168.441 bébés israéliens sont nés depuis Rosh Hashana de l’an dernier.

C’est le chiffre du joour, 168.441 bébés israéliens sont nés depuis Rosh Hashana de l’année dernière, toutes communautés confondues. On assiste depuis quelques années à une chute de la fécondité parmi les populations musulmanes ainsi que chez les juifs ultra-orthodoxes (Haredim). Les musulmans sont passés d’un taux de fécondité de 4,6 en 2005 à 3,5 en 2010 et les juifs ultra-orthodoxes sont passés d’un taux de fécondité de 7,5 en 2005 à 6,5 en 2010. Le taux de fécondité a également chuté très fortement parmi les Bédouins du Néguev: de 10 enfants par femme en 1998 à 5,7 en 2009 puis 5,5 en 2016.

.

La population d’Israël devrait dépasser les 10 millions d’habitants en 2024, les 15 millions en 2048 et les 20 millions en 2065. À cette date, les juifs ultra-orthodoxes pourraient représenter un tiers de la population du pays.

Selon IsraelMagazine : « Début 2016, le Bureau Central des Statistiques a livré une donnée décisive : l’écart entre le taux de fécondité des femmes juives et celui de leurs semblables arabes (nombre de naissances par femme) n’existe plus. En 1955, les premières donnaient la vie en moyenne à 3,6 enfants tout au long de leur existence, alors que les secondes en avaient 7,1. Autrement dit, elles faisaient presque deux fois plus d’enfants.

Cette situation a perduré jusqu’aux années 80’, période à laquelle s’est opéré le revirement. Dans les chiffres de 1995, l’écart se rétrécissait déjà (2,8 contre 4,2 soit un espacement réduit déjà de moitié). Les données de 2015 signent donc la fin de cet avantage en terme de perspectives démographiques, avec un taux dans le secteur arabe de 3,17 enfants par femme, contre 3,11 dans le secteur juif, et même 3,4 lorsque les deux parents sont israéliens.

Parmi les habitants des localités juives de Judée-Samarie, ce taux atteint même le chiffre record de 5,7 enfants. Plus significatif encore, pour tous les démographes interrogés, la tendance de sens inverse (en régression constante dans la population arabe, en nette augmentation chez les autres) va continuer à s’amplifier ».

IsraelValley

Print Friendly

2 Responses to 168.441 bébés israéliens sont nés depuis Rosh Hashana de l’an dernier.

  1. le sioniste pour toujours

    Hé les juifs réveillez vous, faites nous des bébés c’est la seule façon de ne pas être dépassé par les muzz. Et nos petits enfants vous seront reconnaissants de leur laisser un pays JUIF et pas devenu MUZZ.
    Des familles de 5 enfants doit être la moyenne de chaque foyer juif.
    Ne dormez pas, ne dormez pas, ne dormez pas, et faites ce que tout patriote doit faire : laisser une descendance nombreuse, qui sera bénie par HASCHEM.
    AM ISRAEL HAI
    CHANA TOVA OUMTOUKA

  2. Pingback: 168.441 bébés israéliens sont nés depuis Rosh Hashana de l’an dernier. | Coolamnews

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *