Il serait temps que l’ONU définisse de manière égale le statut de tous les réfugiés du monde entier et cesse d’accorder aux palestiniens un traitement spécial qui leur garantit un statut de réfugié qui se transmet de génération en génération. Selon une étude menée par l’Institut Abba Eban pour la diplomatie au Centre interdisciplinaire, les “réfugiés” de l’Autorité palestinienne reçoivent un budget quatre fois plus élevé qu’un réfugié syrien, irakien ou africain….

unrwaÀ la fin de la semaine dernière, l’Office de secours des Nations unies pour les réfugiés de Palestine (UNRWA), qui s’occupe uniquement des Palestiniens, a publié un rapport financier annuel qui indique une moyenne de don de 246 dollars par mois pour chacun des 5,3 millions de Palestiniens qu’elle définit comme « réfugié », alors que le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés n’a dépensé qu’un quart de ce montant, soit 58 $ pour les autres réfugiés dans le monde. Rappelons que l’UNRWA, a été créé uniquement pour les palestiniens alors que les dizaines de millions de réfugiés du monde entier sont sous l’égide du HCR, le Haut Commissariat aux Réfugiés. C’est dans les années 60, sous la pression d’Arafat que l’ONU a créé l’UNRWA qui  verse depuis plus de 55 ans des centaines de millions de dollars à l’OLP. Rappelons aussi qu’après 1948, la Jordanie avait accordé la nationalité à ses réfugiés palestiniens mais Yasser Arafat avait réussi à convaincre le gouvernement jordanien de destituer de leur nationalité les tous nouveaux citoyens jordaniens en leur expliquant qu’ils servaient la Cause Palestinienne dans le seul but d’augmenter le nombre de réfugiés et donc de toucher plus d’argent de l’ONU. ‪En réalité, seulement 1% de Palestiniens sont de «vrais» réfugiés, conformément à la définition : « les personnes dont le lieu de résidence habituel était la « Palestine » entre juin 1946 et mai 1948, qui ont perdu à la fois leur maison et leur gagne-pain (à la suite du conflit israélo-arabe de 1948) ». Les autres, 99 % sont leurs descendants.  Sur les 600 000 réfugiés palestiniens comptabilisés par l’UNRWA il y a 70 ans, le nombre est passé à plus de 5,3 millions, et chaque jour, à chaque naissance, il ne fait qu’augmenter. Le calcul est vite fait : 5 300 000 réfugiés x 246 dollars, c’est l’argent qui rentre dans les caisses de l’OLP. Sans contrôle, cette population de pseudo-réfugiés ne s’arrêtera jamais de croître. Et l’UNRWA est entièrement responsable de cette situation.

En outre, l’UNRWA emploie plus de 30.000 personnes, tandis que l’HCR qui gère des dizaines de millions de personnes dans le monde, emploie seulement 10 000 personnes.

Tel-Avivre – l’équipe de rédaction – 

 

Print Friendly, PDF & Email

5 COMMENTS

  1. Pourquoi laisser passer des contre-vérités sans vérifier vos dires ? L’UNRWA n’a pas été créée « dans les années 60 » comme le dit votre article, mais dès 1949, à la suite de la résolution 194 de l’ONU. Arafat n’a donc pas été à l’origine de cette création.

  2. Il est temps aussi, que l’ONU se penche sur les spoliations des Juifs de tous les pays arabes, dont on ne parle jamais, et qui n’int jamais été indemnisés.

    Antisémitisme Mondial !Antisémitisme Mondial Antisémitisme Mondial Antisémitisme Mondial !

    Cessez ce Silence hypocrite.

  3. Il y aurait des collusions entre l’Onu et les differents gouvernement Israelien qui auraient qui aurait permis a CE traffic de se developper…
    Il est impossible que les Israeliens n’etaient pas au courant de ce traffic

  4. Israel a les services secrets les plus performants au monde!!
    Pourquoi n’ont ils jamais denonces ce qui est en realite un soutien financier deguise au terrorisme.
    Le soutien au terrorisme est inacceptable mais permettre son developpement au su de chacun sans qu’aucun leader Israeliens n’objectent ESt une abomination…aussi pour les dirigeants mondiaux !!!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here