Le leader de la gauche israélienne: « La gauche a oublié ce que signifie être Juif « 

Lors d’une conférence à l’université Ben Gurion à Be’er Sheva, Avi Gabbay, le chef de la gauche historique israélienne (parti travailliste) connu aujourd’hui sous l’appellation de Camps Sioniste, a une fois de plus fait une déclaration détonante et polémique.  « la gauche a oublié ce que cela signifie d’être Juif  » a lancé Gabbay à son auditoire, rappelant presque mot pour mot ce qu’avait déclaré Benjamin Netanyahou au rabbin Kadouri en 1997 et qui, déjà, avait fait scandale à l’époque…..

Le président de l'Union sioniste, Avi Gabbay (R), dirige une réunion de faction au parlement israélien le 6 novembre 2017. Photo de Miriam Alster / Flash90

Le président de l’Union sioniste, Avi Gabbay (D), dirige une réunion  au parlement israélien le 6 novembre 2017. Photo de Miriam Alster / Flash90

En 1999, Netanyahou, trahi par une caméra alors qu’il s’adressait au grand rabbin Kabbaliste Isaac Kaduri, avait dit: « Savez-vous ce que la gauche a fait? elle a oublié ce que veut dire être juif ».

Hier, c’est l’actuel leader de la gauche en Israël, coutumier ces derniers mois des propos controversés à gauche  qui a lancé: « Nous sommes juifs, nous vivons dans un Etat juif alors nous devons parler de nos valeurs juives » ou encore  « Je vous le garantis, toutes les générations en Israel grandissent selon des principes et des valeurs issus des lois de de notre Torah ».

Interrogé sur une possible alliance avec Yair Lapid, chef du parti centre gauche Yesh Atid et donné vainqueur dans les sondages, Gabbay a même déclaré que s’il n’arrivait pas en tête de la gauche aux prochaines élections, il se contenterait alors d’être le « numéro 2 » de Lapid en précisant toutefois qu’il fera tout pour devenir numéro 1.

Ces derniers mois Avi Gabbai, élu en Juillet dernier, a multiplié les déclarations polémiques au sein de son parti. En octobre il avait déclaré à la télévision israélienne qu’il n’avait pas l’intention d’évacuer les communautés juives de Judée et de Samarie dans le cadre d’un éventuel accord de paix avec les Palestiniens, ou encore, qu’il ne ferait jamais de coalition avec la liste arabe commune.  Il avait osé dire tout haut : « La Terre d’Israël appartient aux Juifs, Dieu a promis à Abraham toute la Terre d’Israël, mais puisqu’il y a 4,5 millions d’Arabes, il faut créer une situation dans laquelle nous vivrons dans notre pays avec une majorité juive » ou encore : « Je veux un Etat palestinien pour qu’Israël reste un Etat Juif, je ne me soucie pas des droits des Palestiniens« .

Tel-Avivre – 

Print Friendly

10 Responses to Le leader de la gauche israélienne: « La gauche a oublié ce que signifie être Juif « 

  1. Good!good!bien dit..vous êtes un grand homme et quelqu’un de bien Mr.Gabbay..

  2. Enfin un « gauchiste  » qui a ouvert les yeux et qui a osé dire à tous les membres
    de sa famille politique ce qu’est et devra rester à tout jamais ,

    ISRAEL EST UN ETAT JUIF ET SA CONSTITUTION EST LA TORAH

    Partant de ce principe , le parti sioniste , le meretz et autres mouvements et ONG financés par EURABIA , devront l’admettre pour avoir le droit d’émettre leur opinion dans les discussions avec les « palestiniens  »

    Espérons que Mr Avi Gabbay sera l’homme de la situation et que Bibi accepte,
    et ce quelque soit le résultat d’éventuelles élections, de former un gouvernement d’union nationale pour les années difficiles à venir

  3. Un tourne la veste ! Il regarde d abord l orientation du vent , ceci dit , sur ce theme , il a raison !!

  4. Pingback: Le leader de la gauche israélienne: « La gauche a oublié ce que signifie être Juif «  | Coolamnews

  5. Un juif qui affirme sa judéité ne tourne aucune veste ni la sienne ni celle de la gauche ni surtout la nôtre, celle de tout le peuple juif, c’est pourquoi il a raison et pas seulement sur ce thème.

  6. Ce personnage dit qu Abraham a promis la terre au juifs alors qu Abraham est musulman.

    • brahim tu confonds arabes et musulmans les arabes sont des gens provenant d.arabie donc arabe n.est pas une religion mais une provenance tandis que l.islam est une religion qui date d.un peu plus de 15500ans figure toi qu.il existe des juifs arabes et bien sur pas musulmans alors abraham ne pouvait pas etre musulman arabe peut-etre

    • Parce qu’Abraham est quelqu’un d’honnête et de sensé. Et pour la réciproque, c’est quand ?

  7. Pour l’islam qui est la dernière religion, Ibrahim est soumis à D. comme toute créature, ce qui se traduit par muslim en arabe. Mais à son époque il n’y en avait pas d’autre. Pour la Thora il n’est pas du tout soumis, il est la première personne à avoir reconnu l’existence du D. unique et à avoir marchandé avec D. en s’affirmant comme un être à la fois très respectueux mais aussi parfois presque exigent. Il est aussi le premier des patriarches hébreux. Historiquement le judaïsme est la première religion monothéiste où l’on estime qu’Abraham a vécu 1812 ans avant l’ère courante c’est à dire 2444 ans avant le Coran de Mahomet. Son nom signifie en hébreu « Père d’une multitude de nations ». Et de fait il est aussi le père d’Ishmael l’ancêtre des arabes alors que « Ibrahim » n’a aucun sens en arabe, c’est juste le nom d’un soumis comme d’un autre.

  8. Pingback: Avi Gabbay, le chef de la gauche israélienne, partisan de la loi contre l’immigration illégale | Telavivre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *