Le départ du Tour d’Italie en Israël est menacé: au lieu d’écrire « Jérusalem » les organisateurs préfèrent écrire « Jérusalem-Ouest »

Pour la première fois, le Tour d’Italie (le Giro) une des trois plus grandes courses cyclistes du monde avec le Tour de France et le Tour d’Espagne, partira hors d’Europe, avec un départ prévu le 4 mai 2018 à Jérusalem autour des lieux symboliques de la Ville Sainte. En septembre, les officiels israéliens et italiens avaient annoncé que les trois premières étapes de la prestigieuse course qui aura lieu du 4 au 27 mai, se tiendraient en Israël avec un départ depuis Jérusalem. Mais hier, lors de la présentation du parcours en Italie, les organisateurs ont fait référence à «Jérusalem-Ouest» comme ville-départ de cette 101e édition, ce qui a fortement offusqué le gouvernement israélien qui menace à présent de rompre son partenariat avec le Giro…

giro.

«à Jérusalem, la capitale d’Israël, il n’y a ni d’est ni d’ouest. il n’y a qu’un seul Jérusalem unifié», ont déclaré conjointement, dans un communiqué, les ministres des Sports Miri Regev et du Tourisme Yariv Levin. Peu après les deux ministres ont  fait savoir dans un autre communiqué «si l’écriture n’est pas corrigée, le gouvernement israélien ne sera pas partenaire de l’événement». Une menace lourde pour le Giro mais une déception pour Israël dont les officiels avaient vanté la course comme le plus grand événement sportif jamais organisé dans le pays, et l’occasion de montrer l’état juif – et sa capitale – au monde entier.

Selon Israel Hayom, les Ministères du Tourisme et de la Culture comprennent l’annonce comme une capitulation devant les forces anti-israéliennes qui cherchent délibérément à créer la perception que Jérusalem-Est ne fait pas partie de l’Etat d’Israël.

giro2.

L’épreuve s’annonçait d’autant plus passionnante, qu’hier justement, le quadruple vainqueur du Tour de France, Chris Froome, avait annoncé officiellement sa participation pour tenter de remporter le seul grand Tour cycliste qui manque à son palmarès. « Salut à tous. Je suis impatient de vous retrouver sur la ligne de départ du Giro-2018« , a-t-il déclaré dans un bref message vidéo diffusé à Milan lors de la présentation du parcours de la course.

Si le depart en Israël était annulé, Chris Froome devrait être le premier déçu car selon plusieurs sites d’informations cyclistes tels que Cycling Weekly, en plus de l’investissement israélien de 10 millions d’euros pour participer à l’épreuve, Froome lui-même devait empoché 2 millions € supplémentaires de l’Etat d’Israël pour participer à l’événement.

Mise à jour Jeudi, 16h00: la Gazzetta dello Sport vient d’indiquer que « Jérusalem-Ouest » avait été finalement retiré au profit de « Jérusalem » : « RCS Sport tient à préciser que le départ du Giro d’Italia 2018 aura lieu à partir de la ville de Jérusalem. Lors de la présentation du parcours de course 2018, du matériel technique contenant la mention «West Jerusalem» a été utilisé, compte tenu du parcours de la course dans cette zone de la ville. Ce libellé particulier, dépourvu de toute connotation politique, a été retiré de tout document relatif au Giro d’Italia« .

Tel-Avivre – l’équipe de la rédaction –

Print Friendly

2 Responses to Le départ du Tour d’Italie en Israël est menacé: au lieu d’écrire « Jérusalem » les organisateurs préfèrent écrire « Jérusalem-Ouest »

  1. Kol Israël michpaha

    Pour que des Israéliens puissent obtenir un visa pour le championnat du monde de judo au Maroc, il faut des menaces d’annulation de la Fédération Internationale de Judo. Pour faire partir le Giro en Israël, il faut des menaces d’annulation. Et je ne parle ni d’Abu Dabi, des JO de Rio ou des matches de foot « en Israël » qui se déroulent à Malte. La fraternité du sport a toujours son cachet des JO de Munich….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *