Un cocktail Molotov lancé sur la police des frontières dans le camp de réfugiés de Dheisheh, près de Bethléem, a blessé légèrement une femme officier de police. Elle a été hospitalisée avec des blessures à la main. L’incident a lieu  au cours d’une émeute suite à l’arrestation par la police des frontières d’un certain nombre de palestiniens suspectés de terrorisme dans le camp palestinien…

Les habitants du camp de réfugiés de Deheishe à Bethléem Photo par FLASH90

Au cours de l’activité menée par les forces de sécurité dans le camp de réfugiés de Dheisheh au sud de Bethléem au petit matin, une policière des frontières a été blessée à la paume de la main par un cocktail Molotov. Elle a reçu les premiers soins avant d’être évacuée à l’hôpital Shaare Zedek.

Pour ne rien rater de l’actualité en Israël et recevoir nos articles au quotidien, cliquez ici

Dheisheh est connu pour être parmi les camps de réfugiés les plus violents dans les territoires. La police des frontières a évoqué des émeutes très graves d’une foule palestinienne  enragée, les incitant à employer des méthodes de dispersion radicales.

Tel-Avivre –

Print Friendly, PDF & Email

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here