La « synagogue des soldats » en Sibérie, construite en 1906 par des juifs enlevés et enrôlés dans l’armée du tsar, confisquée ensuite par les communistes, est en phase d’être officiellement restituée seulement aujourd’hui  à la communauté juive locale.

Une magnifique synagogue construite uniquement en bois
Une magnifique synagogue construite uniquement en bois

Le bâtiment en bois, a été construit par des vétérans de l’armée, dont certains avaient été enrôlés de force lorsqu’ils étaient encore enfants. Ces vétérans, appelés « cantonistes » juifs (du russe Kantonisty qui désigne les fils des soldats de l’armée rouge, engagés eux même pour 25 ans), ont été victimes d’une politique imposée de 1827 à 1856 obligeant 10% des minorités ethniques à engager dans l’armée leurs enfants de plus de 12 ans. Près de 75 000 enfants juifs furent ainsi enrôlés au cours de cette période et placés dans des pensions militaires qui comptaient également 300 000 recrues non-juives envoyés dans ces pensions à partir de 18 ans.
Josef Mendelevitch, rabbin de profession, qui a publié en 2010 un livre sur les « cantonistes », nous raconte que les jeunes juifs étaient recrutés beaucoup plus tôt dans le but de les convertir au christianisme avant leur entrée dans l’armée rouge. Si beaucoup de non-juifs souhaitaient devenir « cantonistes » pour avoir de quoi se nourrir et un toit au-dessus de la tête, Mendelevitch explique que pour les juifs « cela revenait à voir leur monde s’effondrer car il était impossible de pratiquer le judaïsme et d’observer les interdits de la religion dans l’armée ». Beaucoup de « cantonistes »juifs ont été convertis au christianisme mais certains, comme les fondateurs de la synagogue de Tomsk, résistèrent à la pression considérable de leurs commandants et réussirent à conserver leur religion.
En 1930, après avoir confisqué la synagogue à la communauté juive, les autorités communistes la transformèrent en installation municipale puis en complexe d’appartements. D’après JTA, en 2013 la ville avait accepté de rendre la synagogue à la communauté juive de Tomsk, d’environ 1000 membres, sous la direction religieuse de Levi Kaminetsky, grand rabbin et « Chalyah Habad » de la région. La communauté avait alors récupéré l’an dernier la gestion de la synagogue des soldats, dans un état de délabrement grave, ainsi la passation officielle des pouvoirs devrait être achevée jeudi, lors d’une cérémonie en présence de Berel Lazar, un grand rabbin de Russie.
Le rabbin Kaminetsky semble cependant sceptique sur la remise en fonction de la synagogue en bois, il a déclaré : « Pour être honnête, nous allons avoir du mal à rénover et rouvrir la synagogue des soldats, mais nous sommes tenus par le devoir de la prendre en charge dès que possible, afin de préserver cet héritage ».

Print Friendly, PDF & Email

2 COMMENTS

  1. ce serait dommage de ne pas la rénover et de lui redonner sa fonction première, elle a l’air très belle, du moins la façade. Et ce serait un beau joyau de l’Histoire des Juifs russes.
    Merci à Poutine

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here