Nir Heftz, ancien conseiller de Benjamin Netanyahou devient un témoin d’Etat dans l’affaire 4000

Nir Hefetz, conseiller du Premier ministre pour les médias de 2014 à 2017 a conclu un accord avec les enquêteurs de l’affaire Bezeq (affaire 4000) pour devenir témoin d’Etat, a rapporté lundi Yediot Ahronot. Nir Hefetz, en garde à vue pendant quinze jours a été libéré hier et placé en résidence surveillée pendant 10 jours sous conditions restrictives. Selon Ynet, l’avocat de la défense, Ilan Sofer, aurait deja finalisé l’accord avec l’unité de police Lahav 433.

Nir Hefetz assiste à une conférence de presse du club de football Beitar Jerusalem à Jérusalem le 25 juin 2017. Photo de Yonatan Sindel / Flash90

Nir Hefetz . Photo de Yonatan Sindel / Flash90

Dans l’Affaire 4000, une affaire de fraude présumée dans laquelle serait impliqué Benjamin Netanyahou, la police  cherche à savoir si le couple Netanyahou a bénéficié d’une couverture favorable  de la part de Walla!, site d’information et propriété de Shaul Elovitch, en contrepartie de faveurs du gouvernement à Bezeq qui se chiffreraient en centaines de millions de dollars. Soupçonné de corruption en ayant servi d’intermédiaire entre Benjamin Netanyahou et les responsables de Bezeq  et  d’obstruction à la justice, Nir Hefetz a été arrêté il y a environ deux semaines. L’audiences au tribunal a révélé qu’il avait déjà fourni à l’ISA (l’Autorité israélienne de régulation des marchés financiers) un témoignage détaillé fin décembre sur ses liens avec Shlomo Filber, directeur général du ministère de la Communication et Shaul Elovitch, actionnaire majoritaire de la société de télécommunications Bezeq. Et bien que la police ait déjà conclu un accord de témoin avec Shlomo Filber, il semblerait donc que Nir Hefetz soit en mesure d’apporter une contribution significative à l’affaire.

Rappelons que Nir Hefetz est également soupçonné d’avoir proposé un marché pour donner à un juge le poste de procureur général si elle acceptait de mettre fin à une enquête sur l’épouse du premier ministre Sarah Netanyahou soupçonnée d’avoir utilisé abusivement les fonds publics dans les résidences privées du couple.

Tel-Avivre –

Print Friendly

2 Responses to Nir Heftz, ancien conseiller de Benjamin Netanyahou devient un témoin d’Etat dans l’affaire 4000

  1. Continuez à essayer de faire tomber Bibi et ensuite on verra ce que deviendra Israel aux mainx des gauchos , du meretz ( moi je prononce merde ) et des député arabes
    Bon courage

  2. Pingback: Affaire Bezeq: les Netanyahou et leur fils Yair, de nouveau interrogés par la police | Telavivre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *