Netanyahou se joint à la pétition en faveur de l’amnistie d’Elor Azaria

Le Premier ministre Benjamin Netanyahou a signé lundi une pétition exhortant le président Reuven Rivlin à revenir sur sa décision en reconsidérant la grâce du soldat Elor Azaria condamné pour avoir tué un terroriste palestinien déjà blessé et à terre.

 Photo by Haim Zach / GPO

Photo by Haim Zach / GPO

La pétition a été rédigée à l’initiative du député Sharon Gal, un proche la famille d’Elor Azaria. De nombreux responsables politiques ont signé la lettre dont Ayelet Shaked, ministre de la Justice, Avigdor Liberman, ministre de la Défense, Gilad Erdan, ministre de la Sécurité intérieure et Moshe Kahlon, ministre des Finances. Une cinquantaine de députés l’ont également signée.

Elor Azariya avait été reconnu coupable d’homicide involontaire et condamné à 18 mois de prison pour avoir abattu un terroriste palestinien déjà neutralisé et à terre. Après une réduction de peine de 4 mois par Gadi Eizenkot, le chef d’état-major de Tsahal, Elor Azariya avait présenté une demandé de grâce auprès du président Rivlin. La semaine dernière, le président a rejeté la demande de pardon d’Azariya avec pour motif que toute réduction de peine supplémentaire pourrait « nuire à la résilience » de l’armée israélienne et de l’Etat d’Israël.

A la suite du refus de Rivlin, un torrent d’insultes a déferlé sur les réseaux sociaux, parmi lesquelles, « sale nazi » « détritus » et « sale traître ». Une photo du président sur un fond de drapeau palestinien avec le slogan « tu n’es pas mon président » et une autre le montrant avec un keffieh et l’invitant à démissionner ont circulé sur la toile.

En outre une nouvelle demande de grâce ne peut être présentée que seulement six mois après la décision du président  à moins d’un changement important dans les circonstances de la demande.

Tel-Avivre-

Print Friendly

6 Responses to Netanyahou se joint à la pétition en faveur de l’amnistie d’Elor Azaria

  1. Une pétition pour demander la démission du président serait-une excellente chose, il n’a plus rien à faire dans le poste qu’il occupe la majorité des Israéliens n’ont plus aucune considération pour lui !!!.

  2. Muntz Patrick Nathan

    Cette demande ressemble à une redéfinition de l’acte de ce soldat. Pourquoi alors qu’il sortira dans quelques mois, surtout que le chef d’état-major avait déjà accédé à une réduction de peine ? Je ne vois qu’une réponse : faire un précédent pour des faits futurs où d’autres Israéliens auront eu un comportement limite. C’est malsain dans son principe. Et pourquoi ne parle-t-on pas de poursuites pénales contre les gens qui insultent le président Rivlin ? Même les ministres qui soutiennent la thèse de l’innocence du soldat devraient faire poursuivre ces insulteurs par la voie des tribunaux, question de faire respecter la loi, le principe même de démocratie qui a placé indirecte-ment cet homme à la présidence. Qu’attend la justice israélienne ? Que les insultes contre Rabbin juste avant son assassinat soient réhabilitées et redeviennent permises ? La pente est glissante (donc accélère les évolutions incontrôlées)qui va de la justice à une injustice couverte par le nationalisme, un radicalisme menaçant qui ne supporte plus qu’on réfléchisse, qu’on s’attache à des principes normalement universels… ? Qui à droite en Israël, comprend-t-il que cela fait une ressemblance avec le fascisme ? Que cela pourrait se dégrader, devenir étouffant, instaurer une sorte de peur pour les citoyens d’oser donner leur avis, partager leurs réflexions… ? Il est nécessaire que ces comportements de voyoux sur les réseaux sociaux soient sanctionnés pour maintenir l’état de droit, pour protéger les personnages publics de ces expressions de haine non fondées. Nathan ou Bâtondepessah

  3. Rappelons nous que ce sont les procureurs militaires qui ont poursuivi Elor Azariah. Ces procureurs sont sous l’autorité du chef d’état major, lui même sous l’autorité de Lieberman qui lui est sous l’autorité de Bibi.Donc que Bibi arrête son cynisme , il aurait pu dès le debut de cette odieuse affaire faire en sorte que le parquet militaire abandonne les poursuite., il en a legalement le droit Mais comme à son accoutumée il a laissé faire. Et maintenant que ce pauvre soldat a été condamné il signe des petitions pour le faire libérer. C’est tout simplement cynique et indigne d’un premier ministre et bien sûr n’oublions pas Lieberman le ministre de tutel qui lui aussi joue ce double jeux. Lamentable. Esperons fortement que M Rivlin reconsiderera une nouvelle demande de grace pour y repondre enfin favorablement. Elor Azariah n’a fait que son devoir il est innadmissible qu’il est été condamné .Liberté pour lui, et courage pour sa famille Hazak vehematz.

  4. Pingback: Netanyahou se joint à la pétition en faveur de l’amnistie d’Elor Azaria | Coolamnews

  5. Léon Garçon il a des Yeux

    UN SEUL BUT ! C’est La LIBERATION de Elor Azaria.
    TOUS UNIS POUR OBTENIR Que Ce Jeune Soldat soit remis en Liberté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *