Benjamin Netanyahou a accepté l’invitation d’Audrey Azoulay, la nouvelle chef de l’UNESCO

En décembre dernier, Le Premier ministre Benjamin Netanyahou avait officiellement annoncé le retrait d’Israël de l’Organisation des Nations unies pour l’Education, la science et la culture. Et pourtant, invité par Audrey Azoulay, sa nouvelle dirigeante, Benjamin Netanyahou a répondu favorablement pour participer à une conférence sur l’antisémitisme en marge l’Assemblée générale de l’ONU le 26 septembre à New York, a rapporté Ynet…

crédit Unesco

Israël avait annoncé fin 2017 qu’il  quitterait l’UNESCO à la fin de l’année 2018, suite à de trop nombreuses résolutions de l’organisation contre l’Etat Juif. Les Etats-Unis leur avait emboîté le pas. L’invitation de la nouvelle dirigeante de l’Organisation des Nations unies pour l’Education, la science et la culture, Audrey Azoulay (qui est juive) représente incontestablement une tentative de sa part pour restaurer les liens avec Israël. D’ailleurs, fait très inhabituel, lors des deux dernières réunions de l’UNESCO, aucune résolution n’a été prise contre Israël. Il semblerait que Benjamin Netanyahou n’y ait pas été insensible car il vient d’accepter de participer à une conférence consacrée à la lutte contre l’antisémitisme qui accueillera aussi, semble-t-il, Emmanuel Macron, Angela Merkel ainsi que le secrétaire général des Nations unies, António Guterres. L’événement se concentrera sur l’éducation visant à lutter contre l’antisémitisme et se déroulera dans le cadre de la 73ème Assemblée générale des Nations Unies.

Rappelons que lorsque l’Élysée a proposé la candidature d’Audrey Azoulay qui était alors la ministre de la Culture, à la direction de l’Unesco, figuraient en lice quatre candidats issus du monde arabe: l’Égyptienne Moushira Khattab, le Qatarien Hamad Bin Abdullah al-Kuwari, l’Irakien Saleh al-Hasnawi et la Libanaise Vera el-Khoury.

Tel-Avivre –

 

Print Friendly

10 Responses to Benjamin Netanyahou a accepté l’invitation d’Audrey Azoulay, la nouvelle chef de l’UNESCO

  1. L écouter Oui ! Se faire endormir NON

  2. Juive oui mais
    sous les ordres de Macron qui lui
    même sous influence du quai d Orsay !!!!!
    Unesco antisemite préfère delegitimer Israël sur
    ses lieux les plus saints

  3. Je suis surpris que le dirigeant d’un pays dont les actes y compris les crimes antisémites se traduisent par le fait que les criminels sont systémayiquement prétentus être « désiquilibrés » c’est très à la mode et sa ferme immédiatement les dossiers de liés à l’antisémitisme, cette réunion onusieuse est une fois de plus de la poudre aux yeux car une fois rentrés chez eux ces chefs d’états continuerons à laisser les Juifs subir l’antisémitisme de plus en plus violent en europe sans dire mots pour ne pas incommoder et leurs actions diplomatique et leurs nouveaux citoyens dans leurs actes.

  4. N’est-ce pas elle dont le pere est conseiller du roi du maroc?!!!!

  5. Pingback: Benjamin Netanyahou a accepté l’invitation d’Audrey Azoulay, la nouvelle chef de l’UNESCO | Coolamnews

  6. Oui, c’est bien la fille du conseiller du roi du Maroc.

  7. Macroniste et fille d’un Dimih conseiller du roi du Maroc, Bibi devrait refuser ce rdv avec ce personnage!

  8. Pourquoi diaboliser le roi du Maroc (et ses conseillers) ?
    Le Maroc est un des rares pays arabes – sinon le seul – où les synagogues sont ouvertes, où on trouve des épiceries cacher, où on produit du vin cacher, etc.
    En ostracisant le pays, on creuse le fossé et on décourage les bonnes volontés.
    Evitons de jeter d’huile sur un feu qui pourrait toujours se rallumer.
    Mieux vaudrait que l’exemple du Maroc s’élargisse à tous les pays arabes.
    (voeu naïf, mais un peu d’utopie aide à vivre)…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *