Une famille juive de Montpellier contrainte par la copropriété d’enlever sa Mezouzah

L’entreprise de copropriété La Foncière Bergé  qui gère des complexes d’appartements France entière a ordonné à une famille juive de retirer une Mezouzah de l’encadrement de sa porte….

IPIR 2007, soumis à copyright

La société Foncière Bergé  a rappelé les termes de sa réglementation la semaine dernière dans une lettre adressée à la famille Saada de Montpelier dans le sud de la France: « Une mezouza a été trouvée sur votre porte, nous vous rappelons qu’aucun objet personnel ne peut être disposé dans les parties communes de la copropriété, nous vous demandons donc de déplacer votre « Mezuzah » a l’intérieur de votre logement. Merci de votre compréhension » a écrit Fabienne Nourigat, une employée du bureau chargé de la gestion des appartements, à la famille dans une lettre datée du 6 juillet.

Pour ne rien rater de l’actualité en Israël et recevoir nos articles au quotidien, cliquez ici

Le site d’information Eretz a souligné que les appartements dans le même bâtiment ont des paillassons sur le côté extérieur de leur porte et que les occupants n’ont pas été invités à les enlever.

Rappelons ici que la loi et les coutumes religieuses juives,  exigent que les « Mezouzoth » soient apposées aux huisseries du côté extérieur d’une porte.

Suite a une plainte du BNVCA (le bureau national de vigilance contre l’antisémitisme), la demande soumise par Foncière Bergé aurait  été annulée et la société de gestion aurait présenté ses excuses par courrier.

source JTA – israelnationalnews

Print Friendly

7 Responses to Une famille juive de Montpellier contrainte par la copropriété d’enlever sa Mezouzah

  1. Il y a eu des excuses et la mezouza restera à sa place

  2. Sur les balcons il faudrait faire retirer les paraboles et le linge, lorsque ce n’est pas transformé en débarras.
    Il s’agit bien de parties communes et d’extérieur ?

    • Bonjour j ai le même nom de famille que vous ce n est pas tes courant votre famille vient elle de Radôm en Pologne ? Vous me trouverez sur Facebook Betty Jablonka

  3. En fait cela aurez entraîné la guerre des crasses, genre : « ah oui, les Mezouzots vous gênent si petites soit-elles, Et bien demandé à toutes les familles Karkouba, qu’elles que soit leurs religions, de retirer la merde de tous les balcons de France !

    Mais non M. Benchimol, c’etait un poisson d’avril…

  4. Ah, je ne savais pas qu’une Mezouzah avait la valeur d’un paillasson puisque pour qu’elle reste à l’extérieur on a utilisé cette comparaison !!!
    Montez en Israël, vous pourrez vivre votre judéité librement

  5. On montera sûrement un jour en Israël, mais en attendant on doit se faire respecter en tant que juifs français sans ambiguité !

  6. Je suis d’accord Madame Tordjmann

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *