La Cour Suprême a abrogé la loi qui dispensait les ultra-orthodoxes de service militaire

Mardi, la Haute Cour de Justice (HCJ) a rendu une décision qui annule la modification de la loi sur l’égalité de la conscription menée par Yair Lapid dans le précédent gouvernement Netanyahou. Lors de la constitution du nouveau gouvernement,  il y a deux ans, les partis religieux, de retour au sein de la coalition Netanyahou sont revenus sur l’amendement Lapid et ont réussi à le faire modifier par la Knesset. Pour comprendre, petit retour en arrière….

Le juge en chef de la Cour suprême, Miriam Naor, arrive à la salle d'audience de la Cour suprême de Jérusalem pour une audience du tribunal concernant l'affaire du mur de l'Ouest, 31 août 2017. Photo de Yonatan Sindel / Flash90

Le juge en chef de la Cour suprême, Miriam Naor- 31 août 2017. Photo de Yonatan Sindel / Flash90

L’amendement de la loi sur la conscription, dirigé par Yair Lapid, il y a un peu plus de deux ans, lorsque son parti (Yesh Atid) était au sein de la coalition précédente de Benjamin Netanyahou, a constitué une percée majeure pour enrôler un plus grand nombre d’ultra-orthodoxes dans l’armée en fixant un quota annuel pour les conscrits ultra-orthodoxes, une solution qui remédiait  à un problème qui fut longtemps un point d’achoppement en Israël. Cet amendement permettait aussi aux orthodoxes en âge d’effectuer le service militaire de pouvoir le retarder sous réserve que le quota annuel soit respecté.  Toutefois un ajustement immédiat a été apporté à la loi, lors de la nouvelle coalition constituée par Netanyahou en 2015, largement dépendante des partis ultra-orthodoxes et qui a également vu le parti de Lapid éjecté. Comprenez que le quota des conscrits ultra-orthodoxes a été largement revu à la baisse.

Mais, hier mardi, la Haute Cour de Justice a décidé à la majorité (huit voix contre une) que l’ajustement décidé par la nouvelle coalition était « inconstitutionnelle ». Le gouvernement sera donc tenu d’augmenter le quota des conscrits haredi dans un délai d’un an. Selon les juges, le plafond imposé suite à la ratification de la Knesset « nuisait à l’égalité de tous devant l’obligation d’effectuer le service militaire ».

« Nous sommes obligés de renvoyer l’affaire à la Knesset » a conclu la juge en chef de la Cour Suprême, Miriam Naor. Le délai d’un an permettra de donner du temps aux politiques pour trouver une formule qui puisse être acceptable à la fois pour la Cour et pour les partis ultra-orthodoxes, dont le soutien est vital au gouvernement de Benjamin Nethanyahou.

Les chefs des partis ultra-orthodoxes ont évidemment fait part de leur mécontentement : «C’est un jugement lamentable» a déclaré Menahem Eliezer Moses, du parti Judaïsme Unifié de la Torah, à la chaîne publique de télévision israélienne. Le ministre de l’Intérieur Arieh Dery, du parti Shass a twitté : «La cour suprême est totalement déconnectée de nos traditions et nous agirons de toutes nos forces pour amender une nouvelle fois la loi et permettre la poursuite de l’arrangement actuel». Le président du comité des finances Moshe Gafni (Judaïsme Unifié de la Torah) a également réprimandé le tribunal pour sa décision : « Tout au long de l’histoire du peuple juif, beaucoup ont essayé d’empêcher les étudiants de yeshiva d’étudier. Certains ont utilisé la force, d’autres, des  méthodes différentes. Ni les uns ni les autres n’ont pu arrêter l’étude de la Torah ».

Et pour sa part, Lapid a accueilli la décision avec enthousiasme : « La Haute Cour a permit à la justice de triompher, les valeurs ont gagné, l’esprit de Tsahal a gagné et nos soldats ont gagné », s’est réjouit le responsable du parti centriste. Mais Lapid a également pointé du doigt les différents revirements de Netanyahou et de ses proches.

« J’étais dans la Knesset quand ils ont annulé la loi pour l’égalité devant la conscription. Vous savez ce qui est le plus étonnant? Ce sont les mêmes personnes, les Benjamin Netanyahou, Ayelet Shaked et autres Naftali Bennett, qui ont fait passer la loi avec nous et c’est eux qui l’ont annulé « , a déclaré Lapid lors d’une conférence de presse à Tel Aviv mardi soir.

« Quand le gouvernement a changé, ils ont retourné leur veste en votant le contraire. Et lorsque vous leur demandez pourquoi, ils répondent: » Parce que , la première fois c’est Lapid qui nous a forcé, et la deuxième fois c’est, Litzman qui nous a forcé ».

« N’ont-ils pas  honte d’une telle réponse sur un tel sujet? Ce sont nos enfants. C’est notre armée » a déclaré Lapid.

Tel-Avivre – l’équipe de la rédaction – 

Print Friendly

10 Responses to La Cour Suprême a abrogé la loi qui dispensait les ultra-orthodoxes de service militaire

  1. Ceux qui ne veulent pas faire leur service militaire dans Tsahal doivent être déchus de la nationalité israélienne

  2. L’homme propose et D’ dispose.

  3. C’est une logique, mais il faut savoir que beaucoup de religieux font leurs armée actuellement.
    Mais les plus fainéants, se planquent… Mais il doit y avoir un moyen peut être financière pour y remédier et laisser un à deux jours en tant que soldat d’étudier ??? Mais par contre le temps d’armée sera un peut plus long…

  4. C’est une nouvelle qui répare une injustice .On ne peut pas exiger des religieux de prendre les armes mais on peut exiger qu’ils fassent des travaux d’intendance , de préparation du matériel, de cantine etc… pour les soldats . Si en plus ils accompagnent l’armée sur les sites dangereux et fassent des prières pour leurs  » frères d’arme » c’est encore mieux .
    Certains le font déjà, j’ai vu des vidéos d’ultra-religieux aidant les soldats à mettre un Talith et les téfilins et c’est très bien .
    Mais leur engagement doit être aussi long que celui des autres soldats.

  5. Pingback: La Cour Suprême a abrogé la loi qui dispensait les ultra-orthodoxes de service militaire | Coolamnews

  6. Pingback: Violences policières extrêmes lors de manifestations des orthodoxes contre la conscription | Telavivre

  7. Pingback: [Vidéos] Violences policières extrêmes lors d’une manifestation des orthodoxes contre la conscription à Jérusalem | Coolamnews

  8. Ingrid Israël Anderhuber

    Même loi pour tous les citoyens israéliens. Pourquoi y aurait-il deux poids et deux mesures ?

  9. Et les arabes israéliens qui ont une carte d’identité israélienne aussi doivent faire le service militaire en Israel! Nous en avons marre en Israel de voir des palestiniens et arabes israéliens couchés dans 80% de nos lits d’hôpitaux en TRAIN DE SE FAIRE SOIGNER GRATIS pendant qu’on laisse crever les Juifs d’Israël avec des opérations bâclées a moins qu’ils donnent la peau de leur c.. pour prendre un chirurgien en prive….. en qu’en Koupat Holim on fait semblant de soigner les Juifs avec des consultations en moins de 10mn ou on ne prend même pas ni le pouls ni la tension !
    En plus les palestiniens et arabes israéliens Ne PAIENT JAMAIS NI LEUR EAU NI LEUR ELECTRICITE sans qu’on ne leur coupe JAMAIS ! Et EN PLUS ILS NOUS ASSASSINENT DANS LES RUES SANS JAMAIS QU’ON NE SEVISSE !!!

    Oui En échange de tout ce qu’ils ont gratis et que les Juifs (familles de victimes comprises) paient pour eux , ils nous massacrent de plus belle.

    Les religieux feront le service militaire lorsque TOUS les arabes israéliens le feront aussi…..Bien sur pour ces derniers, sans leur donner d’armes, ils peuvent servir pour nettoyer les chiottes avec la langue et vider les poubelles des casernes: MAIS ILS DOIVENT OBLIGATOIREMENT DONNER EUX AUSSI 3 ANS BENEVOLES A ISRAEL !

    Si cette loi de forcer les arabes israéliens a TRAVAILLER BENEVOLEMENT dans TSAHAL n’est pas mise sur pied AVANT DE FORCER LES RELIGIEUX JUIFS A VENIR, apprêtez vous a construire des villes entières de prisons pour arrêter 1 millions de religieux qui refuseront de le faire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *