Bientôt plus de voyages en Pologne pour les lycéens israéliens. En cause une nouvelle loi polonaise inquiétante…

Le directeur général du Mouvement des jeunes d’Ezra, a tout bonnement appelé à la fin des voyages éducatifs et historiques des lycéens israéliens en Pologne en raison de préoccupations concernant la sécurité des guides et des lycéens. Une décision qui s’avère regrettable tant ces voyages, qui semblent indispensables, sont souvent l’occasion pour les jeunes d’en apprendre un peu plus sur l’énormité de la tragédie, le sens de la responsabilité commune pour l’avenir, la nécessité d’un État juif.

programme éducatif annuel qui amène des étudiants du monde entier en Pologne, pour en savoir plus et plus sur l'Holocauste. Photo de Yossi Zeliger / Flash90

Programme éducatif annuel qui amène des étudiants du monde entier en Pologne, pour en savoir plus et plus sur l’Holocauste. Photo de Yossi Zeliger / Flash90

A l’origine, un projet de loi polonais proposant de déclarer illégale la participation de la Pologne à l’Holocauste!!

Et pire encore, le projet de loi s’applique à la fois à l’intérieur et à l’extérieur de la Pologne et condamne à trois ans de prison quiconque mentionnerait le meurtre de juifs par la Pologne ou emploierait le terme de «camps de la mort polonais» en évoquant la Shoah en Pologne. Ainsi, les Polonais prétendent que les camps de concentration en Pologne ont été construits et dirigés par les nazis allemands après avoir conquis le pays, en omettant la coopération des Polonais locaux et leurs pillages des possessions juives, ainsi que les pogroms tels que celui de Kielce en 1946.

En conséquence, dans une lettre adressée à l’ambassadeur de Pologne en Israël, le directeur d’Ezra a rappelé que « si la loi approuvée par le Parlement polonais condamne quiconque associe  la Pologne à l’Holocauste, il  n’en reste pas moins que la nation polonaise est indéniablement liée à l’Holocauste et qu’afin de préserver les membres et les guides des mouvements de jeunesse, nous leur demandons d’éviter de partir dans ces voyages éducatifs, car nous craignons le comportement de la police polonaise. » avant de poursuivre :« Nous regrettons néanmoins l’annulation de ces voyages qui relient la jeune génération de Juifs aux actes horribles [infligés à leurs ancêtres]. Mais depuis que le gouvernement polonais a décidé de promulguer une telle loi, nous sommes obligés de prendre les mesures appropriées.» conclu Shaul de Malah, précisant « qu’il n’était pas question qu’un tel gouvernement reçoive de l’argent  de la nation à laquelle il avait fait du tort ».

Dimanche soir, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu s’est entretenu avec le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki, afin d’engager immédiatement un dialogue entre les équipes des deux pays et d’essayer de parvenir à une entente sur la question.

Tel-Avivre –

Print Friendly

8 Responses to Bientôt plus de voyages en Pologne pour les lycéens israéliens. En cause une nouvelle loi polonaise inquiétante…

  1. plus antisemites que les polonais ..le hezbollah et le hamas qils aillent tous en enfer

  2. Mieux enseigner la shoat a partir des textes et photos prises en Pologne pendant cette horreur.
    Un criminel reste un criminel, la Pologne n’a même pas le courage de reconnaître sa large collaboration au régime nazie.
    Inutile donc de lui donner de l’argent en organisant des visites dans ce pays ennemi et où l’antisémitisme est viscéral.
    De plus en n’ayant aucun contact avec nos jeunes ils ne pourront pas raconter leurs mensonges à la gloire de leur pays.

  3. D’un point de vue éducatif certes les camps en Pologne sont plus qu’importants il y . Il en éxiste d’en d’autres pays, notamment chez nous en France. : le Struthoff en Alsace.
    Pour y être allé je pense que c’est tout aussi significatif et reflète bien les événements de l’époque et du contexte. sans vouloir minimiser l’impact et l’ampleur prise en Pologne.

  4. Maudit soit ce pays de sales antisémites, incapable de regarder son passé en face et voué à la misère morale et physique à cause de cela. L’étape suivante sera de raser le camp d’Auschwitz afin de prétendre qu’il n’a jamais existé. Si l’Europe avait une raison morale d’exister encore, elle devrait menacer ce ramassis de néonazis de l’exclure s’ils votent ce projet de loi infâme.

  5. Pingback: Bientôt plus de voyages en Pologne pour les lycéens israéliens. En cause une nouvelle loi polonaise inquiétante… | Coolamnews

  6. Tous les pays d’Europe occupés ont collaboré avec les allemands nazis et pas seulement la Pologne. Seule la pologne est encore « associée » (à tort) aux crimes nazis. On comprend qu’ils veuillent se défaire de ce fardeau.
    Le plus grand nombre de « Justes parmi les nations » (27% de l’ensemble des Justes) sont polonais.

  7. Pour Suzanne:
    Suzanne, ne defends pas l’indéfendable! Tu te gours complètement, les 27% des justes, dont tu parles, c’est sur 3 millions des juifs Rien qu’en Pologne, qui représentent la moitié des tout les juifs exterminés de toutes l’Europe et au-delà! J’ai quitté la Pologne 🇵🇱 en 1958 et je me souviens très bien de réflexion des polonais quand je disais que j’étais Juif: «  Il y en a encore toujours beaucoup! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *