Des retards importants dans la conversion des trains diesel en trains électriques retarderont la mise en service de la ligne Tel Aviv-Jérusalem, selon un rapport publié aujourd’hui par le contrôleur de l’État qui indique que la ligne vers Jérusalem ne sera ouverte qu’à partir du 31 décembre 2019!!!

Photo by Kobi Gideon / Flash90.
Photo by Kobi Gideon / Flash90.

Bien que l’électrification des chemins de fer ait commencé il y a près de 20 ans, le projet, initialement prévu pour 2018, ne sera achevé que dans un ou deux ans. Or la nouvelle ligne de train à grande vitesse Tel Aviv- Jérusalem, dans laquelle 8 milliards de shekels ont été investis, ne peut être parcourue par des locomotives diesel. En effet, ces dernières émettent des particules toxiques qui ne pourront pas s’évacuer correctement sous les longs tunnels qui jalonnent la ligne. Le remplacement des trains à moteur diesel par des trains électriques est le projet le plus important d’Israël Railways dans les années à venir (en plus de la pose de la quatrième voie le long de l’autoroute Ayalon).

L’enquête du contrôleur de l’État confirme qu’Israël Railways aurait employé des consultants étrangers inutiles dans le projet d’électrification et estime que les 81 millions de shekels versés à ces consultants entre 2003 et 2010 ont été gaspillés.

Les contrôleurs de l’État ont mis en garde contre les aléas encourus par trop de pression sur Israël Railways, estimant que cela risquait « d’entraîner des raccourcis qui affecteraient la qualité du projet et la sécurité des passagers ».

En outre, le projet, de 11 milliards de shekels, a souffert d’innombrables retards, d’une absence de planification globale ainsi que de l’absence d’une étude de faisabilité économique de la part d’Israël Railways.

Le présent rapport est le deuxième du contrôleur de l’État sur le projet d’électrification; Le précédent, publié en 2014, citait une série de failles dans le traitement du projet par les Chemins de fer israéliens : le remplacement fréquent des fonctionnaires, l’absence de préparation d’un plan global, le manque de personnel, les retards dans l’approbation du plan national par le Comité des infrastructures et la non-révision des estimations du projet.

Le contrôleur de l’État a tout de même noté que le projet avait beaucoup avancé depuis le rapport précédent.

Tel-Avivre source Globes- par l’équipe de la rédaction –

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email

4 COMMENTS

  1. Ces longs tunnels profonds sont simplement une bonne opportunité pour servir d’abris dans l’affrontement qui se prépare.
    Et des pelleteuses des echaffaudages et des materiaux poseraient problèmes aux Enfants d’Ysrael pendant la durée de la neutralisation de l’armée iranienne et du hezb.
    Car ces ennemis-là n’ont pas d’égards pour les femmes, les enfants ou les vieillards, ce seront même les civils qu’ils viseront en premier.
    Tout est tenté, bien entendu, pour eviter un conflit ouvert, mais Amalek croit toujours pouvoir « y » arriver…
    Une guerre qui dure depuis 33 siècles…

  2. Bonjour le pays sous développé c est un projet lancée depuis l année 2001 et tenu vous bien il y a un tunnel de 11 kilomètres certains creuses d un côté de la montagne et les autres de l autre bout de la montagne au moment de ce rencontrer ils étaient à 1metre 50 de différence imaginez vous le même problème dans le tunnel sous la manche bonjour les dégâts on a mis 2 ans en France pour construire le tgv Paris Bordeaux 700 km alors que la on parle de 90 km Tel Aviv Jérusalem remarque on peut pas tous faire nommer un voleur ministre de l intérieur Edery et s occupe du pays Mazal tov

    • Salitations a tout les anciens cousins berbères origines des tribus amazighs du Maroc;
      J’avais suivi un peu ce projet et j’etais aussi étonné du retard pris dans un pays aussi habituellement avancé en technologie qu’Israël mais quand je me suis aperçu qu’il contenait un Tunnel j’ai moins été surpris car la LGV Lyon-Turin a débuté depuis 2002 et n’est toujours pas finie a cause d’un tunnel justement, la LGV Paris-Bordeaux c’etait du plat c’est différent. Quand aux électrifications le Maroc a pu electrifier et dédoubler beaucoup de centaines de km de rails et très rapidement mais le seul dernier moreceau qui n’est pas encore électrifiée c’est Fes-Oujda (350 m) les travaux d’electrification dessus sont en cours mais ont pris 3 ans de retard a cause de 2 très petits tunnels.

      Juba un berbère du Maroc expatrié a Paris

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here