Emmanuel Macron: « C’est bien la France qui a organisé la rafle du Vel d’Hiv « 

Le président de la République Française, Emmanuel Macron et le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou commémorent ce dimanche matin la rafle du Vel d’Hiv. C’est la première fois qu’un Premier ministre israélien participe à la cérémonie d’anniversaire de l’un des épisodes les plus noirs de l’histoire de France. En 1995, Jacques Chirac fut le premier président à reconnaitre la responsabilité française et depuis, ses successeurs l’ont tous imité, y compris Emmanuel Macron qui a réaffirmé ce matin que la France était responsable de la rafle du Vel d’Hiv en juillet 1942 et de la déportation de milliers de juifs. 

netan macron.

En juillet 1942, 13 152 juifs , dont près de quatre mille enfants, ont été arrêtés par 7 000 policiers et gendarmes français sur ordre du pouvoir français en place et moins d’une centaine de personnes survécurent  dont aucun enfant. Cet épisode tragique a fait polémique pendant la dernière campagne présidentielle, Marine Le Pen avait affirmé que la France n’était «pas responsable du Vel d’Hiv» reprenant ainsi les positions des présidents français avant Chirac.

Pour sa part, Emmanuel Macron a réaffirmé dimanche 16 juillet, lors des commémorations du 75e anniversaire de la rafle du Vel d’Hiv que « c’est bien la France qui organisa » la rafle en juillet 1942 et la déportation de milliers de juifs. « Pas un seul Allemand » ne participa à l’organisation de cette rafle, a précisé le chef de l’État, lors d’une allocution en présence de Benjamin Netanyahu.

La présence d’un dirigeant israélien à la cérémonie est une première. Benjamin Netanyahou, reçu à la mi-journée à l’Elysée, a qualifié cette invitation de « geste très, très fort ».

Lors de la commémoration, Emmanuel Macron a déclaré qu’il ne « céderait rien à l’antisionisme », qui est selon lui « la forme réinventée de l’antisémitisme ».

« Nous ne céderons rien aux messages de haine, nous ne céderons rien à l’antisionisme car il est la forme réinventée de l’antisémitisme« , a dit le chef de l’Etat Français, suscitant les applaudissements de l’assistance.

Le président de la République est également revenu sur le meurtre de Sarah Halimi: »Malgré les dénégations du meurtrier, la justice doit faire désormais toute la clarté sur la mort de Sarah Halimi » a-t-il déclaré, alors que la qualification antisémite n’a pas été retenue à ce stade.

Emmanuel Macron a aussi énuméré les noms des victimes de meurtres et attentats antisémites de ces dernières années: Ilan Halimi, tué par le gang des barbares, Jonathan Sandler et ses deux fils Aryeh et Gabriel, tués par Mohammed Merah, ainsi que les morts de l’attentat de la l’Hypercacher en janvier 2015: Yohav Hattab, Yohan Cohen, Philippe Braham et François-Michel Saada.

Tel-Avivre – la rédaction –

 

Print Friendly

4 Responses to Emmanuel Macron: « C’est bien la France qui a organisé la rafle du Vel d’Hiv « 

  1. Un geste symbolique important… mais c’est aussi la France qui déqualifie les crimes antisémites commis par des musulmans sur son territoire, et qui met les Juifs d’aujourd’hui en danger en continuant à alimenter le mythe de la « colonisation ». Combien de temps lui faudra-t-il pour regarder en face les conséquences de sa politique dhimmie ?

  2. Allons, lisons bien le discours de Macron, il a mentionné explicitement, que la Justice française fera la vérité sur l’assassinat de Sarah Halimi. Ce n’est pas qu’un geste symbolique.

    Le crime antisémite est maintenant reconnu, attendons de voir.

    Pas de commentaire hâtif. Nous sommes loin des régimes de de Gaulle, du sinistre Pompidou et autre Giscard et surtout de la fausseté de Mitterand, et de sa francisque !

  3. Espérons qu’il tienne ses promesses de ne pas accepter que les gauchos se prétendent antisionistes pour ne pas se présenter comme des antisémites ou plus exactement des pour mieux laisser libre cours à leur haine des juifs .
    Le Vel’d’hiv , Chirac avant lui avait fait amende honorable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *