La pièce sur Mohamed Merah programmée au festival D’Avignon: Une plainte a été déposée

«Moi, la mort, je l’aime, comme vous aimez la vie» est une pièce de théâtre, qui tient son nom des paroles prononcées par Mohamed Merah. La pièce retrace les dernières heures du terroriste, elle a été programmée au festival D’Avignon…..

Le Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme a chargé son avocat Charles Baccouche de porter plainte du chef d’apologie du terrorisme et d’antisémitisme contre les auteurs et contre le Président du Festival et autres responsables.

00000000.

Après un très grand nombre de protestations émanant de citoyens scandalisés et indignés par la décision du Festival d’Avignon de présenter cette année, une pièce inspirée des « dernières heures de Mohamed Merah », le terroriste auteur des assassinats de soldats français et d’enfants juifs élèves de l’école juive de Toulouse en 2012, le BNVCA (Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme), indigné, a demandé la déprogrammation de la pièce qui fait l’apologie du terroriste Mohamed Merah et a déposé plainte contre son auteur Mohamed Kacimi et son metteur en scène Yohan Manca mais aussi contre responsable du festival chargé de de cette programmation.

Interrogé à propos de sa pièce sur France Info, le metteur en scène reconnait que “tout ça est bouillant et que c’est clivant. Évidemment, il y a des gens qui n’ont pas envie de voir ça, qui n’ont pas envie d’entendre ça, qui n’ont pas envie de se replonger dans ces affaires-là”. Pour lui, Mohamed Merah était “un fanatique des armes à feu plus que du Coran”.

Le BNVCA a souligné « un titre directement inspiré de l’idéologie islamo terroriste de Daesh » et a expliqué qu’  » en reconnaissant  le sujet clivant, les auteurs reconnaissent prendre parti. En faisant de l’islamisme terroriste un héros, les auteurs et les responsables du festival d’Avignon se rendent coupables du délit d’apologie du terrorisme. Tenter ainsi de faire de Merah un modèle c’est prendre le risque d’encourager es jeunes à se radicaliser à l’Islam dévoyé et criminel« .

Tel-Avivre – la rédaction –

 

 

Print Friendly

12 Responses to La pièce sur Mohamed Merah programmée au festival D’Avignon: Une plainte a été déposée

  1. j’ai toujours pensé que ce directeur du festival étais un abruti avec une cervelle vide

  2. Certainement que pour le festival d’avignon 2018 le ministère de la culture et celui de l’intérieur valideront une nouvelle pièce du même auteur Algérien et le thème sera « les braves tueurs du Bataclan » étaient de braves personnes avant la boucherie de la soirée, ce sont les nouveaux message que l’état veut faire passer avec le théatre culturel d’importation je suppose « les terroristes sont de braves gens ils ont tété leurs mamans avant ».

  3. Non mais c’est trop !!!! Faire une pièce et pourquoi pas un film sur grand écran ? de ce terroriste assassin barbare là c’est du grand n’importe quoi plutôt que d’ignorer cet être immonde comme ses semblables du reste, ça me semble hallucinant….

  4. Avec Py …comment s’etonner
    un gaucho archi gaucho

  5. comme s’il manquait des pièces dans le répertoire français ou européen autrement plus riche et intelligent, pour aller chercher la culture d’importation antisémite et terroriste!
    où est le temps de Planchon?

  6. Un assassin d’enfants juifs, mais c’était juste par passion des armes à feu ? Est-ce que cette sale pièce reporte que les bons musulmans qui sont venus « soutenir » la famille de ce monstre le félicitaient, et regrettaient qu’il n’ait pas tué plus d’enfants juifs ? Ces gauchistes qui célèbrent la mort « esthétique », bien confortablement dans un Etat de droit en paix depuis 70 ans, mériteraient de subir le sort des prisonniers syriens.

  7. Ce sont les dirigeants du Festival et son Directeur en tete qui sont condamnables. Ils me font penser à ceux qui dans les années 30 applaudissaient Hitler et les nazis . En realite ces gauchistes n approuvent qu une chose . L assassinat de juifs et surtout d enfants juifs sans défense . Ce sont des lâches et des malfaisants qui un jour paieront comme les nazis ont fini par être punis .

  8. ce direcreur est un abruti , une tète sans cervelle ,

  9. C’est tout le festival qui devrait être interdit
    Depuis plusieurs années déjà cette soi disant culture n’est qu’un ramassis de textes et de sujets d’une nullité affligeante.
    Molière doit se retourner dans sa tombe !

  10. Certainement que le ministère de la culture va proposer de nominer cette pièce pour les César 2018 histoire de bien intégrer les créations Algériennes à la culture Française, Césare de plus belle création est attribué à Mohamed Kacimi pour sa pièce en hommage au Français mohamed mérah «Moi, la mort, je l’aime, comme vous aimez la vie».
    Il parait que la France combat le terrorisme, c’est vrai ? ? ? Chuuttt c’est un secret.

  11. Micron a dit qu’il n’y avait pas de « culture Française ».
    On peut le voit tous les jours avec des pièces aussi immondes pondues par des écrivains Algériens.
    A quand un « déséquilibré » Français tuant une dizaine de musulmans ?
    Il y aura bien un bobo-gaucho-écrivain pour retracer la misérable vie de ce merveilleux assassin ?
    Bande d’enfoirés plus lâches et écoeurants les uns que les autres dans ce « foutoir » d’Avignon qui se dit festival.

  12. IL Y A SOUVENT DES MOMENTS OU JE SUIS SCANDALISE PAR DES IMAGES OU

    DES PROPOS QUI ME BLESSENT ET M ‘ INTERPELLE DANS CE 21eme SIÈCLE

    JE RAJOUTERAI DANS CE TRISTE « TABLEAU DE CHASSE » CE NON ÉVÉNEMENT

    ALAIN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *