Le respect du Shabbat concernant les travaux publics ne s’appliquant pas, mais faisant pourtant partie des accords de coalition entre les partis religieux et Netanyahou, contraint le  ministre de la Santé Yaakov Litzman qui est aussi le chef du parti religieux ashkénaze  de présenter sa démission. En effet, les travaux d’infrastructures publics sur les chemins de fer continuent de se faire le Shabbat et les négociations avec Netanyahou sont au point mort. Si le ministre démissionne, il est à craindre que son parti quitte la coalition du gouvernement dans les prochaines semaines…

Yaakov Litzman Photo by FLASH90
Yaakov Litzman Photo by FLASH90

Yaacov Litzman a annoncé vendredi qu’il démissionnerait si aucune résolution n’est prise sur la question des travaux de construction sur les chemins de fer israéliens pendant Shabbat. D’autre part, Hahadashot (anciennement Channel 2 News) a rapporté samedi soir que le Premier ministre Benjamin Netanyahou devrait occuper les fonctions de ministre de la Santé dans les prochaines semaines  même s’il tente encore de persuader Litzman de changer d’avis.

En outre, le Comité Ministériel de Législation devait discuter dimanche de deux propositions de loi concernant le travail de Shabbat pour empêcher une nouvelle escalade  entre le gouvernement et les partis ultra-orthodoxes, mais les responsables du Likoud refusent pour le moment de promouvoir ces initiatives législatives.

La première proposition de loi vise à donner au ministre de l’Intérieur le pouvoir d’annuler les règlements municipaux qui ont cours dans certaines villes, principalement à Tel-Aviv et qui permet l’ouverture d’un certain nombre de commerces le samedi. La deuxième proposition portée  par le député Moshe Gafni (du parti UTJ), est un amendement de la loi sur les heures de travail et de repos pour interdire complètement le travail le Shabbat.

Le ministre de la Santé, Yaakov Litzman devrait démissionner mais ces initiatives législatives sont censées apaiser la crise et donc empêcher les deux partis ultra-orthodoxes  de quitter la coalition en faisant tomber le gouvernement et en provoquant des élections anticipées.

Cependant les responsables du Likoud, qui ne veulent pas être perçus comme cédant aux exigences des religieux, ont chargé le ministre de la Justice, Ayelet Shaked, qui dirige le Comité ministériel de législation, de ne pas soumettre les projets de loi en discussion à la Knesset. Donc même après la démission de Litzman le bras de fer avec Netanyahou n’est pas encore terminé….

Tel-Avivre – l’équipe de la rédaction –

Print Friendly, PDF & Email

2 COMMENTS

  1. […] Le respect du Shabbat concernant les travaux publics ne s’appliquant pas, mais faisant pourtant partie des accords de coalition entre les partis religieux et Netanyahou, contraint le  ministre de la Santé Yaakov Litzman qui est aussi le chef du parti religieux ashkénaze  de présenter sa démission. En effet, les travaux d’infrastructures publics sur les chemins de fer continuent de se faire le Shabbat et les négociations avec Netanyahou sont au point mort. Si le ministre démissionne, il est à craindre que son parti quitte la coalition du gouvernement dans les prochaines semaines… Lire la suite sur tel-avivre.com […]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here