Après David Friedman, c’est au tour du vice-président américain Pence de réaffirmer l’intention de Trump de déplacer l’ambassade américaine à Jérusalem

Lors du gala annuel de ZOA à New York le 13 novembre dernier, l’ambassadeur des Etats-Unis en Israël, David Friedman, avait rappelé la volonté sincère de Trump de déplacer l’ambassade américaine de Tel Aviv à Jérusalem. Friedman avait conclut son discours par ces mots : « Pour Donald Trump, ce n’est qu’une question de temps, la question n’est pas de savoir s’il le fera mais quand il le fera ». Cette fois c’est le vice-président américain Mike Pence qui remet le couvert en déclarant mardi lors d’un événement marquant les 70 ans du vote de l’ONU en faveur de l’Etat d’Israël que Donald Trump aurait déjà décidé du « quand ? » et se concentrerait maintenant sur « le comment? » déplacer l’ambassade américaine de Tel-Aviv à Jérusalem.

pence/

« Le président Trump étudie activement comment déplacer l’ambassade américaine de Tel-Aviv à Jérusalem », a déclaré M. Pence lors d’une allocution célébrant le 70e anniversaire du vote des Nations Unies appelant à la création d’un Etat juif devant des diplomates et dirigeants juifs réunis au Queens Museum .

Tout au long de sa campagne présidentielle, Trump a fait la promesse de déplacer l’ambassade américaine à Jérusalem mais en juin dernier, déception pour beaucoup d’israéliens et de juifs du monde entier, le président américain a signé lui aussi la fameuse dérogation qu’ont signé tous ses prédécesseurs pour maintenir l’ambassade à Tel Aviv. A l’époque, la Maison Blanche avait publié la déclaration suivante: « Le président Trump a pris cette décision afin d’optimiser les chances de négocier un accord entre Israël et les Palestiniens ». Et lors d’une émission télévisée, Trump avait confirmé: «Je veux donner sa chance à ce processus avant de penser à déménager l’ambassade à Jérusalem» avant de préciser: «Nous prendrons une décision dans un avenir pas trop éloigné».

Donald Trump croit-il encore à la bonne volonté des uns et des autres qui conduirait à « l’accord ultime », au traité de paix qui terminerait enfin ce conflit entre Israël et Palestiniens?

Trump et ses conseillers pensent-ils encore que maintenir l’ambassade à Tel-Aviv est une manière d’avancer vers la paix en évitant d’enflammer les tensions au Moyen-Orient?

Nous le saurons bientôt car le president américain sera confronté à une nouvelle échéance début décembre sur la possibilité de prolonger la renonciation ou alors de déclarer officiellement l’installation de son ambassade à Jérusalem…

Tel-Avivre – la rédaction –

Print Friendly

9 Responses to Après David Friedman, c’est au tour du vice-président américain Pence de réaffirmer l’intention de Trump de déplacer l’ambassade américaine à Jérusalem

  1. Esperenza Trump parle beaucoup mais fait très peu !!!

  2. le sioniste pour toujours

    Continuez à condamner Trump, vous êtes des suppôts de ces démocrates, qui n’ont que haine au bout de leur désespoir.
    Il vient à peine de terminer sa première année d’exercice du pouvoir, il lui en reste encore 3 autres, et déjà vous l’avez jetez aux braises de l’enfer.
    Ce n’est pas grave, vous pouvez encore baver, il fera ce qu’il a promis, la confiance quand on la donne, on ne la retire pas en fonction de son état d’âme du moment, on prend la peine de patienter, d’analyser posément, de pénétrer les motivations de celui qui temporise, et après avoir jugé sereinement, on a le droit de, seulement penser, que la temporisation a été vaine. Mais pas avant.
    Preuve de ce que je dis ?
    En un an TRUMP, que HM le soutienne, a fait ce qu’aucun président américain n’a fait dans sa mandature, tant sur le plan du chômage, des relations extérieures et notamment de la politique sur l’Iran ou sur la Corée du Nord, et j’en passe,
    Si vous n’êtes pas d’accord, vous êtes de ceux, qui comme ces français ont voté pour macron, des veaux, pas autre chose !

  3. Kol Israël michpaha

    « le sioniste pour toujours », tu es très enflammé (comme la plupart de ceux qui s’expriment ici), mais je suis assez d’accord avec toi. Il est très à la mode de baver sur tout acte de Trump, quoi qu’il fasse. Mais il a été démocratiquement élu, que je sache? Et, en plus, nous ne sommes pas citoyens américains, n’est-ce pas? Je trouve qu’il en fait pas mal, surtout pour nous, juifs comme Israéliens. Ceux qui regrettent Obama…..

    • Kol Israël mishpaha : Je ne suis pas de ton avis : il est, au contraire, trèsz à la mode sur tous les sites juifs francophone de penser que Trump, c’est Machia’h Ben David ! La réalité est que l’on se doit d’être plus prudent et de savoir différencier les paroles des actes. Trump promet beaucoup de choses mais ne tient jamais ses promesses (en tous cas, pas quand elles sont en faveur des Juifs ou d’Israël. Il serait temps de cesser votre vénération inconditionnelle pour un type qui s’est plutôt illustré comme quelqu’un qui n’est pas aussi ami que le prétend sa plaquette publicitaire.

      Soyez un peu moins naïfs, les amis… Fiez-vous aux faits, pas aux mots.

      Informez-vous sur ce que fait ou ne fait pas Trump, et comparez vous-mêmes avec ses promesses.

  4. Pingback: Après David Friedman, c’est au tour du vice-président américain Pence de réaffirmer l’intention de Trump de déplacer l’ambassade américaine à Jérusalem | Coolamnews

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *