“Foxtrot” le film israélien récompensé à Venise fustigé par Miri Regev, la ministre de la culture

Le film israélien  « Foxtrot » de Samuel Maoz  a été récompensé à la 74ème Mostra de Venise, il a remporté le Lion d’argent du Grand prix du Jury et c’est « The Shape of Water » du réalisateur Guillermo del Toro  qui a reçu le Lion d’or du meilleur film.

fox.

La sélection officielle de cette 74e Mostra de Venise était composée de 21 films qui se sont disputés le Lion d’Or, remis cette année par la présidente du jury Annette Bening, le 9 septembre au réalisateur Guillermo del Toro pour son film The Shape of Water « une ode à la différence », un conte fantasmagorique qui raconte l’histoire d’amour entre une muette rêveuse et une étrange créature amphibienne.

Le film israélien « Foxtrot » de Samuel Maoz  a remporté le Lion d’argent du Grand prix du Jury de la Mostra de Venise, une bien belle récompense pour un film israélien, seulement voilà le film est pour le moins controversé. La ministre de la Culture, Miri Regev évoque même  un film “scandaleux” qui donne “un coup de pouce au BDS”  et « qui critique l’armée »…

« Ce sont ces films qui permettent au BDS (boycott d’Israël) d’avoir le vent en poupe », a déclaré La ministre de la Culture, Miri Regev avant d’ajouter : « un film qui plait à ceux qui haïssent Israël dans le monde entier ».

Miri Regev, qui fut la porte-parole de l’armée israélienne, a été outrée plus que tout, par une scène du film qui montre des soldats israéliens tuer et enterrer une famille arabe, a rapporté la presse israélienne.

En réponse aux attaques, Samuel Maoz a déclaré : « Si je critique l’endroit où je vis, je le fais parce que je m’inquiète….Je le fais parce que je veux le protéger. …Je le fais par amour ».

Le pitch : Un père est dans son appartement très dépouillé à Tel-Aviv. Son fils, un jeune militaire, surveille avec trois soldats un barrage sur une route boueuse perdue dans un paysage désertique, davantage empruntée par les chameaux que par les hommes. Tout se passe dans deux univers en vase clos. Dans ce « désert des tartares » stylisé, le jeune soldat trompe son ennui en dessinant et fait des pas de foxtrot sur l’asphalte, contrôlant très épisodiquement des voitures d’arabes figés dans un silence humiliant. Une routine froide qui va conduire à une bavure.

Print Friendly

10 Responses to “Foxtrot” le film israélien récompensé à Venise fustigé par Miri Regev, la ministre de la culture

  1. Encore un exemple à ne pas suivre.

    Les Antisémites européens pullulent. Ils sont à l’affut de tout ce qui peut nuire à tout ce qui touche Israel !

    Et qui leur offre le meilleur prétexte pour le faire ? Les » bien-pensants » ISRAELIENS !

    Quand doit-on comprendre que nous sommes, en temps de guerre? ACTIVE, PSYCHOLOGIQUE, TOTALE.

    Un film anti-Tsahal est présenté à un festival ? il est récompensé ! Ca mange pas de pain et c’est pas pour ça qu’il va passer dans les grandes salles de cinéma en vogue… Mais ça donne du grain à moudre à BDS et aux anti-juifs.

    Il faudrait que cesse cette pseudo « objectivité de bon aloi » NOUS N’en AVONS PAS LES MOYENS !

    L’UNESCO et ses ACOLYTES SONT FRIANDS DE CA !

  2. Bin oui, mais justement : pourquoi croyez-vous que ce film a gagné un prix ? Parce qu’il attaque Israël ! Tus les films hostiles à l’Etat juif, et surtout s’ils sont des productions israéliennes, sont primés ! C’est aussi et surtout pour avoir cette reconnaissance internationale que les auteurs de ces films capables de vendre leur mère et de tuer leur père, tapent de toutes leurs forces sur Israël en se foutant bien des retombées. Les seules retombées qui les intéressent concernent leur carrière à l’échelle internationale, et ils n’en auront aucune s’ils font un film qui défende, ou même qui évite d’attaquer l’Etat hébreu.

    ‘Ami Artsi עמי ארצי
    https://israeliablog.wordpress.com

  3. Bin oui, mais justement : pourquoi croyez-vous que ce film a gagné un prix ? Parce qu’il attaque Israël ! Tous les films hostiles à l’Etat juif, et surtout s’ils sont des productions israéliennes, sont primés !

    C’est aussi et surtout pour avoir cette reconnaissance internationale que les auteurs de ces films capables de vendre leur mère et de tuer leur père, tapent de toutes leurs forces sur Israël en se foutant bien des retombées.

    Les seules retombées qui les intéressent concernent leur carrière à l’échelle internationale, et ils n’en auront aucune s’ils font un film qui défende, ou même qui évite d’attaquer l’Etat hébreu.

    ‘Ami Artsi עמי ארצי
    https://israeliablog.wordpress.com

  4. Léon Garçon il a des Yeux

    Hélas, Nous donnons des Batons pour nous faire battre !!!
    Un peu de dignité Pour ISRAEL !!!….

  5. Qui a vu ce film ?

    • Film sûrement subventionné par le BDS et toutes les ONG gauchistes, peut
      etre aussi par le HEZBOLLAH LE HAMAS ET ET LE GRAND AMI D ISRAEL
      mahmmoud abbas
      Toute la pourriture de gauche tel avivienne et autres va se précipiter
      pour aller voir ce torchon
      Heureusement en France , les films israeliens n’ont pas beaucoup de succés et c est à cause de gens comme ces maoz ,amos gitai et confresres
      que le conflit israelo arabe se transpose en eurabia !!
      L’histoire de notre peuple est ainsi faite que certains d ‘entre nous
      sont nos propres fossoyeurs !!!!

    • Surement MELENCHON et toute sa bande de connards

  6. Déplorable !
    Encore un film gaucho-israélien que je n’ai pas envie devoir !

  7. LA RECETTE EST À PRÉSENT ROUTINIÈRE. PRODUIRE UN FILM ANTI-ISRAEL OU PRO ARABE ON EST QU’IL RENCONTRERA UN SUCCÉS AUPRÈS DES OCCIDENTAUX. ILS SONT HEUREUX QU’ON EXPRIME POUR EUX CE QU’ILS ONT ENVIE DE FORMULER.
    FORT HEUREUSEMENT , NOUS RESTONS VIGILANTS POUR DÉNONCER CES ATTITUDES POUR LE MOINS DÉMAGOGIQUES.
    QUE NE FERAIENT-ILS PAS POUR OBTENIR LA CONSÉCRATION.
    MAIS PERSONNE N’EST DUPE. CES GENS N’ONT AUCUNE PUDEUR ET SONT VRAIMENT MÉPRISABLES.
    NOUS SAVONS QUE LE CINÉMA POUR ÊTRE APPRÉCIÉ, DOIT METTRE EN EXERGUE MÊME LES FAITS TRÈS APPROXIMATIFS. OUBLIANT AVEC BEAUCOUP DE FACILITÉ QUE LE CINÉMA UNE LOUPE.
    ALORS ON MENT UN PEU ET MÊME BEAUCOUP POUR S’ASSURER DE L’APPROBATION DES SPECTATEURS,DE LEUR CONSENTEMENT IMPLICITE;SACHANT BIEN QU’ILS S’ADRESSENT À UN PUBLIC CONQUIS D’AVANCE.
    CES « FILMMAKERS » PRODUISENT TOUT CE QUE CES ANTISÉMITES EN PUISSANCE SONT HEUREUX D’ENFIN VOIR CE QUI NOUS CONDAMNE. NOUS LES JUIFS.
    NOUS N’Y SOMMES JAMAIS ARRIVÉS ET NOUS N’Y ARRIVERONS JAMAIS . COMME DISAIT MON PÈRE DISPARU TOUT CE QUI N’EST PAS JUIF EST ANTI JUIF.ET COMME EN MATHÉMATIQUES, L’EXCEPTION QUI CONFIRME LA RÈGLE; CE SONT LES JUIFS QUI SE DONNENT BONNE CONSCIENCE EN JOUANT LES GAUCHOS SOIT
    DISANT HUMANISTES ET QU ONT COMPRIS LA MÉCANIQUE DU SUCCES.
    JE SUIS SÛR QUE LEUR CONSCIENCE LES TORMENTE.
    BENJAMIN DJEBALI

  8. voyez le film avant de le juger
    ne faites pas comme miri regev qui critique ce film par des oui dires et ne la meme pas vu
    cette ministre est tellement loin de la culture que meme des classiques comme tchekhov elle n a jamais entendu parler et bien sur pas lu
    allons on ne peux pas prendre ce ministre au serieux
    dommage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *