Egypte et Jordanie: « Les conditions d’un accord de paix israélo- palestinien sont connus ».

Mardi s’est ouvert à New-York l’assemblée générale des Nations Unis. A l’occasion des discours d’ouverture, les dirigeants des pays arabes se sont succédés à la tribune et ont  évoqué le conflit israélo-palestinien. Le président égyptien Al-Sissi a déclaré « qu’il ne fallait plus perdre de temps,  » les conditions pouvant permettre d’aboutir à un accord étant connus.

crédit photo flash 90

Le président égyptien Sissi a déclaré hier lors de son discours aux Nations Unis qu’il fallait cesser de perdre du temps en discussions vaines quand les conditions pour parvenir à un accord de paix israélo-arabes ne sont un secret pour personne.

« Les pays arabes sont prêts et il est temps de tourner la page de la tragédie palestinienne des livres d’histoire, les palestiniens aspirent à retrouver leurs droits légitimes.Il faut reprendre les discussions et se doter de persévérance, c’est obligatoire. La solution à deux états est une condition fondamentale d’un plan de paix. Le fait qu’aucune résolution du conflit n’ait été trouvée par la communauté internationale est la preuve que la solution ne peut être uniquement fondée sur la légitimité internationale des résolutions de l’ONU« .

Le roi Abdallah de Jordanie a, de son coté, déclaré que seule une solution basée sur les frontières d’avant 67 avec Jérusalem Est comme capitale d’un état palestinien pouvait aboutir. Une proposition de résolution du conflit basée sur la création d’un état binational ne saurait être une alternative acceptable.

Le président Trump, pour sa part, a réaffirmé qu’il était déterminé à promouvoir des négociations entre Israël et les palestiniens tout en soulignant que cet objectif passait par la reconnaissance de faits évidents.

Il a ajouté que les Etats-Unis avaient franchi une étape importante en reconnaissant la souveraineté de  chaque pays à déterminer sa capitale. Une réunion entre le premier ministre Benjamin Netanyahou et le président égyptien pourrait avoir lieu ce mercredi.  Selon le journal YNet, une réunion secrète entre les deux hommes se serait déjà tenue le mois dernier.

Tel-Avivre.com

Print Friendly

7 Responses to Egypte et Jordanie: « Les conditions d’un accord de paix israélo- palestinien sont connus ».

  1. Le passage « Il faut reprendre les discussions… » est un commentaire personnel de Tel Avivre ? Parce que la citation d’al-Sissy a été clôturée juste avant par la fermeture des guillemets (juste après le mot « légitimes »).

    Si c’est bien un commentaire personnel de Tel Avivre, alors je vais apporter le mien : La solution à deux Etat c’est la mort de l’Etat juif !

    La solution à deux Etat, personne ne la veut, à part les naïfs occidentaux. Les Arabes veulent tout le territoire du Jourdain à la mer et les Juifs ont pu tester les conséquences d’un désengagement d’un des territoires d’Israël (une organisation haineuse qui lance des attaques terroristes quotidiennes (tirs de roquettes, cerfs volants incendiaires, enlèvements, pour la Bande de Gaza) et une organisation haineuse qui appelle aux actions terroristes contre Israël et récompense leurs auteurs ou leur famille (assassinat à la voiture bélier, au couteau, etc).

    Résultat : des territoires abandonnés aux mains des Arabes par Israël signifie renforcement de l’insécurité et des appels à la destruction d’Israël.

    Conclusion : Il ne faut rien céder, il faut tout reprendre.

    D’ailleurs parler de « solution à deux Etats » implique l’idée que le conflit est d’origine territorial alors qu’il est d’origine antisémite. Il n’y a qu’un territoire où les Arabes ne veulent plus voir le moindre Juif : Israël.

    • La « solution à deux Etats », c’est la « solution » en deux Étapes. Si les Arabes la prônent c’est parce qu’il leur sera ensuite beaucoup plus facile d’attaquer Israël car la création d’un Etat « palestinien » débouchera forcément au pire sur la scission en deux parties du territoire restant alors à Israël, au mieux son étranglement, ce qui le rendra dans les deux cas techniquement indéfendable.

  2. Connaissant la mentalité arabe je suis totalement d’accord : les accords d’Oslo ont été bafoués , le départ du Liban et de Gaza des erreurs majeurs
    Israel paie aujourd’hui les stupidités de ces PM qui sont des héros militaires: Dayan, Rabbin, Barak, et Sharon
    Mais ils sont des ignorants de la mentalité arabe: ils se fichen des accords , ils mentent constamment sur tout et particulièrement leur histoire
    De plus vous leur donner votre main et apres ils vous prennent le bras entier et puis les deux bras …
    Les accords d’Oslo sont une sorte de catastrophe et Rabbin s’est fait avoir par Arafat et ..Péres qui l’a convaincu
    Conclusion israel donnait volontairement un pseudo état au peuple inventé par l’URSS et son KGB: ils ont permis aux arabes de revendiquer un Etat
    De plus les terroristes se sot installés et ont joué un double jeu
    Tout a commencé avec l’erreur de Dayan ministre de l’intérieur qui a donné à chaque religion la liberté de leurs mosquée Églises ….et toute liberté d’être les maîtres
    Il en est résulté que le mont du temple est interdit aux juifs et Jerusalem capitale d’Israël est revendiqué pour ces arabes étrangers à ces terres juives
    Donc pas d’ETAT pour ceux qui se prétendent palestiniens car seuls les juifs sont les vrais palestiniens
    La Jordanie prise sur les terres d’Israël par les anglais doit être leur patrie à ces arabes étrangers vivant en Judée Samarie

  3. Combien d’Etats faut il à ces falestiniens? De toutes les façons c’est le monde entier que ces gens là ,ivres de haine et de jalousie veulent et ils sont en passe d’y parvenir déjà en Europe face à la lâcheté de ses dirigeants .

  4. Pingback: Egypte et Jordanie: « Les conditions d’un accord de paix israélo- palestinien sont connus ». | Coolamnews

  5. Avant toutes discutions il faut mettre des basses sur lesquelles on va travailler …..
    Nataniahou veux un etat palestinien d OU À OU ……
    Il n y a plus d espace en Cisjordanie pour un etat viable indépendant
    Il ne reste que 2 solutions
    1/ statut Quo à la façon de. Grandes villes arabes du type AKkO st Jean d acre
    2/ un etat palestinien a partîr de Gaza se dépliant dans la péninsule du Sinaii dans la partie qu Israël a rendu à l Égypte
    Qui lui apporte plus de soucis que d intérêts ..drogue terrorisme Daech ++++
    Puis en Cisjordanie il n y a qu une solution
    Une fédération avec la Jordanie qui compte 78% de cisjordaniens une capitale a Abboudis
    En attendant une prochaine étape pour les palestiniens !!!!!
    La mort du roi la fin de la royauté et une grande Jordanie comportant la fédération appelée alors Jordanie/ Palestine
    Il ne fait pas faire preuve d utopie ..les frontières bougent depuis la nuit des temps et les états changent de main tout comme les régions dans le monde ..regardez la Chine avec le Thibert le Maroc avec les saharaoui etc….
    Le Maroc Viens de finir la construction de 2850 km de barrières hautes pour se. Protéger des étrangers et envahisseurs voir de l Armée algérienne en cas de conflit et personne n en parle

  6. Tout est bla bla diplomatique interprété par les médias
    1/ il faut un interlocuteur fiable pour Israël pas un rabibochage!!
    2/ la Jordanie est la 1 ère partie prenante elle assise du 73% de la Cisjordanie en fait la Palestine!!!!
    3/ cote Gaza il faut que Sisi soit partie prenante et capable elle d offrir la péninsule du Sinaï aux palestiniens
    3/ ce qui sous entends : que la seule solution pour Ramalah c est la fédération avec la Jordanie en attendant de l avaler
    En jordano-palestine et ça le roi en est conscient il freine des 2 mains et pieds
    4/ on aurait une Palestine avec une ouverture sur la mer armée et capable d accueillir des ennemis d Israël qui a pariait de cecterrotoire lui déclarerai la guerre
    4/ perte e temps
    5/ la solution c est un gaza sous fédération égyptienne
    6/ Tant sur les palestiniens s arsueboutent
    ………… Israël lui n à rien à offrir!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *