Heureux comme un antisémite en Pologne!!!

Il y a quelques années, je suis tombé sur un générique des Simpsons dans lequel on voyait Bart, puni, écrivant cent fois au tableau « rajouter lol à la fin de sa phrase n’autorise pas à insulter le professeur ». Et là je m’interroge: en extrapolant un peu, est-ce que présenter des excuses à la fin d’une remarque, d’un tweet ou d’un post antisémite autoriserait le dit-propos antisémite?

Il semblerait malheureusement que la punition de Bart soit très loin de s’appliquer en Pologne, où règne en ce moment un climat assez nuageux, avec un gros risque de  « dépression antisémite ». 

Le president polonais Andrzej Duda

Le président polonais Andrzej Duda

Et pour cause, plusieurs « anecdotes » pour le moins tendancieuses  sont à déplorer ces derniers jours, depuis la validation par le Sénat polonais d’un amendement à la Loi nationale sur le souvenir, imposant une peine pouvant aller jusqu’à trois ans de prison pour ceux qui reprocheraient à la nation polonaise des crimes antisémites commis pendant la Seconde Guerre mondiale. Le projet de loi,  signé mardi par Andrzej Duda, le président polonais, déclare illégale la participation de la Pologne à l’Holocauste, il s’applique à la fois à l’intérieur et à l’extérieur de la Pologne et interdit à quiconque de mentionner le meurtre de juifs par la Pologne ou d’employer le terme de «camps de la mort polonais» pour évoquer la Shoah en Pologne. Ainsi, les Polonais refusent donc à present de reconnaitre leur coopération avec les nazis, ils veulent enterrer et oublier leurs pillages des possessions juives sans parler des pogroms comme celui de Kielce en 1946.

Alors, vous imaginez bien que cette loi suscite de nombreuse protestations de la part des organisations juives mondiales. Mais même cela, certains polonais ne l’admettent pas. Ainsi Bogdan Zalewski, un journaliste de la RMF, l’une des plus grandes stations de radio commerciales polonaises, a posté sur Facebook la semaine dernière: « Polonais, nous sommes en guerre! Nous sommes en guerre contre les Juifs! »  en références au mécontentement affiché par institutions juives.

Bogdan Frymorgen un autre journaliste de la RMF, qui, s’il porte le même prénom que son collègue ne nourrit heureusement pas la même haine que lui, a déclaré sur les ondes de la radio : « Je ne peux que montrer du mépris pour un homme qui, au 21ème siècle, en pleine conscience des horreurs du siècle précédent, va à la « guerre contre les Juifs », publiquement de surcroît. Je lui crache virtuellement au visage ». Et grace à lui, la station de radio a suspendu Zalewski, qui a supprimé son post, avant de « s’excuser », affirmant ne pas être antisémite.

Le 2 février dernier, rappelons aussi qu’un journaliste de la télévision polonaise TVP Info Channel, a posté un Tweet qui explique que la réaction d’Israël face à la nouvelle loi fait partie d’une stratégie visant à réclamer des propriétés en Pologne ayant autrefois appartenu aux Juifs. L’ambassade d’Israël à Varsovie a immédiatement condamné le Tweet « Il est difficile de trouver un meilleur exemple d’une fausse nouvelle antisémite», pouvait-on lire dans la déclaration de l’ambassade en réponse à la publication calomnieuse. La chaîne de télévision publique s’est alors « excusée » auprès de l’ambassadrice israélienne Anna Azari, affirmant que le tweet « était une erreur » et reposait sur une source d’information non vérifiée. « Des sanctions seront prises contre cette personne », a déclaré TVP dans un communiqué.

La semaine dernière, encore sur TVP, un présentateur et son invité ont poussé le bouchon jusqu’à affirmer que les Juifs étaient en partie responsables de leur propre extermination pendant l’Holocauste. Les deux hommes ont plaisanté sur les camps de la mort en précisant qu’ils devraient être appelés « camps de la mort juive». Et si L’hôte de la chaîne a « présenté ses excuses », l’invité, Rafał Ziemkiewicz, a quant à lui affirmé ne pas regretter utiliser ce nouveau terme plus approprié. Ziemkiewicz, écrivain et journaliste, avait demandé la reprise de l’exhumation des restes des victimes à Jedwabne, site du massacre en 1941 de centaines de Juifs par leurs voisins polonais non-juifs. Le plan controversé, proposé en 2014, devait fournir des preuves médico-légales que le massacre avait été commis par les Allemands. «Je lance un appel à l’Institut de la Mémoire nationale pour finalement procéder à l’exhumation à Jedwabne, bloquée il y a plus de 10 ans par la pression des organisations juives », avait-il écrit sur Facebook.

Enfin, toujours la semaine dernière, Jacek Miedlar, un ancien prêtre, a fabriqué des T-shirts et des sweat-shirts portant l’inscription : « Je ne suis pas désolé pour Jedwabne ». Miedlar avait été mis en examen l’année dernière dans la ville occidentale polonaise de Wroclaw pour «incitation publique à la haine fondée sur les différences religieuses et nationales ». En 2016, il avait également prononcé un discours dans lequel il appelait à la haine contre les Juifs et les Ukrainiens.

Mais plus grave encore, selon les sondages, il semblerait que près de 50% des Polonais  refusent de s’excuser pour Jedwabne.  L’escalade de l’antisémitisme semble donc encore loin d’être terminée en Pologne.

 « Même dans mes pires cauchemars, je ne m’étais jamais attendu à entendre des blagues sur Auschwitz, sur les Juifs et sur les chambres à gaz à la télévision publique » a confié au journal JTA (Jewish Télégraphic Agency) Piotr Kadlcik, un important dirigeant juif de Varsovie.

par David Attia – Tel-Avivre-

Print Friendly

11 Responses to Heureux comme un antisémite en Pologne!!!

  1. Je souhaite à la maudite Pologne judenrein le sort de la Syrie.

  2. La Pologne n’a vraiment pas changé, elle reste identique à ce qu’elle a toujours été : antisémite de tout temps.

  3. Les polonais forment le peuple le plus con d’Europe. Comme tout les crétins ils s’obstinent dans leur bêtise, définitivement ils ne sont pas améliorables, ce qui ne les a pas empêcher de voler les juifs à qui mieux mieux.

  4. Sara Bender, historienne et spécialiste de la Shoah en Pologne nous apprend dans ses recherches et affirme qu’il y avait des milliers de juifs polonais exterminés part les polonais. C’est vrai qu’il y avait une resistance polonaise qui a sauvé des juifs, mais egalement une autre resistance qui livraient les juifs aux allemands
    Tous ceux qui comme moi ont eu des parents qui vivaient en Pologne peuvent le confirmer, l’antisémitisme des polonais était terrible.

  5. Le polonais est viscéralement et si j’osais je dirai génétiquement antisémite .La preuve en est qu’il arrive à être antisémite alors qu’il n’y a plus de juifs en Polognr

  6. pourquoi Israel maintien t il des relations diplomatiques avec ces merdes ?

    il n’y a rien a gagner a respirer les puanteur

  7. Chassez le naturel, il revient au galop…
    Les polonais sont antisémites en raison de leurs racines chrétiennes.
    Mais nier leur participation à la shoah c’est surtout éviter de reconnaître qu’ils ont tué « leurs voisins » pour s’approprier leurs biens et « nettoyer » la Pologne des « rats » qui la salissaient.
    Leur plus grande peur c’est lorsque quelques « voisins survivants » sont revenus d’entre les morts pour tenter de recréer la douceur de leurs foyers.
    La réponse de ces hyènes a été de nouveaux pogroms.
    Chassez le naturel, il revient au galop…

  8. Vous écrivez que « un journaliste de la télévision polonaise TVP Info Channel, a posté un tweet qui explique que la réaction d’Israël face à la nouvelle loi fait partie d’une stratégie visant à réclamer des propriétés en Pologne ayant autrefois appartenu aux Juifs ».
    Vous indiquez que l’information est fausse mais comment un être qui se dit « humain » pourrait-il être choqué que des Polonais ayant spolié leurs voisins juifs doivent rendre ce qui a été volé ? Le christianisme apprend-il que le vol est autorisé, voilà une belle interprétation du Décalogue ! Un texte qu’ils ont volé, sans manifestement comprendre et surtout appliquer ce qui est écrit.
    La Pologne n’a jamais fait son autocritique : les réactions polonaises ne sont que le triste reflet de ce état de fait.

  9. La pologne n a pas change et ne changera pas ! Elle est le reflet , aujoud hui , d une europe qui ne pourra jamais pardonner la shoah aux Juif .
    La vieille europe se venge contre l etat Juif , et s allie avec tous les etats arabes .Cette europe ne comprend pas que ce sont ses amis et allies arabes qui anvahisent leur continent , et remplacent la population actuelle .

  10. Pingback: Heureux comme un antisémite en Pologne!!! | Coolamnews

  11. Pingback: Si nécessaire, Benjamin Netanyahou n’hésitera pas à frapper directement l’Iran… | Telavivre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *