Depuis quelques jours, Avi Gabbay, le chef du parti de l’Union Sioniste, élu en Juillet dernier, multiplie les déclarations qui détonent parmi ses collaborateurs dont certains ont même précisé qu’ils ne les comprenaient pas.  Ainsi Avi Gabbay, a déclaré à la deuxieme chaîne de télévision israélienne lundi soir qu’il n’avait pas l’intention d’évacuer les communautés juives de Judée et de Samarie dans le cadre d’un éventuel accord avec les Palestiniens, ou encore, qu’il ne ferait jamais de coalition avec la liste arabe commune. Retour sur des propos qui pourraient déclencher une veritable tempête au sein su parti de l’opposition…. 

Photo by Tomer Neuberg/Flash90
Photo by Tomer Neuberg/Flash90

« Je n’évacuerai pas les implantations juives dans le cadre d’un accord avec les Palestiniens », a déclaré Gabbay à Channel 2 lundi soir. Il a précisé que la signature d’un accord de paix avec l’Autorité palestinienne ne signifiait pas automatiquement  l’évacuation des implantations juives.

Plusieurs députés de l’opposition dont Tsipi Livni ou Nachman Shai ont rapidement pris leur distance avec les propos du leader travailliste.

«Je précise que la déclaration de Gabbay selon laquelle il n’évacuera pas les colonies dans le cadre d’un accord de paix ne concerne que lui, ce n’est pas ma position, ni celle d’Hatnua, ni même celle de l’Union sioniste« , a-t-elle ajouté. « Nous devrons nous séparer des Palestiniens et devrons ainsi évacuer les implantations avec douleur et tristesse » a twetté le député de l’Union sioniste, Nachman Shai.

Mais le chef de l’Union sioniste a refusé de revenir sur ses déclarations  malgré le mécontentement de ses ouailles. Avi Gabbay a plutôt souligné qu’Israël devait trouver des « solutions créatives » sur le devenir des communautés juives de Judée et de Samarie dans un futur accord de paix. Interviewé à la radio Reshet Bet, il a même déclaré : « La Terre d’Israël appartient aux Juifs, Dieu a promis à Abraham toute la Terre d’Israël, mais puisqu’il y a 4,5 millions d’Arabes, il faut créer une situation dans laquelle nous vivrons dans notre pays avec une majorité juive » avant de conclure : « Je veux un Etat palestinien pour qu’Israël reste un Etat Juif, je ne me soucie pas des droits des Palestiniens« .

En outre, un certain nombre de politiques pensent que Gabbay, en agissant ainsi, souhaite apparaître comme une alternative viable au Premier ministre Benjamin Netanyahou. Et plusieurs de ses récentes déclarations confortent ce point de vue. il a, dans un premier temps déclaré au cours du week-end que le parti travailliste ne serait jamais du même gouvernement que la liste arabe commune. « Je ne vois rien qui nous lie à eux » a-t-il dit puis hier lors d’une conférence des militants du Parti Travailliste à Dimona, Gabbay a expliqué que « les Arabes devaient comprendre qu’Israël est le parti le plus fort« .

« Nous devons comprendre une chose  simple : nous sommes forts, ils nous effraient toujours mais nous sommes les plus forts, nous sommes plus forts que les Arabes, nous n’avons pas à avoir peur d’eux, ce sont les Arabes qui doivent avoir peur de nous « , a déclaré Gabbay.

«On ne peut pas faire de compromis sur la question de la sécurité……on ne peut pas  dire des choses comme : les Arabes n’ont tiré qu’un seul missile. Non s’ils tirent un missile, Israël doit en tirer vingt. C’est la seule chose qu’ils comprennent au Moyen-Orient » » a-t-il conclut.

Tel-Avivre – l’équipe de la rédaction – 

 

Print Friendly, PDF & Email

8 COMMENTS

  1. Une coalition avec le gouvernement de Bibi confortera italien ses déclarations!
    Des paroles en perspective de prochaines élections, mais passez aux actes un passage qu’il ne franchira italien pas !

  2. Dès qu’un politique dit des choses sensées, les vieux briscards de gauche, qui nous ont mené en bateau pendant si longtemps,quand ils étaient au pouvoir mais se dépêchent de pousser les hauts cris pour exister.

    Nous ne pouvons même pas nous promener à Oum el Fahm ou à Sakhnin, sans être au minimum, malmené, alors que nous sommes chez nous, dans nos frontières !

    Les partis arabes israéliens ne respectent ni le drapeau, ni la Knesset, et encore moins le peuple Juif. S’ ils ne se sentent pas Israéliens, ils n’ont qu’a émigrer ailleurs, en Norvège, en Suède, où ils sont accueillis à bras ouverts, puisque que leurs voisins « frères » arabes n’en veulent pas.

    Un point d’Histoire:

     » C’est l’ONU qui a décidé du partage de la Palestine en 2 états en 1948. Nous sommes l’Etat Juif, la Jordanie devait les installer dans le leur, mais au lieu de ça, elle a occupé leur territoire et nous a fait la guerre qu’elle a perdue malgré l’aide de 5 autres pays arabes.
    Depuis, Israel a subi les guerres de1956, de 1967, de 1973, celles larvées du Liban, de Gaza,etc..
    Il est aujourd’hui encore victime du terrorisme des Palestiniens et de leurs  » frères arabes. »

    Est-ce que que nos populations et nos soldats sont morts pour rien ? Israel a respecté tous les accords internationaux, alors que ses voisins ne cessent de les violer.
    Si i les Arabes veulent la paix, ils doivent comprendre que les choses ont changé depuis 1948. Ils doivent se soumettre à la situation qu’ils ont eux-même créée. s’Ils avaient accepté le partage que l’ONU leur avait attribué en 1948, ils auraient aujourd’hui leur état souverain comme celui d’Israel, mais ils ont choisi la guerre permanente et tant qu’elle durera, rien ne bougera.

    Nétanyahou a été élu légalement, il gouverne fermement et il a l’appui de son Peuple.
    Israel a toujours été prêt à des concessions pour obtenir la Paix et il l’a prouvé.
    Le reste n’est que bavardages.

     » Cette mise au point est destinée à certains commentateurs qui divaguent totalement en ne se donnant même pas la peine de consulter la chronologie de l’histoire du Moyen-Orient. »

    A bon entendeur Salut.

  3. […] « Je n’évacuerai pas les implantations juives dans le cadre d’un accord avec les Palestiniens », a déclaré Gabbay à Channel 2 lundi soir. Il a précisé que la signature d’un accord de paix avec l’Autorité palestinienne ne signifiait pas automatiquement  l’évacuation des implantations juives. Lire la suite sur tel-avivre.com […]

  4. Rien de bien neuf.
    Les deux écoles classiques du sionisme
    Celle qui donne la priorité à la maximisation
    territoriale.
    Il sera toujours temps de faire de la purification
    ethnique le moment venu.
    Celle qui donne la priorité à la purification ethnique.
    Il sera toujours temps de maximiser l’occupation
    territoriale le moment venu.
    Et Gabbay, en ce sens,
    reste fidèle à la lignée travailliste à laquelle il
    appartient (celle qui a été l’artisan des colonies
    agricoles aux premières heures du sionisme
    et qui a pratiqué la théorie du « travail juif » Si
    cher à la Histadrout.
    Ce sont deux stratégies différentes mises en œuvre
    par deux écoles historiques du sionisme qui visent le
    même objectif :
    À la fois occuper le maximum de territoire et finir par
    se retrouver « entre soi » pour la réalisation d’un
    État juif ou d’un État des juifs. Bref d’un État qui se base
    sur l’idée que les juifs ont des droits sur la Palestine –
    sionisme classique. Mais il y a aussi ceux qui
    prétendent qu’aux « israéliens », <>, des droits sur la Palestine
    doivent être reconnus – néo-sionisme.
    Non, les droits sont ceux que créera la résistance
    commune au sionisme. Que les ancêtres de ceux
    qui y prennent part soient nés à Odessa, à
    Marrakech, à Nazareth ou à Toulkarem.
    Ces droits sont bien sûr d’une part la restauration des
    droits historiques du Peuple palestinien sur sa terre
    et qui commencent par le droit au retour des réfugiés
    qui en ont été chassés il y a 70 ans, les droits sur la
    terre pour ceux qui ont été privés de leur droit sur
    leurs exploitations agricoles, les ressources
    hydriques et les maisons.
    Et puis les droits à l’égalité de traitement par l’abolition
    de toutes les lois discriminatives qui organisent
    l’Apartheid comme régime raciste.
    Les querelles entre Gabbay et les autres tendances
    « de gauche » restent un détail.

  5. Pauvre Assidon
    Rien de nouveau dans votre discours
    Toujours la même chose et les mêmes éléments propres à la propagande palestinienne et gauchiste du monde occidental
    Mais une chose est sûre et certaine et restera A TOUT JAMAIS, c’est
    IL N Y A JAMAIS EU DE PEUPLE PALESTINIEN ET CETTE TERRE D ISRAEL APPARTIENT
    AUX JUIFS depuis des MILLENAIRES ET LE RESTERA A TOUT JAMAIS
    Ne vous en déplaise et ce comme vous le dites si bien,quelque soient les deux écoles du sionisme

    • Juste une petite précision et nuance dans la fin de votre phrase : … ET LE RESTERA non pas « A TOUT JAMAIS », mais jusqu’au jugement dernier et la fin du monde où la terre et les cieux seront détruits par le feu (Bible, section Nouvelle Alliance, 2ième Epître de Shimon-Pierre, chapitre 3, verset 7).
      En effet, après la destruction des cieux et de la terre, il y aura une nouvelle terre et de nouveaux cieux (Apocalypse 21), mais, à ce sujet, la Bible ne donne pas de précisions sur la répartition géographique sur cette nouvelle terre, dans ces nouveaux cieux…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here