Le département d’Etat américain en opposition avec son ambassadeur en Israël

Le département d’Etat américain a pris de la distance vendredi face aux propos tenus jeudi par David Friedman, l’ambassadeur américain en Israël qui a déclaré dans une interview au site internet d’information Walla qu’Israël « n’occupait que 2 % des territoires palestiniens » et que ces territoires « font partie intégrante d’Israël ». Des commentaires qui ont mis en colère les Palestiniens qui notent que « ce type de déclaration est en totale contradiction avec des décennies de politique américaine au Moyen-Orient ».

Photo by Miriam Alster/Flash90

Photo by Miriam Alster/Flash90

Le Conseil de Yesha, qui représente les implantations juives dans les territoires, a salué, dans un communiqué, les commentaires de l’ambassadeur : « Nous félicitons l’ambassadeur Friedman  pour avoir utilisé les faits pour décrire la réalité »  mais  le Département d’Etat américain a, pour sa part, réaffirmé vendredi, se désolidariser de l’ambassadeur.

L’Autorité Palestinienne a évidemment réagit sans surprise face aux propos de Friedman à l’image de Nabil Shaath, un collaborateur du président palestinien Mahmoud Abbas, qui a répondu dans un clip vidéo sur Twitter. « L’ambassadeur des États-Unis a montré son ignorance absolue des faits et du droit international ainsi que de la position américaine en la matière » avant d’ajouter « Les remarques de Friedman sont de très mauvaises augure pour l’avenir de toute tentative américaine de faire la paix au Moyen-Orient ». Le secrétaire général de l’OLP et négociateur palestinien, Saeb Erekat, a, lui aussi, qualifié les propos de Friedman de « faux et trompeur », ajoutant lui aussi que la revendication « contredit le droit international, les résolutions des Nations Unies ainsi que la position historique américaine « . « Israël est reconnu à l’échelle internationale comme « puissance occupante de plus de 100% de la Palestine, y compris Jérusalem-Est occupée « , a ajouté Erekat. « De telles positions », a-t-il poursuivi, « minent les efforts continus visant à parvenir à une paix juste et durable entre Israël et la Palestine », basée sur les frontières de 1967.

Tel-Avivre –

Print Friendly

10 Responses to Le département d’Etat américain en opposition avec son ambassadeur en Israël

  1. De tout temps le département américain comme le quai d’Orsay ôu le foreign office ont été pro arabes et ont empêché une paix entre Israel cet les Pays arabes pour des raisons économiques et secondairement politique
    Leur politique à toujours , depuis les accords de Sykes et Picot de 1916 et de l’avis personnel de Roosvelt . été pro arabe et anti israélienne
    Le congrès américain n’est pas de leur avis et tous ces territoires n’en déplaisent à ces arabes colons de Judée Samarie appartiennent y compris la Jordanie à Israel , selon le seul accord international de San Remo en 1922 validé par la SDN dite société des nations et réaffirmé par l’ONU dés 1947
    Les implantations comme toutes les villes de Judée Samarie sont des territoires israeliens
    Il serait temps que Nethanyahu tape du poing pour réaffirmer la souveraineté d’Israël dur toute la Judée Samarie ,quitte à rompre tout accord qui ne fait qu’avantager les arabes colons occupant la terre historique d’Israël et le faire savoir à tous les pays de l’UE et des états américains

  2. L ambassadeur est sincere , ce qui n est pas le cas de beaucoup de monde a whashington !

  3. Enfin des paroles pleines de bon sens pour effacer les falsifications palestiniennes de l’ Histoire, régulièrement reprises par les gouvernements et médias occidentaux…………….

  4. Il serait temps que les Israéliens, les palestiniens, les Américains, et les Européens se mettent autour d’une table avec des historiens, politologues, égyptologues, scientifiques et toutes les Têtes pensantes pour affirmer clairement aux yeux de Tous les élèments concrets, qui sont les colons et qui sont les descendants des Terres dites de Palestine !!

    Putain à un moment donnè il faut que les vérités soient rétablies pour que cesse ce sujet qui est devenu la grosse merde du proche Orient …

  5. The ambassador represents the President and Tillerson needs to get rid of all the anti-Semites, parasites @ the SD.

  6. Pingback: Le département d’Etat américain en opposition avec son ambassadeur en Israël | Coolamnews

  7. le sioniste pour toujours

    ET ALORS OU EST LE PROBLEME?
    Israel est, et il le restera,
    Pas de quoi fouetter un chat, la tactique des arabes, même parrainée par des étrangers incapables d’objectivité, ne nous effraie pas !
    Je l’ai dit, les chiens aboient, et la caravane passe !
    Alors si Friedmann a dit une vérité, même s’il est désavoué par le Département d’Etat américain, il n’en restera qu’une vérité qui aveuglera tous les anti-sionistes, les gauchos, les démocrates (que de nom), et tous les peuples qui défendent l’indéfendable, je veux dire les falestiniens.
    AM ISRAEL HAI

  8. Ingrid Israël Anderhuber

    Israël n’occupe rien du tout mais habite dans son pays où il a eu le malheur de donner à des occupants étrangers des droits sur son propre territoire…

  9. ce n’est pas parce que un arabe a été président des états unis pendant 8 ans que l’histoire va être réécrite depuis Abraham !
    Même les exités européens, notamment français d’aujourd’hui, n’y pourrons rien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *