Le second tour des primaires de la gauche oppose Amir Peretz et Avi Gabbay

C’est l’ancien ministre de la Défense, Amir Peretz et l’ancien ministre de l’Environnement Avi Gabbay qui ont remporté le premier tour lundi dernier et qui sont, ce lundi 10 juillet, au second tour des primaires de la gauche israélienne ou plus précisément du parti travailliste dirigé jusqu’ici par Isaac Herzog qui a été détrôné. Peretz est sorti premier avec 32,7% des voix et Gabbay deuxième avec 27%. Isaac Herzog qui n’a réalisé que 16,8% du suffrage, n’est pas qualifié pour ce second tour…

Photo by Yonatan Sindel/Flash90

Photo by Yonatan Sindel/Flash90

Les prochaines élections nationales en Israël sont prévues pour novembre 2019 mais les partis s’organisent à l’avance, c’est le cas du parti travailliste ou Camp Sioniste alias Avoda qui vote aujourd’hui pour désigner le candidat qui affrontera Benjamin Netanyahou. 52 000 inscrits au Parti travailliste se rendent aux urnes dont les portes sont ouvertes depuis 11h00 ce matin et qui fermeront ce soir à 21 heures. les résultats sont attendus peu de temps après la clôture des scrutins, vers  21h45. Le parti a mis en place une ligne d’assistance pour participer au processus de vote, dont le numéro est: 03-7283618. Le vote lui-même doit être anonyme par le biais d’un système électronique garantit contre les cyber-attaques ou les tentatives de piratage.

Amir Peretz, 65 ans qui a occupé le portefeuille clé de la Défense a obtenu 32,7% des voix contre 27% pour Avi Gabai, 50 ans, ex-ministre de la Protection de l’Environnement. Amir Peretz reste pour tous les israéliens le ministre de la Défense de la Seconde guerre du Liban en 2006, et même s’il a été critiqué pour sa gestion du conflit, il est celui, sans qui le système anti-missile Dôme de Fer, n’existerait peut-être pas. L’homme a été le chef du Parti travailliste pendant deux ans de 2005 à 2007. En 2012, il forme le parti Hatnua avec Tzipi Livni, qui, fin 2014, présentera une liste commune avec les travaillistes pour former un parti qui prendra finalement le nom de « Camps Sioniste » pour bien marquer la tendance sioniste de la gauche qui milite pour « Deux peuples, deux Etats » expliquant que c’est la seule façon pour l’Etat d’Israël de rester l’Etat du peuple Juif.

Avi Gabay est un ancien député du parti de centre droit Koulanou. Avi Gabay a été ministre du gouvernement Netanyahou à partir de 2015 mais il a démissionné en mai 2016 accusant Netanyahou « de mener Israël à la destruction » en nommant Avigdor Lieberman au poste de ministre de la Défense. Il a été rejoint par l’ancienne dirigeante du parti Shelly Yachimovich.

Le parti du Camps Sioniste a fait, ces derniers mois, une chute vertigineuse dans les sondages qui ne lui attribuent que 11 sièges pour les prochaines élections alors que le parti centriste Yesh Atid de Yaïr Lapid est en forte progression dans les mêmes sondages.

Tel-Avivre – la rédaction 

Print Friendly

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *