Deux Israéliennes arrêtées sur des soupçons de terrorisme pour le compte de l’Etat Islamique

Le Shin Bet et la police israélienne ont arrêté deux israéliennes âgées de 19 ans, issues de la communauté bédouine, soupçonnées d’avoir planifié des attentats terroristes au nom de l’Etat islamique. 

Tasnin al-Assad et Rahma al-Assad

Tasnin al-Assad et Rahma al-Assad

Rahma al-Assad et Tasnin al-Assad, citoyennes israéliennes résidentes de la ville bédouine de Lakiya, ont été arrêtés en décembre 2017 mais l’information était restée secrete jusqu’à ce matin.  Selon l’enquête menée par le Shin Bet (services de renseignements), les deux jeunes femmes auraient été en contact avec des membres de l’Etat Islamique via l’application Telegram. Elles auraient planifié des attentats dans trois établissements différents de Be’er Sheva: à la Tahana Merkazite (gare routière) ainsi qu’a l’université Ben Gurion et au collège universitaire Kaye. Pour se faire, elles auraient  été en contact avec des terroristes de l’étranger affiliés à l’Etat islamique. Tasnin al-Assad aurait utilisé l’application Telegram pour parler à un agent en ligne de l’Etat islamique identifié comme « Sheikh Qassim »qui lui aurait demandé de surveiller la sécurité de l’université Ben Gourion, du collège universitaire Kaye et de la gare routière centrale.

L’enquête du Shin Bet a en outre révélé que les deux femmes envisageaient de se rendre dans la péninsule du Sinaï pour rejoindre l’EI. Elles ont également publié du contenu en ligne faisant l’éloge de Daesh ainsi que des incitations au terrorisme contre les Juifs en général et en Israël en particulier.

Tel-Avivre –

 

Print Friendly

One Response to Deux Israéliennes arrêtées sur des soupçons de terrorisme pour le compte de l’Etat Islamique

  1. ramon fils de ramon' dit l'ramoneur des lilas

    M’enfin putain d’bordel de merde! arrêtons de considérer ces crouilles puants et parasitaires comme des israéliens, foutons les tous dehors, hommes femmes enfants et tutti quanti. La France le f’ra bien un jour avec ces putain d’enfants d’salops d’bougnouls, si elle ne veut pas disparaitre corps zé âmes. Alors qu’attend donc Israël pour devancer ce mouvement du retour inexorable dans leurs gourbis moyenâgeux. Ces trous du cul enfants d’el chitan, cet ennemi de Dieu, ne comprennent que deux mots, deux mots sublimes deux mots magiques, deux jolis mots, des mots extraordinaires qui à eux deux veulent tout dire, ces mots de tous nos maux, De Hors!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *