Jean d’Ormesson est mort à l’âge de 92 ans

Jean d’Ormesson, écrivain, journaliste, et membre de l’Académie Française, est décédé, dans la nuit du lundi 4 au mardi 5 décembre 2017. C’est un homme de lettre, amoureux des mots, qui nous a quitté cette nuit. Jean d’Ormesson, célèbre écrivain s’est éteint à l’âge de 92 ans, des suites d’une crise cardiaque à son domicile à Neuilly-Sur-Seine. Sa fille, l’éditrice Héloïse d’Ormesson l’a annoncé, avec tristesse, en citant l’un de ses livres : « Il a toujours dit qu’il partirait sans avoir tout dit et c’est aujourd’hui. Il nous laisse de merveilleux livres ». Jean d’Ormesson était auteur de plus de quarante romans.

Jean-d-Ormesson.

Celui qui ne se cachait pas d’être gaulliste publie son premier roman en 1956, L’Amour est un plaisir, mais devra attendre son cinquième livre pour rencontrer le succès. La Gloire de l’Empire, publié en 1971 est un véritable succès critique et public, et lui permet de recevoir le Grand prix du Roman de l’Académie française. Cette nouvelle notoriété lui ouvre même les portes de la prestigieuse institution, et il prend place à l’Institut de France en octobre 1973, succédant à Jules Romain. L’année suivante, le romancier prend la direction du journal Le Figaro tout en exerçant à plusieurs reprises dans des cabinets ministériels. Autant de fonctions et de présence médiatiques qui font de lui une personnalité incontournable de la droite française à cette époque. Il soutient l’arrivée de la première femme à l’Académie Française, Marguerite Yourcenar, admise en 1980.

Toujours très présent en librairies, l’intellectuel publie de nombreux ouvrages, parfois à dimension autobiographique : Le Rapport Gabriel, Du côté de chez Jean, Au Revoir et Merci, et plus récemment, Je Dirai malgré tout que cette vie fut belle (2016)… Côté politique, il soutient Nicolas Sarkozy lors de sa seconde campagne présidentielle en 2012. Titulaire d’une grand-croix de la légion d’honneur remise en 2014 par François Hollande, Gallimard annonce l’année suivante faire entrer ses ouvrages dans la grande édition de la Pléiade.

C’est un monument de la littérature française qui nous quitte, mais aussi un personnage médiatique toujours très présent en France : l’écrivain n’hésitait pas à se rendre sur de nombreux plateaux télé malgré son grand âge.

Source – Télé-Loisirs

Print Friendly

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *