Le climat politique oblige le président Togolais à reporter le sommet Afrique-Israël prévu en octobre

Faure Gnassingbe, président Togolais a décidé de reporter le sommet Afrique-Israël initialement prévu en octobre 2017 à Lomé en raison de protestations sans précédent contre son régime. Les autorités israéliennes ont pris acte de la decision du gouvernement Togolais.

Faure Gnassingbe et Netanyahou

Faure Gnassingbe et Netanyahou

Il s’agirait donc d’un report et pas d’une annulation du sommet Afrique-Israël. Ce ne sont pas les pressions exercées par les pays arabes qui seraient la cause du report mais bien une semaine très agitée au Togo qui a vu des manifestations monstres de centaines de milliers d’opposants pour demander des réformes démocratiques et le départ de Faure Gnassingbe, au pouvoir depuis 12 ans. Le 6 septembre, des dizaines de milliers de personnes ont paralysé la circulation dans toute la ville de Lomé. Le gouvernement a coupé internet pendant plusieurs jours dans le pays tout comme l’envoi des SMS. Et dans la nuit de jeudi à vendredi, des opposants réunis sur une place publique au cœur de Lomé, ont été violemment dispersés par les forces de sécurité qui ont tiré des grenades lacrymogènes. Plusieurs opposants ont été arrêtés.

Tel-Avivre – l’équipe de rédaction –

Print Friendly

4 Responses to Le climat politique oblige le président Togolais à reporter le sommet Afrique-Israël prévu en octobre

  1. Qu’est qu’il est nul quant il aboyait comme un chien que l’Afrique etait a ses pieds celui la

  2. Le gouvernement israelien ferait mieux de condanmer la repression faite la repression du peuple togolais par le jeune tyran Faure Gnassingbé. Tant qu’il sera au pouvoir, il n’y aura jamais de sommet Afrique-Israel sur le sol togolais. L’envoi de mercenaire israelien n’y changera rien, bien au contraire.

  3. Tu lis l’avenir dans ta boule cristal ou dans les cartes ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *