Un Arabe palestinien de Jérusalem-Est a annoncé sa candidature à la mairie

Le 30 octobre prochain, les citoyens israéliens seront appelés à voter pour élire leurs maires et conseillers municipaux. C’est à l’aide de deux bulletins de vote qu’ils effectueront leur choix. Le premier sert à désigner le maire de la ville et le second la liste pour les conseillers municipaux. Le maire élu devra alors composer son conseil municipal, en constituant une coalition, en fonction de la force des différents partis et formations politiques en présence. Dans le passé, peu d’Arabes prenaient part aux élections à Jérusalem mais l’intérêt semble s’accroître. Haaretz a rapporté que Aziz Abu Sarra, citoyen Arabe de Jérusalem-Est, se présentera le mois prochain à la mairie de Jérusalem….

Vue du quartier de Silwan à Jérusalem-Est. Photo by Yonatan Sindel / Flash90

Les Arabes de Jérusalem-Est sont des résidents permanents qui jouissent du droit à participer aux élections locales, mais qui n’ont pas la citoyenneté israélienne et ne peuvent pas voter pour la Knesset ni se présenter sur une liste électorale municipale. Aziz Abu Sarra qui est âgé de 38 ans est l’un d’entre eux mais s’est tout de même déclaré candidat au conseil municipal, il dirige une nouvelle liste arabe appelée Al-Quds Lana (Jérusalem est à nous). « Nous sommes 180 000 personnes à avoir le droit de vote, nous n’avons pas à rester sur la touche, nous pouvons décider qui sera le maire« , a déclaré Abu Sarra à Haaretz « . Cependant, étant donné qu’il n’est pas citoyen israélien, Aziz Abu Sarra devra demander à la Cour suprême de modifier la loi exigeant la citoyenneté pour être candidat à la mairie.

Pour ne rien rater de l’actualité en Israël et recevoir nos articles au quotidien, cliquez ici

En 2018, pour une population totale d’environ 900 000 personnes, 61 % des habitants de Jérusalem sont juifs (550 000 personnes), 36,7 % musulmans (330 000 personnes). Depuis des décennies,  les résidents arabes ont boycotté les scrutins municipaux afin de ne donner aucune légitimité à la présence israélienne. Une étude réalisée par le Centre de recherche politique et de sondage de Ramallah au mois de juin dernier a révélé que 22 % des résidents de Jérusalem-Est avaient l’intention de voter lors du scrutin, que 73 % s’abstiendraient et que 5 % restent encore indéterminés. En comparaison, en 2010,  seuls 8 % des habitants de Jérusalem-Est avaient apporté une réponse positive sur leur éventuelle participation avant les élections municipales. Au final, seulement environ 1 % des électeurs arabes éligibles avaient participé aux élections pour la mairie de Jérusalem en 2013 mais il est évident que si la mobilisation des arabes israéliens et palestiniens se fait encore plus forte, et les sondages montrent un changement significatif dans leur comportement, un maire citoyen arabe israélien pourrait  être élu…

Tel-Avivre –

Print Friendly

5 Responses to Un Arabe palestinien de Jérusalem-Est a annoncé sa candidature à la mairie

  1. Pas « Jérusalem-Est »… Depuis 1967, la ville a été réunifiée, Tel Avivre… Parle-t-on de Paris-Est ? Par contre, quand on parlait de Berlin-Est », c’était quand la ville de Berlin était séparée entre l’Est et l’Ouest.

    Ici, on devrait donc plutôt parler d’un Arabe de Jérusalem, ou si l’on veut être précis « des quartiers musulmans de Jérusalem », ou « de l’Est Yeroushalmi », si l’on tient tant aux points cardinaux… Pas « Jérusalem-Est »

  2. Pingback: Un Arabe palestinien de Jérusalem-Est a annoncé sa candidature à la mairie | Coolamnews

  3. La loi exigeant la citoyenneté israélienne pour pouvoir être élu a été faite par les legislateurs élus par le peuple (Knesset). Ce serait un comble qu’un juge qui doit voir a appliquer les lois, se permette de modifier des lois. Il faut absolument revenir à la séparation des pouvoirs en Israel comme dans tous les pays démocratiques. Nous n’avons pas besoin d’une dictature des juges qui ne sont pas élus par le peuple (Cour Suprême).

  4. Israël démocratie ou pays juif …auquel cas !on admet une candidature arabe chrétienne copte orthodoxe etc…
    Israël doit faire des avantages à des jeunes et les aider à peupler Jérusalem
    Assez d erreur comme ça ..
    Chaque jeune qui termine son armée et qui décide de se marier se voit attribuer
    Un appartement à l achat à partir d une modeste mise de fond
    C est les élections !!!!
    C est le moment de faire pression !!!!
    Avec une telle décision en 5 /7 ans c est plus de 100/150.000 juif àde plus à Jérusalem

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *