Affaire Bezeq: Shaul Elovitch et Nir Hefetz remis en liberté conditionnelle surveillée

Après deux semaines de garde à vue dans l’affaire Bezeq baptisée 4000, l’actionnaire majoritaire de Bezeq, Shaul Elovitch, et l’ancien conseiller des médias et porte parole personnel de la famille Netanyahou, Nir Hefetz, ont été libérés et placés en résidence surveillée pendant 10 jours sous conditions restrictives…

Photo by Flash90

Photo by Flash90

L’actionnaire majoritaire de Bezeq, Shaul Elovitch ainsi que l’ancien conseiller personnel des Netanyahou, Nir Hefetz, deux des principaux suspects dans l’enquête de corruption présumée impliquant le Premier ministre Benjamin Netanyahou et son épouse Sarah, ont été libérés dimanche par la police sous certaines conditions restrictives. Shaul Elovitch sera en résidence surveillée pendant dix jours avec interdiction de pénétrer dans les bureaux de Bezeq pendant 45 jours. Il ne sera pas non plus autorisé à quitter Israël pendant six mois et il lui sera interdit d’établir quelque contact que ce soit avec les autres suspects impliqués dans l’affaire pendant trois mois. Nir Hefetz a été libéré  dans des conditions identiques, pour sa part, l’ancien responsable des médias du ministère des communications ne pourra pas pénétrer dans les bureaux du gouvernement pendant 45 jours.

L’affaire 4000 porte sur des soupçons de corruptions (présomptions de pots de vin perçus par les ex-collaborateurs de Netanyahou, Shlomo Filber et Nir Hefetz) en échange d’une couverture média bienveillante du Premier ministre et de son épouse par le site Walla! appartenant également à Shaul Elovitch. Dimanche 18 février, sept personnes ont été arrêtées par l’unité de lutte contre la corruption de la police israélienne: Shaul Elovitch, le principal actionnaire de la société Bezeq, Walla! et Yes, soupçonné de corruption, de fraude et d’abus de confiance, son épouse Iris Elovitch et son fils Or Elovitch mais aussi Stella Handler la PDG de Bezeq, Amikam Shorer le directeur de la stratégie et du développement commercial de la société et  du coté gouvernement Shlomo Filber, l’ancien directeur général du ministère des Communications proche collaborateur du premier ministre mais qui devrait témoigner contre lui, et enfin  responsable médias au sein du ministère des communications, Nir Hefetz.

Tel-Avivre-

Print Friendly

3 Responses to Affaire Bezeq: Shaul Elovitch et Nir Hefetz remis en liberté conditionnelle surveillée

  1. Pingback: Affaire Bezeq: Shaul Elovitch et Nir Hefetz remis en liberté conditionnelle surveillée | Coolamnews

  2. Pingback: Nir Heftz, ancien conseiller de Benjamin Netanyahou en passe de devenir un témoin d’Etat dans l’affaire 4000 | Telavivre

  3. Merci pour ta recommandation !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *