Des drapeaux de l’OLP ont flotté hier soir sur la place Rabin de Tel Aviv

Plusieurs milliers de personnes, arabes et juifs, se sont rassemblés samedi soir sur la place Rabin de Tel Aviv pour protester contre la loi sur la nationalité. En dépit de l’interdiction imposée (en théorie) par les organisateurs, des dizaines de drapeaux palestiniens ont été brandis par les manifestants pour la plus part arabes mais des israéliens étaient également présents, Meretz, le parti  gauchiste et les représentants de l’organisation « Shalom Hacshav (La paix maintenant) » ayant appelé jeudi leurs partisans à se joindre au cortège.

Des Arabes israéliens et des militants de gauche  protestent contre la «loi sur l’Etat-nation juif» à Tel-Aviv le 11 août 2018. Photo de Tomer Neuberg / Flash90

La manifestation a été organisée par le Haut Comité de suivi des citoyens arabes d’Israël et soutenue par des organisations de gauche comme le Meretz et Shalom Hacshav. Les manifestants ont marché de la place Rabin au musée de Tel Aviv et nombre d’entre eux brandissaient des drapeaux de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP). Le premier ministre Benjamin Netanyahou a publié hier soir  sur sa page Twitter des images vidéos  montrant les manifestants brandir et agiter les drapeaux de l’OLP aux cris de « Falestine (la prononciation arabe de Palestine), avec l’esprit, avec le sang, nous vous rachèterons » . Netanyahou a commenté: « Il n’y a pas de meilleure preuve de la nécessité de la loi sur la nationalité, nous continuerons à brandir le drapeau d’Israël avec fierté et à chanter l’Hatkiva ».

Près de 30.000 Arabes et Juifs ont manifesté mais les organisateurs ont étés déçu du taux de participation des citoyens arabes israéliens à cette manifestation déclarant que le rassemblement aurait dû attirer beaucoup plus que des dizaines de milliers de personnes étant donné qu’il y a plus d’un million sept cent mille arabes israéliens dans le pays.

.

.

Toute la coalition a condamné cette manifestation à l’instar du ministre des sciences, Ofir Akunis  qui a, lui aussi, souligné l’importance de la loi.  « Une loi cruciale » a-t-il dit, « les images de Tel Aviv de ce soir prouvent clairement qu’Israël a besoin de la loi sur la nationalité ».

A noter tout de même que les représentants de la gauche traditionnelle, comme le nouveau chef de l’opposition à la Knesset, Tzipi Livni, députée de l’Union sioniste, ainsi qu’Avi Gabbay, chef du parti se sont refusés d’y participer.

Tel-Avivre –

 

Print Friendly

2 Responses to Des drapeaux de l’OLP ont flotté hier soir sur la place Rabin de Tel Aviv

  1. Shame on you Meretz and Shalom Hacshav to support the Fakestinians and the terrorists who are killing your Jew brothers. Shame on you. Why don’t you move to Jourdan or Syria? Shame on you….

  2. l’extrême gauche falestinienne ou pro falestinienne, idiote utile et dangereuse!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *