Les médias polonais ont signalé une affiche antisémite accrochée à l’extérieur d’un hôtel « The Polish House » dans la ville de Cesarzowice. Le propriétaire de l’hôtel serait  déjà connu des services de police. Il avait dans le passé brûlé une effigie représentant un juif religieux et avait été condamné à de la prison.

hotel.

L’affiche antisémite  est accrochée à l’extérieur de hôtel avec une inscription sans équivoque:  « Entrée interdite aux Juifs, aux communistes et à tous les voleurs et les traîtres de Pologne« .  Selon les voisins, le panneau est suspendu depuis plusieurs mois. Il semble que l’antisémitisme ne soit pas illégal en Pologne car le maire de la ville a déclaré  ne pas être intervenue car l’auberge serait une « propriété privée ».

Cesarzowice est une petite ville située juste à l’extérieur de Wroclaw, la grande ville voisine, l’une des plus grandes villes de Pologne dans laquelle  Piotr Rybak, le propriétaire de  l’hôtel The Polish House et leader du Camp Radical National s’était déjà illustré pour son antisémitisme en brûlant en novembre 2015 une effigie représentant  un juif religieux sur la place de la ville.

Le mois dernier, Rybak, inculpé pour incitation à la haine contre les Juifs, a réussi à éviter une peine de dix mois de prison. Il a été condamné à seulement trois mois de détention à domicile partielle.

Plusieurs organisations juives, dont l’Anti-Defamation League ont appelé jeudi les autorités polonaises à retirer la bannière et à poursuivre les responsables. La police polonaise a fini par la saisir en envoyant des agents jeudi soir sur place, a déclaré Paweł Petrykowski, un porte-parole du département de police.

Tel-Avivre –

 

Print Friendly, PDF & Email

6 COMMENTS

  1. L’antisémitisme viscéral et fondamental n’est pas mort, les braises sont présentes et il suffit de réactiver un petit vent pour qu’il resurgisse avec force ! Quelle honte aux autorités, mais au final, elles sont complices !.

  2. Ces Polonais, vraiment des racistes comme jamais. On a bien vu leur complicité avec les nazis pendant le 3eme Reich!
    Leur pays est a la derive totale, il s’enfonce tout seul…

  3. […] Les médias polonais ont signalé une affiche antisémite accrochée à l’extérieur d’un hôtel « The Polish House » dans la ville de Cesarzowice. Le propriétaire de l’hôtel serait  déjà connu des services de police. Il avait dans le passé brûlé une effigie représentant un juif religieux et avait été condamné à de la prison. Lire la suite sur tel-avivre.com […]

  4. La Pologne doit être pointée du doigt par les autres Etats et la Presse internationale qui doivent lui faire honte. En effet, cette pancarte rappelle celles qui étaient apposées ici et là, également en France, sous le régime nazi, et il est absolument insupportable qu’après 80 ans et 6 millions de martyrs Juifs, on puisse encore voir ce genre de choses.
    Cette affaire doit être présentée au sein de l’ONU et du Tribunal international, avec comme conséquence une condamnation internationale et la menace de poursuites des dirigeants polonais qui ont laissé faire. Un boycott international doit être aussi mis en place.
    Il ne faut pas oublier qu’une année après l’ouverture des camps de la mort et la découverte de la Shoah, les polonais avait mené un pogrom au cours duquel des dizaines de Juifs avaient été massacrés.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here