Malgré une interdiction de territoire, le maire de Dublin réussi à entrer en Israël

Le maire de Dublin, Michel Mac Donacha, qui a  expulsé l’ambassadeur israélien de sa ville il y a deux jours, a atterri à l’aéroport international Ben Gourion hier soir puis s’est rendu à Ramallah en tant qu’invité de l’Autorité palestinienne et cela malgré l’injonction émise à la demande du ministre de l’Intérieur Aryeh Deri. Comment est-ce possible?

Mícheál Mac Donncha

Mícheál Mac Donncha

Il y a deux jours, le maire de Dublin, Michel Mac Donacha a demandé au gouvernement irlandais d’expulser Zeev Boker l’ambassadeur d’Israël en Irlande. Dans la foulée, Israël a annoncé l’interdiction d’entrée sur son territoire au maire de Dublin et Gilad Erdan, le ministre israélien des Affaires stratégiques en charge notamment de la lutte contre la délégitimation d’Israël, a indiqué que cette décision intervenait aussi en raison des liens entre le BDS et Mac Donncha qui souhaitait se rendre à Ramallah pour une conférence sur le statut de Jérusalem. Mais voilà, qu’hier, Michel Mac Donacha s’est félicité en tweetant depuis Ramallah qu’il avait réussi à pénétrer sur le territoire israélien.

Ce serait un problème technique, une erreur d’identification des autorités qui lui aurait permis d’entrer sur le territoire israélien alors que le ministre de l’Intérieur Aryeh Deri avait chargé les autorités de l’en empêcher. 

L’autorité chargée de l’immigration, responsable des contrôles aux frontières, a expliqué qu’il s’agissait d’une erreur du Ministère des affaires stratégiques, qui aurait transmis le nom du maire mal orthographié au contrôle des frontières : « Le ministère des Affaires stratégiques a mal orthographié le nom de l’homme dans le document qu’il a transmis au contrôle des frontières. Le système d’alerte n’a pas produit d’avertissement car son passeport portait un nom différent » ont expliqué les autorités.

En réponse, un responsable du ministère des Affaires stratégiques a précisé que « le ministère avait donné à l’autorité de l’immigration le nom complet et correct du maire de Dublin tel qu’il est écrit sur son site officiel ». Le fonctionnaire a également fourni une capture d’écran du site Web.

Le ministre de l’Intérieur Aryeh Deri a nommé le directeur général de son ministère, Mordechai Cohen, pour enquêter sur l’incident.

Tel-Avivre –

Print Friendly

18 Responses to Malgré une interdiction de territoire, le maire de Dublin réussi à entrer en Israël

  1. Ingrid Israël Anderhuber

    Dans le contexte de l’actualité brûlante, ils ont juste voulu éviter un incident diplomatique qui aurait encore alimenté le feu…

  2. CHURCHILL revenez nous avons besoin de vous !. Il nous répèterait » Pactiser avec l’ennemi ,c’est donner à manger aux crocodiles en espérant …être le dernier à être mangé »

    Il fallait le prendre et le foutre en taule …ou l’envoyer en Syrie dans la GOUTA oriental ce trou du cul de Maire de mes deux .

    L’homme comprend beaucoup mieux avec le baton

    Amitiés à tous et à toutes

  3. Si l’interdiction de territoire pour cette chose est réelle et de rigueur alors il ne devrait pas rentrer en Israël depuis Ramallah, bien sur si les frontières sont réellement bien gardées.

    • Pourquoi, plus tôt il rentrera chez lui, mieux ça vaudra. Il ne faudra pas, bien entendu, lui permettre de tenir une tribune en Israel pour déglutir sur l’état juif.

  4. « Le système d’alerte n’a pas produit d’avertissement […] ». Qui peut croire une chose pareille en Israël aujourd’hui avec toute la technologie???? En fait, c’est comme pour les migrants, « soudain », on s’est « aperçus » qu’il y en avait 40 000 qui étaient entrés sans qu’on les voit parce qu’ils étaient entrés par le Sinaï!!!!!!!!!!!!!!! Mais de qui se moque-t-on??????? Et qui prend-on pour des imbéciles??????

    • Le grand public, grand seulement par le Nombre! est un gros imbécile!
      les gens sérieux sont des minoritaires définitifs statistiques, condamnés par le suffrage universel.
      Israel n’échappe pas à ce destin.
      Il y a une Courbe de Gauss également là-bas!

  5. Cet antisemite de Maire a du voyage sous un faux nom and un faux passport. Qu’il pourrise a Ramallah ou dans les prisons d’Israel pour avoir un faux passport.

  6. Parfois israel peut être nul et c’est bien dommage

  7. ce sont les deux ministres qui ne servent à rien qui faut foutre à la porte fissa et sans visa.

  8. BENTOLILA Abraham

    je pense qu israel ne devrait pas le laisser sortir. qu il reste a Ramallah.

  9. Ramon' is Ramon' and ramon' is back...à sable

    Bin merde alors v’la ty pas qu’Israêl devient une passoire, on s’croirait chez les Français, ces tout mous du g’noux ces lents du glands, c’est à se la mordre devant tant et tant de crasse bêtises,

  10. eh oui, il est venu négocier de belles affaires avec Israel, toute ces histoires de ramasmoila, virement d’ambassadeur, refoulé à la frontière, …, c’est du pipeau pour les journalistes, les discussions de comptoir et autres fadaises.

  11. C’est qui cette sale gueule avec un nez en forme de sexe?

    Que font les services de douane? Ils n’ont pas les photos des interdits de territoire!?
    IL NE RESTE PLUS À ISRAËL QU’À LE RENVOYER ILLICO CHEZ LUI!

  12. Il faut révoquer le fonctionnaire qui a fait une faute grave, ou l’envoyer au service des archives.

    C’EST INADMISSIBLE

    IL FAUT EMPECHER Cet ANTIS2MITE NAZI DE RENTRER à DUBLIN PAR L4AEROPORT BEN GOURION et le retenir pendant quatre heures pour vérification d’identité.

    assez de courbettes pour ces pseudo-diplolmates

  13. IL faut empêcher ce nazi antisémite, de repartir par Ben Gourion Airport, et virer le responsable de l’erreur aux service des archives.

  14. Si uil a utilisé un faux passeport, il faut l’incarcérer au retour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *