L’Arabie saoudite demande à ses ressortissants de quitter le Liban

L’Arabie saoudite a appelé aujourd’hui ses ressortissants à quitter «le plus vite possible» le Liban, quelques jours après l’annonce de la démission surprise du premier ministre libanais Saad Hariri. Ce dernier  n’est toujours pas rentré au Liban en dépit de son retour annoncé pour ce jeudi, alors que la purge de l’ancienne garde représentée par les proches de l’ancien roi d’Arabie Saoudite se poursuit.

Mohammed Bin Salman, le prince héritier du trône d'Arabie Saoudite

Mohammed Bin Salman, le prince héritier du trône d’Arabie Saoudite

La chaîne de télévision Al Arabiya a également annoncé la demande officielle du gouvernement Saoudien.  Dans un communiqué, cité par la Saudi Press Agency (SPA), le ministère des Affaires étrangères a indiqué non seulement aux ressortissants à quitter le Liban mais a également appelé les Saoudiens à ne pas se rendre au Liban, en évoquant sans autre précision «la situation» dans ce pays.

Rappelons que le Ministre saoudien en charge des affaires avec le Golfe,Thamer al-Sabhan, avait indiqué que le Royaume se considère désormais en guerre contre le Liban. L’Arabie Saoudite considère en effet que le missile, fabriqué en Iran, qui tentait de toucher l’aéroport international de Riyad, a été acheminé en pièces détachées au Yémen. Il aurait été tiré, toujours selon les autorités saoudiennes, par des membres des gardes révolutionnaires et de l’aile militaire du parti chiite libanais Hezbollah.

Le bureau de M. Hariri a indiqué qu’il avait reçu jeudi l’ambassadeur de France, François Gouyette, en Arabie saoudite à Riyad.

Tel-Avivre 

Print Friendly

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *