La Turquie menace de rompre ses liens diplomatiques avec Israël si les Etats-Unis reconnaissent Jérusalem comme capitale

Selon le président turc Recep Tayyip Erdoğan, la reconnaissance officielle américaine de Jérusalem comme capitale d’Israël est «une ligne rouge pour les musulmans du monde entier». Il a averti aujourd’hui (mardi) que si les Etats-Unis décidaient de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël alors Ankara pourrait rompre ses relations diplomatiques avec Israël. 

erdogan.

Israël et la Turquie ont signé l’an dernier un accord de réconciliation mettant fin à une impasse diplomatique de six ans à la suite de l’affaire du Mavi Marmara. En 2010, le Mavi Marmara avait essayé de forcer le blocus israélien sur Gaza. Le navire, qui en dépit de ses allégations, ne transportait pas de matériel humanitaire avait refusé l’ordre de faire demi-tour. Les soldats de Tsahal, montés à bord, ont été attaqués et blessés par des islamistes armés de couteaux et de barres métalliques; ils ont été contraints d’ouvrir le feu pour se défendre, tuant dix personnes. Après des excuses officielles israéliennes en 2013 et le versement de 20 millions $ en compensation aux familles des djihadistes tués à bord du navire, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou avait annoncé en juin 2016 officiellement l’accord de réconciliation entre Israël et la Turquie.

Lundi , le vice-Premier ministre turc, Bekir Bozdag, a mis en garde contre une « catastrophe majeure » si Trump reconnaissait Jérusalem comme la capitale d’Israël et lundi soir, l’administration Trump a autorisé une « exemption de sécurité », permettant à l’ambassade des États-Unis de rester à Tel-Aviv encore quelques jours, Trump n’ayant encore pas pris de decision ultime selon Jared Kushner, alors que des responsables américains ont déclaré que Trump pourrait reconnaître Jérusalem comme la capitale d’Israël cette semaine comme un moyen de compenser sa décision probable de retarder sa promesse de campagne de déménager l’ambassade américaine. La possibilité d’une telle reconnaissance a suscité de nombreuses critiques et oppositions dans le monde arabe et musulman. Hier, lundi, l’Organisation pour la coopération islamique, qui compte 57 Etats membres, a déclaré que la reconnaissance par les Etats-Unis de Jérusalem en tant que capitale d’Israël constituerait une « agression ».
Majdi Khaldi, le conseiller diplomatique d’Abbas, a déclaré que la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël pourrait détruire le rôle de médiateur de Washington entre Israéliens et Palestiniens. « En cas de reconnaissance, nous arrêterons nos contacts avec eux car une telle démarche va à l’encontre de notre existence et contre le sort de notre cause », a déclaré Khaldi. Le Hamas a également envoyé un avertissement à la Maison Blanche, disant que si Trump déclarait en effet Jérusalem comme capitale d’Israël, il y aurait des conséquences immédiates sur le terrain. Et enfin, même la France, par le biais du chef de l’Etat Emmanuel Macron a lancé lundi soir un avertissement au président américain lors d’un entretien téléphonique, a rapporté l’Elysée.

Tel-Avivre –

Print Friendly

12 Responses to La Turquie menace de rompre ses liens diplomatiques avec Israël si les Etats-Unis reconnaissent Jérusalem comme capitale

  1. quel pourri ce erdogan ! vivement que la turquie se debarasse de ce phlegmon

  2. qu il meure entoures de porcs

  3. Bon débarras, Israël n’a aucun besoin ni de la Turquie ni de l’islamo parasite Erdogan.

  4. Erdogan fera ce qu il veux Israel à gagné par une guerre le sang et les larmes l est de sa capitale éternelle
    Que la france rende à l Allemagne l Alsace et la moraine où qu elle nous foute la paix ne s ingéré plus dans la politique étrangère des pays démocratiques Israël n est ni l Afrique ni le Maghreb ni une république bananière

  5. Erdogan pratique le totalitarisme d’état par tout les moyens et a éliminé toute opposition politique ; il fait massacrer les Kurdes qui sont les plus grands combattants contre l’ E.I et s’oppose à un état Kurde alors que ce peuple existe : mais il défend les terroristes falestiniens ; il a déjà menacé l’ Europe des cons ; si la Turquie n’ était pas acceptée dans cette farce qui nous détruit ; ou va ce monde ; Israël n’a pas besoin de la Turquie . Abbas le criminel devrait être jugé au T.P.I pour crime et terrorisme ; mais au T.P.I on ne juge que ceux qui ont tués des mus ; quel triste monde .

  6. bravo erdogan israel sen fou de la paix

  7. Ce n’est pas les israélien sui découvert Jérusalem mais les musulmans.
    Israël n existant pas dans les années 690

  8. Erdo must be expelled from NATO! Who needs an Islamist dictator? Let him kiss Putin & Khamenei.

  9. Je ne savais pas qu’il y avait encore des relations diplomatique entre Israël et le chef terroriste erdogan depuis qu’ils qu’il avait envoyé sa flotille de tueurs franco-turc pour tuer du Juif, voila quelques années que l’état JUIF d’Israël se passe de la turquie, seul les banquiers et les gros investisseur s’en inquiètent les quidams eux n’en ont rien à cirer d’erdogan quand aux dirigeants Israélien eux devraient cesser de courber l’échine face aux ennemis d’Israël car cela ne change strictement rien au résultat en dehors de les ridiculiser et de ridiculiser tout le peuple d’Israël ! Donc erdogan on s’en fout complètement ! ! !

  10. Il « punit » Israël pour une décision des USA ??? Belle moralité !!!

    Qu’il rompe avec les USA; ça ce serait du sérieux !

  11. Pourquoi la Turquie ne rompt elle pas ses relations diplomatiques avec les USA?

  12. Amazing! voilàçune type, héritier des invasions et la conversion des nomades >Turciques à l’Islam (Ottomanes) au 12e sicèle et jusqu’à 1974, de:
    l’Anatolie et tous ses peuples, de la conquête de l’Europe et surtout de Constatinople en 1453, puis de l’Europe de l’Est et des Balkans, du génocide des Arméniens, de l’oppression des Kurdes pourtant musulmans et enfin de l’annexion toujours « disputée » de Chypre Nord en 1974…..
    qui ramène sa fraise et prétend nous dicter la mloi de l’Histoire parce qu’il a gagné contre les crétins poules- mouillées européenns..En tout cas depuis les Polonais de Sobieski !
    Pourquoi donc, grand Dieu, « Discute-t-on encore avec ces salauds de Turcs politiques?
    Il faut jouer les peuples raisonnables contre leurs mégalomanes politiques ! En Iran comme en Turquie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *