Baignade en Israël (et ailleurs): prudence, prudence et encore prudence….

Au cours de ces dernières semaines, plusieurs enfants se sont noyés ou ont failli se noyer dans les piscines ou à la plage. En Israël, depuis le début de l’année, 29 enfants au total sont décédés par noyade.  À titre de comparaison, en 2017, 15 enfants s’étaient noyés. Avant hier, une petite fille du nom de Rachel Nazarit, âgée de 5 ans, s’est noyée dans la piscine d’un zimmer (chambre d’hôte de luxe). Les médecins n’ont pas pu la sauver. Après enquête sur l’incident, le propriétaire du Zimmer a été arrêté et interrogé par la police car il semblerait que son complexe hôtelier n’ai pas reçu de permis pour y installer une piscine. 

Des enfants israéliens à côté d’une pancarte indiquant que la baignade est interdite. Photo de Gili Yaari / Flash90

Rachel Nazarit était inconsciente lorsque les les ambulanciers du Magen David Adom l’ont extirpée de la petite piscine de la taille d’un jacuzzi. Après plusieurs tentatives de réanimation, l’enfant a été évacuée à l’hôpital de Poriya, à Tibériade, dans un état critique et l’équipe médicale a été contrainte de prononcer sa mort.

Pour ne rien rater de l’actualité en Israël et recevoir nos articles au quotidien, cliquez ici

Le président Reuven Rivlin a qualifié les noyades chez les enfants de « fléau d’Etat ». « Je suis préoccupé par la forte augmentation du nombre de noyades au cours des derniers mois, il est urgent de combattre ce fléau », a déclaré le président.

Selon les données de l’organisation Prior to Child Safety: jusqu’à présent en 2018, 29 enfants ont trouvé la mort par noyade, un chiffre en forte hausse en comparaison de 2017, année au cours de laquelle 15 enfants s’étaient noyés.

« Il est important de comprendre que les jeunes enfants qui ne savent pas nager doivent être surveillés de près et dans l’eau par un adulte qui doit lui procurer sa pleine attention », a déclaré Orly Silvinger, la directrice de Beterem for Children’s Safety. « La noyade se produit très vite et en silence . Un enfant qui se noie ne peut pas pleurer et demander de l’aide. Dans les 2 minutes qui suivent la noyade, une perte de conscience survient et, dans les 4 à 6 minutes qui suivent, des lésions cérébrales irréversibles surviennent jusqu’à la mort » a ajouté Orly Silvinger.

Le docteur Shirley Friedman de l’unité de soins intensifs pédiatriques de l’hôpital Ichilov, a elle aussi alerté l’opinion. « C’est l’été le plus noir depuis que j’ai intégré le service de pédiatrie de l’hôpital ». Presque chaque jour à l’hôpital, nous traitons des enfants pour noyade en piscine ou en mer » a déclaré Shirley Friedman pédiatre depuis dix ans à l’hôpital Ichilov de Tel Aviv.

« Chers parents, écoutez-moi. Je suis celle qui doit débrancher les machines et vous tenir la main au pire moment de votre vie….nous ne sommes qu’au début du mois d’août. Profitez de l’été avec vos enfants, même dans l’eau mais tenez leur main tout le temps…Je ne veux plus vous voir ici » a -t-elle confiée a israelnationalnews lors d’une interview.

Le Dr. Friedman en a profité pour prodiguer une liste de précautions pour éviter la noyade

  • Baignez-vous uniquement sur les plages  publiques qui offrent des services de sauvetage, et écoutez les directives.
  • S’il y a un drapeau rouge et à fortiori noir, ne vous baignez pas.
  • Un enfant qui ne sait pas bien nager ne doit pas entrer seul dans l’eau. Il peut se noyer même dans une petite profondeur.
  • Les dispositifs flottants, genre bouée ou matelas gonflable, ne protègent pas de la noyade – un enfant peut être emporté et se noyer même avec une bouée.
  • Lorsque vous emmenez votre enfant à l’eau, laissez votre téléphone dans votre sac. Tans pis si vous ne faites pas de photo, le téléphone provoque des distractions. Mieux vaut avoir une photo de moins et un enfant vivant.
  • Ne buvez pas de café sur l’herbe  en observant votre enfant de loin, restez à portée de main de l’enfant.
  • Si vous séjournez dans un hôtel ou un zimmer, assurez-vous que la piscine soit clôturée et fermée, de sorte qu’il ne puisse pas l’atteindre seul.
  • Ne laissez pas d’eau stagnante, même si elle n’a que deux centimètres de profondeur. Ni  dans un seau, ni une baignoire ou une piscine en plastique. Rien!!!

Tel-Avivre-

 

 

Print Friendly

2 Responses to Baignade en Israël (et ailleurs): prudence, prudence et encore prudence….

  1. Ingrid Israël Anderhuber

    Les parents sont les premiers responsables. Ils ne doivent pas quitter leur enfant des yeux (sauf quand il dort), même pas une seconde, d’autant plus quand ils sont à l’extérieur, à la mer, à la piscine… Ce genre de choses ne devrait pas arriver. Être parent n’est absolument pas de tout repos.

  2. catastrophe!! je n’arrive pas à concevoir cette confiance qui frise l’inconscience des parents, à l’égard de l’eau de la mer comme de la piscine. Un enfant qui tombe dans l’eau aura du mal à se relever et se noie en moins de deux.
    C’est atroce pour les parents qui veulent passer un moment de plaisir qui se transforme en cauchemar et tragédie.

    Mais cela vaut aussi pour les personnes d’un certain âge qui n’ont plus autant de vigueur, d’année en année et qui n’en prennent pas conscience, jusqu’au moment où en s’éloignant du bord de mer, elles se rendent compte qu’elles ont du mal à le regagner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *