « pays » qui a semé le désordre partout où il est passé dans des pays freres, comment peut il être considéré comme un pays ?
    Voir le Liban, la Jordanie où ce « pays » s’est comporté comme chez lui en terrain conquis, ruinant totalement le Liban après avoir tenté de faire pareil en Jordanie.
    Combien d’attentats commis dans le monde par ce « pays »?
    Et maintenant ils jouent à la victimisation… Dire que la France autrefois un grand pays, est en train de ramper devant ce « pays » terroriste pour ne pas avoir de problèmes avec la communauté musulmane « française », j’ai honte !

  9. Il faut faire fermer même interdire les ambassades de palestine dans tout les pays puisque ce n’ est pas un état également au Vaticanarabia de François l’ antichrist, qui se vend à l’ islam ; ces cathos on toujours été contre Israël ne savent ils pas que Jésus était Juif .Qu’on ouvre les caves du Vatican on découvrira des trésors du 2 ième temple de Jérusalem .

    • Je ne sais pas si on peut en vouloir au pape François !
      Il ne faut pas oublier qu’il reste encore beaucoup de chrétiens d’orient qui sont obligés pour d’évidentes raisons, de soutenir les positions palestiniennes…
      Leur sort ne doit pas être très enviable, régulièrement ils sont victimes d’attentats, de meurtres…

  10. Les bandits de grand chemin qui ont pris le nom de Palestine, qui est le nom de Judee et Samarie etaient bien conseilles par le KGB qui la cree et cree la terreur Balestinienne. Bolton n’est pas dupe. Bien d’autres pays le savent mais etant anti-Semites ne font qu’approuver ce dilemme. Rira bien qui rira le dernier la France et ses acolytes paieront cherement tres bientot de faire confiance aux arabes et surtout a l’Iran qui etait sur le point il y a qques jours de faire sauter peut etre la tour Eiffel ou le l’Arc e triomphe

    • Je ne pense pas que la France fasse confiance aux arabes !
      Je pense plutôt qu’elle en a peur, c’est pire !!!
      Avec les Juifs, jamais aucun problème en France, alors elle préfère « flirter » avec les arabes pour avoir un semblant de paix.
      Jusqu’à quand cela fonctionnera ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *