Le ministre de la Défense, Avigdor Liberman, a examiné hier la barrière de sécurité le long de la frontière orientale d’Israël avec la Jordanie dans la zone de l’aéroport de Ramon, actuellement encore en construction à Eilat. 

bar1.

Avigdor Liberman était accompagné lors de cette visite, du général de division Amir Abulafia, chef de la Direction de la planification, et du général de brigade Eran Ophir, chef du projet au ministère de la Défense. La clôture, qui mesure plus de 30 kilomètres de longueur, est en phase finale de construction et se compose d’une barrière exceptionnelle et unique conçue pour protéger les avions de passagers contre les missiles antichar entre autres scénarios militaires.

Mesurant 30 mètres de hauteur et 4,5 kilomètres de long sur l’ensemble de la piste d’atterrissage la barrière comprend également une clôture de renfort de 6 mètres, des tours d’observation et d’autres moyens de protection avancés.

Le projet, amorcé en novembre 2017, est le fruit d’une collaboration entre des dizaines d’entrepreneurs de la division de l’ingénierie et de la construction et de l’administration de la planification des frontières ainsi que du Commandement de la FID du Sud. Les autorités de protection de l’environnement ont également apporté un soin tout particulier à la planification de la clôture de manière à ne pas endommager ou interférer avec l’environnement.

L’aéroport, qui devrait accueillir environ deux millions de voyageurs chaque année, est encore en cours de construction pour un coût estimé à 1,7 milliard de NIS et devrait ouvrir ses portes en avril 2018

Print Friendly, PDF & Email

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here