Nouvelles émeutes palestiniennes près de la barrière de sécurité à Gaza

Des centaines de palestiniens se sont approchés ce vendredi matin près de la barrière de sécurité qui sépare Israël de la bande de Gaza. De violentes émeutes ont éclatées et des manifestants palestiniens ont brûlé des milliers de pneus. Une épaisse fumée noire s’est propagée avec un vent fort d’est. Selon des sources palestiniennes, trois palestiniens auraient été blessés par des soldats israéliens près de la clôture de sécurité non loin du camp de réfugiés de Bureij.

Les Palestiniens se préparent à des manifestations près de la frontière avec Israël à l'est de Khan Younis, dans le sud de la bande de Gaza, le 6 avril 2018. Photo par Abed Rahim Khatib / Flash90

Les Palestiniens se préparent à des manifestations près de la frontière avec Israël à l’est de Khan Younis, dans le sud de la bande de Gaza, le 6 avril 2018. Photo par Abed Rahim Khatib / Flash90

Les manifestants palestiniens ont déjà brûlé des centaines de pneus depuis ce matin et prévoient d’en brûler 10 000 ce vendredi. En plus des pneus, les manifestants ont préparé des catapultes dans l’intention de les utiliser pendant les affrontements. Le Docteur palestinien Ahmad Khilas, un expert environnemental de Gaza, a publié un message mettant en garde contre les ramifications de la combustion massive de pneus : « Les pneus brûlants produisent de la fumée et des toxines chimiques », a-t-il averti. « L’inhalation directe des vapeurs ou le contact avec les yeux ou la peau ont un impact immédiat sur la santé, en plus des effets désastreux sur les terres agricoles, l’air et les eaux souterraines » a poursuivi Khilas qui a également précisé que lorsque qu’une telle quantité de pneus flambent, l’immense température provoqué conduit à la destruction du sous-sol. « L’air chaud va rapidement monter, avec toutes les toxines, dans le ciel, mais quand la température de l’air baissera, les toxines vont pleuvoir sur les cultures agricoles », a-t-il encore prophétisé. En consequense, les émeutiers gazaouis se sont fabriqués des masques à gaz improvisés et ont disposé de gros sacs d’oignons qui serait une antidote naturelle au gaz lacrymogènes et aux fumées.

Les Palestiniens se préparent à des manifestations près de la frontière avec Israël à l'est de Khan Younis, dans le sud de la bande de Gaza, le 6 avril 2018. Photo par Abed Rahim Khatib / Flash90

Les Palestiniens se préparent à des manifestations près de la frontière avec Israël à l’est de Khan Younis, dans le sud de la bande de Gaza, le 6 avril 2018. Photo par Abed Rahim Khatib / Flash90

Les Palestiniens se préparent à des manifestations près de la frontière avec Israël à l'est de Khan Younis, dans le sud de la bande de Gaza, le 6 avril 2018. Photo par Abed Rahim Khatib / Flash90

Photo par Abed Rahim Khatib / Flash90

Avec des vents soufflant vers l’ouest, la fumée épaisse et tourbillonnante qui se dirige vers Israël peut provoquer des dommages sur l’agriculture à proximité alors Tsahal a disposé d’immenses ventilateurs pour empêcher la fumée et le feu d’atteindre Israël et des dizaines de camions de pompiers ont été déployés le long de la frontière pour contrer l’éventualité d’une propagation du feu. En même temps, des drones d’observation fournissent des renseignements en temps réel sur les milliers de manifestants se trouvant derrière les épaisses colonnes de fumée noires.

En outre, selon le porte-parole de Tsahal, depuis ce matin, des affrontements violents ont eu lieu dans cinq endroits différents le long de la bande de Gaza. Tsahal a précisé que les infrastructures de sécurité et la barrière frontalière, qui protègent les civils israéliens, ne subiraient aucun dégât et qu’elle exercerait des représailles contre les manifestants violents et les terroristes impliqués dans le processus.

 

Print Friendly

9 Responses to Nouvelles émeutes palestiniennes près de la barrière de sécurité à Gaza

  1. « Les Palestiniens se préparent à des manifestations près de la frontière avec Israël à l’est de Khan Younis, dans le sud de la bande de Gaza »

    … S’ils sont à Gaza, ils sont en Israël, l’auteur de l’article a très bien fait de parler de barrière de sécurité (même si le terme le plus adapté reste « clôture de sécurité ») car ce n’est pas une frontière et Gaza n’est pas un autre pays !

    La bande de Gaza est EN Israël.

    La légende se trouvant sous la 1ère et la 2ème photo parle de « frontière », c’est un mensonge !

    Et étant donné sa page Facebook (https://www.facebook.com/Abed.Rahim.Khatib/photos?lst=100025080621465%3A1759609832%3A1523021307&source_ref=pb_friends_tl), il est clair que cet homme (un gazaoui) est un ennemi juré d’Israël. Vous remarquerez d’ailleurs, sur sa page Facebook, des photos qui vous feront même vous demander s’il n’appelle pas au terrorisme contre Israël… En tout cas, en voyant ces photos, vous serez convaincu que ce n’est pas un simple militant pacifiste !

    Prenez vos photos ailleurs, Tel Avivre. Ne vous faites pas l’allié d’individu dans son genre !

  2. on aurait du jeter des bombes sur eux car si ils étaient arrives a passer ils nous auraient massacres femmes enfants hommes il y aurait des violes donc pas de pitié pour ces gens la ce ne sont plus des civils qui manifestent en paix mais des assassins en puissance armes jusqu’aux dents

  3. Israël est en état de légitime défense ; agressé par un groupe terroriste qui s’attaque à une démocratie ; aucun pays ne laisserait faire ; surtout avec leurs déclaration de retour sur leur soit disant terre ; ce peuple n’a jamais existé Israël avant 1948 c »était les Juifs qui ont des millénaires d’existence ; le monde laisse Abbas encouragé les terroristes à des actes de meurtres contre Israël et son Peuple et les paye et le TPI ne condamne pas ; l’ Iran de même menace Israël et finance le hezbola et le hamas ; avec la complicité de l’ Europe ; c’ est scandaleux .

  4. Heureusement Israël connais malheureusement que trop bien ses ennemis de l’intérieur et de l’extérieur,c’est grace a cela que Tsahal et les forces de sécurité ,sont toujours parfaitement organisé lorsqu’il sont déployé et font toujours de l’excellent travail.
    Malgré ce que peuvent dire l ONU, les merdias européens et français.
    S’ils brûlent les dix mille pneus, bonjour les degats sur l’écosystème, le seul point positif, que qu’ils vont s’intoxiquer tout seuls….

    C’est quand même drôlement étrange d’emmener des stocks de pneus et des catapultes,kalachnikov et autre attirail,pour UNE MANIFESTATION PACIFISTE.

    Et je vous parie que les merdias diront que c’est de la responsabilité d’Israël

  5. Heureusement Tsahal est la meilleure armée du monde

  6. Qu’hashem Se retourne contre eux et que le feux détruise leur territoire amen amen

  7. Mais que veulent ces barbares!!!!????
    Ils voulaient Gaza ils ont eu Gaza !!!???
    Ils veulent Tel-Aviv à présent et Haïfa et …Tout Israël
    Au fond on vit les derniers souffles de désespoir d une population qui n à cessée d être manipulée par des dirigeants terroristes qui les ont fait grandir entre terreur et illusion
    Leur cause va rentrer dans l oubli et leur avenir sera de Revenir sous le Giron Égyptien
    Ils pourront te simuler le 13 ..le 14 Mai…leur démarche fera Pchiiiiitttt…
    Quand à ceux de Ramalah …leur espoir est la Jordanie ou de déplacer la terreur en Jordanie
    Pour y récupérer les terres volées par la Jordanie en 1948 ..87% de leurs terrres pour y agrandir l actuelle Jordanie Qu on se le dise ..Israël est un pays démocratique ils l ont choisi pour se faire entendre ils auraient choisi la Jordanie ..Regardez la Syrie …

  8. barabres incultes !

  9. C’est a la mitraillette et a balles bien réelles que l’on devrait tirer dans ce tas de porcs ….Ils se disperseraient très vite pour ne plus jamais revenir….Et s’ils reviennent quand même on peut retirer dessus a la mitraillette jusqu’à ce que leur débilité profonde leur fasse bien comprendre

    « He, Ah’med , fils de bute, si ty t’abbroches de la frontière, ty ti fais massacrer comme un borc » !Ti devrais arrêter car ressembler a un borc de brés ou de loin c’est interdit bar ton Coran »

    Vu que même des mongoliens le comprendraient très vite, il n’y a pas de raison que les palestiniens ne le comprennent pas même s’ils mettent moins de temps ! S’ils faut leur expliquer plusieurs fois on peut le faire : en tirant plusieurs fois a la mitraillette de toute manière soit ils comprennent soit ils crèvent et dans un cas comme dans l’autre en Israel on s’en fout : l’essentiel c’est qu’ils arrêtent de nous casser les burnes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *