Les nouveaux immigrants en Israël, dont les actifs dépassent les 500 000 shekels, pourraient bientôt ne plus bénéficier de l’aide financière de l’Etat

Une nouvelle proposition du ministère des Finances israélien (qui fait partie d’une nouvelle liste de réductions budgétaires destinées à financer de nouvelles initiatives du gouvernement) pourraient bien être la surpression pure et simple pour les nouveaux immigrants, dont les actifs dépassent les 120 000 euros, de l’aide financière à laquelle chaque nouveau Olim (nouvel émigré en Israël) a le droit.

Photo by Tomer Neuberg/FLASH90

Photo by Tomer Neuberg/FLASH90

Le ministère propose donc  de supprimer « le panier d’intégration » ou (Sal klita en hébreu) pour les nouveaux immigrants dont l’épargne dépasse les 500 000 shekels soit à peu près 120 000 euros. En même temps le ministère des Finances propose d’augmenter de 10% le panier d’intégration pour ceux qui y serait admissible. Ce panier d’intégration est une aide financière destinée à permettre aux Olim de faire face à la première phase d’intégration en Israël. L’aide est accordée sous forme d’allocation de subsistance durant les 6 premiers mois. Le panier d’intégration est pour le moment accordé à tous les Olim quel que soit le pays d’origine. Le montant de l’aide financière est fixé en fonction du nombre et de l’âge des différents membres composant la famille. Le premier versement est accordé par le Ministère de l’Alya et de l’Intégration à l’aéroport dès l’arrivée en Israël. Une partie de la somme est versée en liquide et l’autre sur un compte bancaire.

Pour recevoir gratuitement nos articles au quotidien, cliquez ici

Dans le passé, le panier d’integration n’était fourni qu’aux Olim des pays d’Europe de l’Est, d’Amérique latine, de certains pays africains ou asiatiques. En 2002, le gouvernement d’Ariel Sharon a décidé d’en faire bénéficier tous les Olim.

Si la proposition est mise en œuvre, elle permettra au ministère de l’Intégration et au ministère de la Construction et du logement, d’économiser 100 millions shekels.

Tel-Avivre –

Print Friendly

13 Responses to Les nouveaux immigrants en Israël, dont les actifs dépassent les 500 000 shekels, pourraient bientôt ne plus bénéficier de l’aide financière de l’Etat

  1. Eh bien c’est un bon moyen pour éliminer les français ou les appauvrir. Il ne faut pas oublier que ceux qui « montent en Israël » viennent pour beaucoup d’Afrique du Nord. Ils ont préalablement émigré en France pour épargner un peu et passer d’une classe pauvre à une classe moyenne, et parce qu’Israël dans les années 50-60 se montrait assez condescendant vis-à-vis d’eux et ne leur proposait pas ce challenge.
    Passer d’un pays à un autre appauvrit aussi toujours beaucoup et il faut un certain nombre d’années pour retrouver le niveau social de départ.
    cela sanctionne les olim tzerfatiim, l’épargne limite annoncée n’est pas très élevée. Et il n’est pas sûr pour eux de retrouver en Israël, l’image sociale perdue en France. tous les olim ne sont pas égaux en arrivant en Israël, quand à la perception qu’ont les israéliens de chaque pays d’origine. Il y a préjudice.

  2. Entierement d accord avec soliloque !

  3. C’est manifestement une mauvaise idée qui risque de faire comprendre aux Français en particulier qu’ils ne sont pas les bienvenus. ..A suivre

  4. Il y a bien longtemps que l organisation aurait pu s en apercevoir
    Combien de faux olim propriétaires ayant la double nationalité ont reçu le panier Tous
    Cet argent s il peux être récupérer Rétroactivement ?!!!
    C est une honte que ces propriétaires de toucher plus il y en a même qui n ont pas de ressources suffisantes déclarées et qui touchent une aide
    Je ne m explique pas l administration qui a accès aux Tabou et qui distribue sans compter alors que nos militaires sont loin d avoir une solde conséquente …
    Et les familles de olim démunies qui pourraient mieux êtres aidées
    Le système est à remettre à plat …et vite sera le mieux

  5. Pingback: Les nouveaux immigrants en Israël, dont les actifs dépassent les 500 000 shekels, pourraient bientôt ne plus bénéficier de l’aide financière de l’Etat | Coolamnews

  6. Pingback: Une limitation de l'aide aux nouveaux immigrants ? - קונטרס

  7. Soliloque
    Tu te trompe il n y en a aucun qui viens d Afrique du Nord
    Par contre ce sont les petits enfants français de grands parent
    d Afrique du Nord et quelques ackenaze
    Il est normal d aider les Olim qui viennent jeunes avec des familles et
    pas les retraités
    Il est anormal de leur destiner le panier d integration ils sont pour beaucoup
    propriétaires en france et où en Israël

  8. Que fait l’état et le ministère des finances avec les 4 milliards de shekels d’exedant budgétaire depuis 3 ans ? Soit placées sur le marché financier mais pas réinjecté dans l’économie israélienne pour aider notamment les plus pauvres.Ca sert à ça un excédent budgétaire !!!!

  9. Honte à ce gouvernement qui est soi-disant un gouvernement de droite mais qui rejette les enfants d’Avraham, d’Its’Hak et de Yaacov, les Bnei Israël. Tout est fait pour décourager les Olim français à faire leur Alyah. On les repousse et on leur montre qu’on ne veut pas d’eux. Pourquoi? La réponse est simple : parce que les juifs d’Afrique du Nord viennent de la Tribu de Yéouda, de laquelle est issu le Machiah Ben David. Autrement dit, le Mal ne veut pas que le Bien se révèle ou puisse se révéler. Mais les Plans de D’ se réaliseront AVEC ou SANS l’aide de l’Etat.

  10. Ce sont des économies de bouts de chandelles, en fait pour la 1ere fois de l »histoire du pays Israël a un gouvernement antisioniste qui prends des décisions contre l’alya.C’est une honte pour Bibi et le reste de ce gouvernement qui n’en ont que faire d’israel.Ils ne sont plus à la hauteur pour diriger le pays.

  11. La Alya est faite pour les riches retraités français qui font des aller retour au détriment des jeunes qui veulent partir dont les parents ne sont pas fortunés c est une honte pour ce gouvernement ,

  12. pourquoi certains français se sentent-ils visés ?
    il y a beaucoup de français qui n’ont pas ni de patrimoine, ni d’économie.
    il est normal, quand on est aisé, et quand on aime Israël, d’y aller sans aucune aide de l’état, tout au moins financière.
    en revanche, les français candidats à l’aliya devraient faire beaucoup d’effort pour apprendre l’hébreu, et le gouvernement israélien mettre en place un système pour les encourager fortement.

  13. Encore un mensonge pour endormir les gens ! Parler l’hébreu n’a rien à voir avec l’intégration malgré ce que le « politiquement correct » veut que nous croyions car la majorité des gens parlent anglais en Israël : ils l’apprennent à l’école depuis l’âge de 6 ans ! ET puis, les juifs français ne demandent pas l’aumône comme certains pourraient le souligner dans leur message : eh non, les français, pour beaucoup, ont fait beaucoup d’études, ils sont même sur-diplômés et c’est contre eux (non pas contre les pauvres ou les plus faibles) qu’on s’en prend, même si ceux-si touchés en première ligne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *