Afin d’entretenir de bonnes relation avec les Etats Unis, Benjamin Netanyahou souhaite retarder le projet de loi sur « La grande Jérusalem » qui permettrait l’annexion des communautés autour de la capitale israélienne, telles que Gush Etzion, Betar Illit et Ma’aleh Adumim. Le projet de loi a besoin d’une « préparation diplomatique » a indiqué un responsable israélien ou en d’autre termes: Il faut prendre le temps d’expliquer d’abord ce projet aux américains… 

Vue des quartiers de Ma'ale Adumim , près de Jérusalem, le 3 octobre 2017. Photo de Hadas Parush / Flash90
Vue des quartiers de Ma’ale Adumim , près de Jérusalem, le 3 octobre 2017. Photo de Hadas Parush / Flash90

Le Premier Ministre Benjamin Netanyahou a exprimé dimanche matin son intention de retarder la loi sur la « Grande Jérusalem » sous la pression des Etats-Unis. Si le gouvernement américain ne semble pas opposé à ce projet, il s’est néanmoins renseigné sur son contenu auprès du Premier Ministre. « Nous sommes en contact avec les Américains, qui nous ont demandé de comprendre la nature de cette loi. Cela vaut la peine de discuter et de se coordonner avec eux », a déclaré Netanyahou.

Les implantations autour de Jérusalem comme Gush Etzion, Betar Illit et Ma’aleh Adumim qui passeraient sous juridiction de Jérusalem représentent une population estimée à 150.000 personnes. Le texte ne stipule pas que les implantations seraient « annexées » à Israël, mais « adjointes » à Jérusalem, tout en préservant une certaine « autonomie » en devenant des « sous-municipalités » indique le texte mais « Si elle est adoptée, cette loi constituera une annexion de fait et un pas résolu vers une annexion de droit », a estimé l’organisation israélienne non gouvernementale Shalom HahChav.

Le Ministre israélien du renseignement Yisrael Katz, a insisté ce matin pour que la loi soit votée  au Comité ministériel, comme convenu. « C’est une loi historique qui garantira la majorité juive à Jérusalem et renforcera notre emprise sur la ville». a affirmé Katz, qui est de plus un des proches alliés de Benjamin Netanyahou.

Tel-Avivre –

Print Friendly, PDF & Email

1 COMMENT

  1. […] Afin d’entretenir de bonnes relation avec les Etats Unis, Benjamin Netanyahou souhaite retarder le projet de loi sur « La grande Jérusalem » qui permettrait l’annexion des communautés autour de la capitale israélienne, telles que Gush Etzion, Betar Illit et Ma’aleh Adumim. Le projet de loi a besoin d’une « préparation diplomatique » a indiqué un responsable israélien ou en d’autre termes: Il faut prendre le temps d’expliquer d’abord ce projet aux américains…  Lire la suite sur tel-avivre.com […]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here